Accès rapide au chapitre :
01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22

 

L'Apocalypse ou Révélation de Saint Jean,

le théologien.



Révélation 1

La Revelation de Jefus Chrift, laquelle Dieu lui a donnée, pour declarer à fes ferviteurs les chofes qui doivent eftre faites bien-toft : lequel les a fignifiées, les ayant envoyées par fon Ange à fon ferviteur :

2 Qui a témoigné de la Parole de Dieu, & du témoignage de Jefus Chrift, & de toutes les chofes qu'il a veuës.

3 Bien-heureux eft celui qui lit, & ceux qui oyent les paroles de cette Prophetie, & gardent les chofes qui font efcrites en elle : car le temps eft prés.

4 Jean aux fept Eglifes qui eftes en Afie. Grace & paix vous foit de par celui qui est, & qui estoit & qui est a venir : & de par les fept Efprits qui font devant fon trône.

5 Et de par Jefus Chrift, qui eft le fidele témoin, le premier né d'entre les morts, & le Prince des Rois de la terre :

6 A celui qui nous a aimez, & nous a lavez de nos pechez par fon fang, & nous a faits Rois & Sacrificateurs à Dieu fon Pere : à lui foit gloire & force és fiecles des fiecles. Amen.

7 Voici, il vient avec les nuées, & tout œil le verra, voire mefme ceux-là qui l'ont percé : & toutes les tribus de la terre menerons deüil devant lui : oüi, Amen.

8 Je fuis Alpha & Omega, le commencement & la fin, dit le Seigneur, qui est, & qui estoit, & qui est a venir, le Tout-puiffant.

9 Moi Jean, qui fuis auffi voftre frere & compagnon en l'affliction, & au regne, & en la patience de Jefus Chrift, eftois en l'ifle appellé Patmos, pour la Parole de Dieu, & pour le témoignage de Jefus Chrift.

I0 Or je fus ravi en efprit un jour de Dimanche, & oüis derriere moi une grande voix comme d'une trompette,

II Difant, Je fuis Alpha & Omega, le premier & le dernier : en outre, Efcris en un livre ce que tu vois, & l'envoye aux fept Eglifes qui font en Afie : affavoir à Ephefe, & à Smyrne, & à Pergame, & à Thyatire, & à Sarde, & à Philadelphie, & à Ladodicée.

I2 Alors je me retournai pour voir la voix qui avoit parlé à moi : & m'eftant retourné, je vis fept chandeliers d'or :

I3 Et au milieu des fept chandeliers d'or, un perfonnage femblable à un homme, veftu d'une longue robbe, & ceint d'une ceinture d'or à l'endroit des mammelles :

I4 Et fon chef & fes cheveux eftoyent blancs comme laine blanche, comme neige, & fes yeux eftoyent comme flamme de feu :

I5 Et fes pieds eftoyent femblables à de l'airain tres-luifant, comme s'ils euffent efté embrafez en une fournaife : & fa voix eftoit comme le bruit de groffes eaux.

I6 Et il avoit en fa main droite fept eftoiles : & de fa bouche il fortoit une efpée aiguë à deux trenchans : & fon regard eftoit femblable au Soleil quand il reluit en fa force.

I7 Et quand je l'eus veu, je tombai à fes pieds comme mort, & il mit fa main droite fur moi, me difant, Ne crains point, je fuis le premier & le dernier :

I8 Et qui vis, mais j'ai efté mort, & voici je fuis vivant aux fiecles des fiecles, Amen : & je tiens les clefs de l'enfer & de la mort.

I9 Efcris les chofes que tu as veuës, & celles qui font, & celles qui doivent eftre faites ci-apres :

20 Le myftere des fept eftoiles que tu as veuës en ma main droite, & les fept chandeliers d'or. Les fept eftoiles font les Anges des fept Eglifes : & les fept chandeliers que tu as veus, font les fept Eglifes.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 2

ESCRIS à l'Ange de l'Eglife d'Ephefe, Celui qui tient les fept eftoiles en fa main droite, lequel chemine au milieu des fept chandeliers d'or, dit ces chofes :

2 Je connois tes œuvres, & ton travail, & ta patience, & que tu ne peux fouffrir les mauvais, & as efprouvé ceux qui fe difent eftre Apoftres, & ne le font point : & les as trouvez menteurs :

3 Et as enduré, & as eu patience, & as travaillé pour mon Nom, & ne t'es point laffé.

4 Mais j'ai quelque chofe contre toi, c'eft que tu as delaiffé ta premiere charité.

5 C'eft pourquoi fouvien-toi d'où tu es decheu, & te repens, & fai les premieres œuvres : autrement je viendrai à toi bien-toft, & ofterai ton chandelier de fon lieu, fi tu ne te repens.

6 Mais tu as ceci, que tu hais les actes des Nicolaïtes, lefquels je hais moi auffi.

7 Que celui qui a des oreille, oye ce que l'Efprit dit aux Eglifes. A celui qui vaincra je lui donnerai à manger de l'arbre de vie, lequel eft au milieu du Paradis de Dieu.

8 Efcris auffi à l'Ange de l'Eglife de ceux de Smyrne, Le premier & le dernier, qui a efté mort, & eft retourné en vie, dit ces chofes.

9 Je connois tes œuvres, & ta tribulation & ta pauvreté, (mais tu es riche) & le blafpheme de ceux qui fe difent eftre Juifs, & ne le font point, mais la fynagogue de Satan.

I0 Ne crains rien des chofes que tu as à fouffrir. Voici, il adviendra que le diable mettra quelques-uns d'entre vous en prifon, afin que vous foyez efprouvez : & vous aurez une tribulation de dix jours : fois fidele jufques à la mort, je te donnerai la couronne de vie.

II Que celui qui a oreille, oye ce que l'Efprit dit aux Eglifes. Celui qui vaincra n'aura point de nuifance par la mort feconde.

I2 Efcris auffi à l'Ange de l'Eglife qui eft à Pergame, Celui qui a l'efpée aiguë à deux trenchans, dit ces chofes.

I3 Je connois tes œuvres, & où tu habites, affavoir là où eft le fiege de Satan, & que tu retiens mon Nom, & n'as point renoncé ma foi : mefme lors qu'Antipas mon fidele martyr a efté mis à mort entre vous, là où habite Satan.

I4 Mais j'ai quelque peu de chofe contre toi : c'eft que tu en as là qui retiennent la doctrine de Balaam, qui enfeignoit Balak à mettre fcandale devant les enfans d'Ifraël, afin qu'ils mangeaffent des chofes facrifiées aux idoles, & qu'ils paillardaffent.

I5 Pareillement tu en as toi auffi qui retiennent la doctrine des Nicolaïtes : ce que je hais.

I6 Repens-toi : autrement je viendrai à toi bien-toft, & combattrai contr'eux par l'efpée de ma bouche.

I7 Que celui qui a oreille, oye ce que l'Efprit dit aux Eglifes. A celui qui vaincra je lui donnerai à manger de la Manne qui eft cachée, & lui donnerai un caillou blanc, & au caillou un nouveau nom efcrit, lequel nul ne connoit finon celui qui le reçoit.

I8 Efcris auffi à l'Ange de l'Eglife qui eft à Thyatire, Le Fils de Dieu qui a fes yeux comme une flamme de feu, & duquel les pieds font femblables à de l'airain tres-luifant, dit ces chofes.

I9 Je connois tes œuvres, & ta charité, & ton fervice, & ta foi, & ta patience, & tes œuvres, & que tes dernieres œuvres paffent les premieres.

20 Mais j'ai quelque peu de chofe contre toi : c'eft que tu fouffres que la femme Jezabel, qui fe dit eftre propheteffe, enfeigne, & feduife mes ferviteurs, pour les faire paillarder, & manger des chofes facrifiées aux idoles.

2I Et je lui ai donné du temps , afin qu'elle fe repentift de fa paillardife : & elle ne s'eft point repentie.

22 Voici, je la mets au lit, & ceux qui commettent adultere avec elle, en grande affliction, s'ils ne fe repentent de leurs actes :

23 Et je tuërai de mort fes enfans, & toutes les Eglifes connoitront que je fuis celui qui fonde les reins & les cœurs : & je rendrai à chacun de vous felon fes œuvres.

24 Mais je vous dis à vous, & aux autres qui font à Thyatire, à tous ceux qui n'ont point connu les profondeurs de Satan, (comme ils parlent) je ne mettrai point fur vous une autre charge.

25 Mais retenez ce que vous avez jufques à ce que je vienne.

26 Car à celui qui aura vaincu, & aura gardé mes œuvres jufques à la fin, je lui donnerai puiffance fur les nations.

27 Et il gouvernera avec une verge de fer, & elles feront brifées comme les vaiffeaux d'un potier : comme j'ai receu moi de mon Pere.

28 Et je lui donnerai l'eftoile du matin.

29 Que celui qui a oreille, oye ce que l'Efprit dit aux Eglifes.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 3

ESCRIS auffi à l'Ange de l'Eglife qui eft à Sarde, Celui qui a les fept Efprits de Dieu, & les fept eftoiles, dit ces chofes. Je connois tes œuvres : c'eft que tu as le bruit de vivre, & tu es mort.

2 Sois veillant, & confirme le refte qui s'en va mourir : car je n'ai point trouvé tes œuvres parfaites devant Dieu.

3 Souvien-toi donc quelles chofes tu as receuës & oüies, & les garde & te repens. Que fi tu ne veilles, je viendrai contre toi comme le larron, & tu ne fçauras à quelle heure je viendrai contre toi.

4 Toutefois tu as quelque peu de perfonnes auffi à Sarde, qui n'ont point foüillé leurs veftemens, & qui chemineront avec moi en veftemens blancs : car ils en font dignes.

5 Celui qui vaincra fera veftu de veftemens blancs, & je n'effacerai point fon nom du livre de vie, mais je confefferai fon nom devant mon Pere, & devant fes Anges.

6 Que celui qui a oreille, oye ce que l'Efprit dit aux Eglifes.

7 Efcris auffi à l'Ange de l'Eglife qui eft à Philadelphie, Le Saint & le Veritable, qui a la clef de David, qui ouvre & nul ne ferme, qui ferme & nul n'ouvre, dit ces chofes :

8 Je connois tes œuvres : voici, je t'ai donné la porte ouverte devant toi, & nul ne la peut fermer, parce que tu as un peu de force, & tu as gardé ma Parole, & n'as point renoncé mon Nom.

9 Voici, je mettrai ceux de l'affemblée de Satan, qui fe difent eftre Juifs, & ne le font point, mais

mentent : voici, je les ferai venir, & fe profterner devant tes pieds, & connoiftre que je t'aime.

I0 Parce que tu as gardé la parole de ma patience, moi auffi je te garderai de l'heure de la tentation qui doit venir au monde univerfel, pour efprouver ceux qui habitent fur la terre.

II Voici, je viens bien-toft : tien ferme ce que tu as, afin que nul ne prenne ta couronne.

I2 Celui qui vaincra, je le ferai eftre une colonne au temple de mon Dieu, & il ne fortira plus dehors : & j'écrirai fur lui le nom de mon Dieu, & le nom de la cité de mon Dieu, qui eft la nouvelle Jerufalem, laquelle defcend du ciel de devers mon Dieu, & mon nouveau Nom.

I3 Que celui qui a oreille, oye ce que l'Efprit dit aux Eglifes.

I4 Efcris auffi à l'Ange de l'Eglife de ceux de Laodicée, L'Amen, le témoin fidele & veritable, le commencement de la creature de Dieu, dit ces chofes.

I5 Je connois tes œuvres : c'eft que tu n'es ni froid, ni boüillant : à la mienne volonté que tu fuffes froid, ou boüillant :

I6 C'eft pourquoi dautant que tu es tiede, & que tu n'es ni froid, ni boüillant, je te vomirai hors de ma bouche.

I7 Car tu dis, Je fuis riche, & fuis enrichi, & n'ai faute de rien : & tu ne connois point que tu es malheureux, & miferable, & pauvre, & aveugle, & nud.

I8 Je te confeille que tu achetes de moi de l'or efprouvé par le feu, afin que tu deviennes riches : & des veftemens blancs, afin que tu en fois veftu, & que la vergogne de ta nudité n'apparoiffe point : & d'oindre tes yeux de collyre, afin que tu voyes.

I9 Je reprens & chaftie tous ceux que j'aime : prens donc zele, & te repens.

20 Voici, je me tiens à la porte &

frappe : fi quelqu'un oit ma voix, & ouvre la porte, j'entrerai vers lui, & foupperai avec lui, & lui avec moi.

2I Celui qui vaincra, je le ferai feoir avec moi en mon trône, ainfi que moi auffi ai vaincu, & fuis affis avec mon Pere en fon trône.

22 Que celui qui a oreille, oye ce que l'Efprit dit aux Eglifes.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 4

APRES ces chofes je regardai, & voici une porte ouverte au ciel : & la premiere voix que j'avois oüie comme d'une trompette parlant avec moi, difoit, Monte ici, & je te montrerai les chofes qui doivent eftre faites ci-apres.

2 Et incontinent je fus ravi en efprit : & voici un trône eftoit pofé au ciel, & il y avoit quelqu'un affis fur le trône.

3 Or celui qui eftoit affis, eftoit femblable de regard à une pierre de jafpe & de fardoine ; & l'arc celefte eftoit à l'entour du trône, femblable à voir à une efmeraude.

4 Et à l'entour du trône il y avoit vingt-quatre fieges : & je vis fur les fieges vingt-quatre Anciens affis, veftus d'habillemens blancs, & qui avoyent fur leurs teftes des couronnes d'or.

5 Et du trône procedoyent des efclairs, & des tonnerres, & des voix : & il y avoit fept lampes de feu ardentes devant le trône, lefquelles font les fept Efprits de Dieu.

6 Et au devant du trône il y avoit une mer de verre femblable à du criftal : & au milieu du trône & à l'entour du trône, quatre animaux pleins d'yeux devant & derriere.

7 Et le premier animal eftoit femblable à un lion : & le fecond animal femblable à un veau : & le troifiéme animal avoit la face comme un homme : & le quatriéme animal eftoit femblable à une aigle volante.

8 Et les quatre animaux avoyent chacun à part foi fix ailes à l'entour, & par dedans eftoyent pleins d'yeux : & ils n'ont point de ceffe ni jour ni nuit, difant, Saint, faint, faint, le Seigneur Dieu tout-puiffant, Qui estoit, & qui est, & qui est a venir.

9 Or quand les animaux donnoyent gloire, & honneur, & action de graces, à celui qui eftoit affis fur le trône, à celui qui eft vivant és fiecles des fiecles :

I0 Les vingt-quatre Anciens fe profternoyent devant celui qui eftoit affis fur le trône, & adoroyent le Vivant és fiecles des fiecles, & jettoyent leurs couronnes devant le trône, difant,

II Seigneur, tu es digne de recevoir gloire, & honneur, & puiffance : car tu as creé toutes chofes, & à ta volonté elles font, & ont efté creées.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 5

PUIS je vis en la main droite de celui qui eftoit affis fur le trône, un livre efcrit dedans & dehors, feellé de fept fceaux.

2 Je vis auffi un fort Ange, publiant à haute voix, Qui eft-ce qui eft digne d'ouvrir le livre, & d'en délier les fceaux ?

3 Or nul ne pouvoit ni au ciel, ni en la terre, ni au deffous de la terre, ouvrir le livre, ni le regarder.

4 Dont je pleurois tres-fort, parce que nul n'eftoit trouvé digne d'ouvrir le livre, ni le lire, ni de le regarder.

5 Et l'un des Anciens me dit, Ne pleure point : voici le Lion, qui eft de la tribu de Juda, la racine de David, a vaincu pour ouvrir le livre, & délier les fept fceaux d'icelui.

6 Et je regardai, & voici au milieu du trône & des quatre animaux, & au milieu des Anciens, un Agneau qui fe tenoit comme mis à mort, ayant fept cornes & fept yeux, qui font les fept Efprits de Dieu envoyez en toute la terre.

7 Et il vint, & prit le livre de la main droite de celui qui eftoit affis fur le trône.

8 Et quand il eut pris le livre, les quatre animaux & les vingt-quatre Anciens fe profternerent devant l'Agneau, ayans chacun des harpes, & des phioles d'or pleines de parfums, qui font les prieres des Saints.

9 Et ils chantoyent une chanfon nouvelle, difant, Tu es digne de prendre le livre, & d'en ouvrir les fceaux : car tu as efté mis à mort, & nous as rachetez à Dieu par ton fang, de toute tribu, & langue, & peuple, & nation :

I0 Et nous as faits Rois & Sacrificateurs à noftre Dieu : & nous regnerons fur la terre.

II Puis je regardai, & j'oüis la voix de plufieurs Anges à l'entour du trône & des Anciens, & leur nombres eftoit dix mille fois dix mille, & mille fois mille :

I2 Et ils difoyent à haute voix, Digne eft l'Agneau qui a efté mis à mort, de recevoir puiffance, & richeffes, & fapience, & force, & honneur, & gloire, & loüange.

I3 J'oüis auffi toute creature qui eft au ciel, & en la terre, & au deffous de la terre, & qui eft en la mer, voire toutes chofes qui font comprifes en eux, difant, A celui qui eft affis fur le trône, & à l'Agneau, foit loüange, & honneur, & gloire, & force és fiecles des fiecles.

I4 Et les quatre animaux difoyent, Amen : & les quatre Anciens fe profternerent & adorerent le Vivant és fiecles des fiecles.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 6

ALORS je regardai quand l'Agneau eut ouvert l'un des fceaux, & j'oüis l'un des quatre animaux, difant, comme fi c'euft efté une voix de tonnerre, Vien & voi.

2 Et je regardai, & voici un cheval blanc : & celui qui eftoit monté deffus avoit un arc, & il lui fut donné une couronne : & il fortit victorieux, & afin qu'il vainquift.

3 Et quand il eut ouvert le fecond fceau, j'oüis le fecond animal, difant, Vien & voi.

4 Et il forit un autre cheval qui eftoit roux : & il fut donné à celui qui eftoit monté deffus , de pouvoir ofter la paix de la terre , afin qu'on fe tuë l'un l'autre : & il lui fut donné une grande efpée.

5 Et quand il eut ouvert le troifiéme fceau, j'oüis le troifiéme animal, difant, Vien, & voi. Et je regardai, & voici un cheval noir : & celui qui eftoit monté deffus, avoit une balance en fa main.

6 Et j'oüis une voix au milieu des quatre animaux, qui difoit, Le chenis de froment pour un denier, & les trois chenis d'orge pour un dernier : & ne nui point au vin, ni à l'huile.

7 Et quand il eut ouvert le quatriéme fceau, j'oüis la voix du quatriéme animal, difant, Vien, & voi.

8 Et je regardai, & voici un cheval fauve : & celui qui eftoit monté deffus avoit nom la Mort, & l'Enfer fuivoit apres lui : & il leur fut donné puiffance fur la quatriéme partie de la terre, pour tuër avec l'efpée, & par famine, & par mortalité, & par les beftes fauvages de la terre.

9 Et quand il eut ouvert le cinquiéme fceau, je vis fous l'autel les ames de ceux qui avoyent efté tuez pour la parole de Dieu, & pour le témoignage qu'ils avoyent maintenu.

I0 Et elles crioyent à haute voix, difant, Jufques à quand Seigneur, qui es faint & veritable, ne juges-tu point & ne venges-tu point noftre fang, de ceux qui habitent fur la terre ?

II Et il leur fut donné à chacun des robbes blanches, & il leur fut dit, qu'ils fe repofaffent encore un peu de temps, jufques à ce que fuffent accomplis leurs compagnons de fervice, & leurs freres qui doivent eftre mis à mort comme eux.

I2 Et je regardai quand il eut ouvert le fixiéme fceau, & il fut fait un grand tremblement de terre : & le foleil devint noir comme un fac fait de poil, & la lune devint toute comme du fang.

I3 Et les eftoiles du ciel tomberent fur la terre, comme quand le figuier jette çà & là fes figons, eftant fecoüé par un grand vent.

I4 Et le ciel fe retira comme un livre lequel on roule : & toute montagne, & toutes ifles furent remuées de leurs lieux.

I5 Et les rois de la terre, & les princes, & les riches, & les capitaines, & les puiffans, & tout ferf, & tout franc fe cacherent és cavernes, & entre les roches des montagnes :

I6 Et difoyent aux montagnes & aux rochers, Tombez fur nous, & nous cachez de devant la face de celui qui eft affis fur le trône, & de devant l'ire de l'Agneau :

I7 Car la grande journée de fon ire eft venuë, & qui eft-ce qui pourra fubfifter ?

 

Retour au sommaire

 

Révélation 7

OR apres ces chofes, je vis quatre Anges fe tenant fur les quatre coins de la terre, qui retenoyent les quatre vents de la terre, afin ni fur la mer, ni fur aucun arbre.

2 Puis je vis un autre Ange qui montoit du cofté d'Orient, tenant le fceau du Dieu vivant, lequel cria à haute voix aux quatre Anges, aufquels il eftoit donné de nuire à la terre & à la mer.

3 Difant, Ne nuifez point à la terre, ni à la mer, ni aux arbres jufques à que nous ayons marqué les ferviteurs de noftre Dieu en leurs fronts.

4 Et j'oüis le nombre de ceux qui eftoyent marquez, il y avoit cent quarante quatre mille marquez de toutes les tribus des enfans d'Ifraël.

5 De la tribu de Juda, douze mille marquez. De la tribu de Ruben, douze mille marquez. De la tribu de Gad, douze mille marquez.

6 De la tribu d'Afer, douze mille marquez. De la tribu de Nephthali, douze mille marquez. De la tribu de Manaffé, douze mille marquez.

7 De la tribu de Simeon, douze mille marquez. De la tribu de Levi, douze mille marquez. De la tribu d'Iffacar, douze mille marquez.

8 De la tribu de Zabulon, douze mille marquez. De la tribu de Jofeph, douze mille marquez. De la tribu de Benjamin, douze mille marquez.

9 Apres ces chofes, je regardai, & voici une grande multitude, laquelle nul ne fçauroit nombrer, de toutes nations, & tribu, & peuples & langues, qui fe tenoyent devant le trône, & en la prefence de l'Agneau, veftus de longues robbes blanches, & ayant des palmes en leurs mains.

I0 Et ils crioyent à haute voix, difant, Le falut eft de noftre Dieu qui eft affis fur le trône, & de l'Agneau.

II Et tous les Anges fe tenoyent à l'entour du trône, & des Anciens, & des quatre animaux, & fe profternerent devant le trône fur leurs faces, & adorerent Dieu.

I2 Difant, Amen : Loüange, & gloire, & fapience, & action de graces, & honneur, & puiffance, & force appartient à noftre Dieu és fiecles des fiecles. Amen.

I3 Alors l'un des Anciens prit la parole, me difant, Ceux qui font veftus de longues robbes blanches, qui font-ils, & d'où font-ils venus ?

I4 Et je lui dis, Seigneur, tu le fçais. Et il me dit, Ceux-ci font ceux qui font venus de la grande tribulation : & ils ont lavé leurs longues robes, & les ont blanchies au fang de l'Agneau.

I5 C'eft pourquoi ils font devant le trône de Dieu, & le fervent jour & nuit en fon temple : & celui qui eft affis fur le trône habitera avec eux.

I6 Ils n'auront plus de faim, & n'auront plus de foif, & le foleil ne frappera plus fur eux, ni chaleur quelconque.

I7 Car l'Agneau, qui eft au milieu du trône, les paiftra & les conduire aux vives fontaines des eaux : & Dieu effuyera toute larme de leurs yeux.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 8

ET quand il eut ouvert le feptiéme fceau, il fe fit filence au Ciel environ une demi heure.

2 Et je vis les fept Anges qui affiftent devant Dieu, aufquels furent baillées fept trompettes.

3 Et un autre Ange vint, & fe tint devant l'autel, ayant un encenfoir d'or, & plufieurs parfums lui furent baillez, pour offrir avec les prieres de tous les Saints, fur l'autel d'or, qui eft devant le trône.

4 Et la fumée des parfums avec les prieres des Saints, monta de la main de l'Ange devant Dieu.

5 Puis l'Ange prit l'encenfoir & le remplit du feu de l'autel & le jetta en la terre : & il fe fit des tonnerres, & des voix, & des efclairs, & un tremblement de terre.

6 Alors les fept Anges qui avoyent les fept trompettes, fe preparerent pour fonner des trompettes.

7 Et le premier Ange fonna de la trompette, & il fe fit de la grefle & du feu mélez de fang, & ils furent jettez en la terre : & la troifiéme partie des arbres fut brûlée, & toute herbe verte fut brûlée.

8 Et le fecond Ange fonna de la trompette : & comme une grande montagne ardente de feu fut jettée en la mer : & la troifiéme partie de la mer devint fang.

9 Et la troifiéme partie des creatures qui eftoyent en la mer, lefquelles avoyent vie, mourut : & la troifiéme partie des navires perit.

I0 Et le troifiéme Ange fonna de la trompette, & il tomba du ciel une grande eftoile ardente comme un flambeau, & elle cheut en la troifiéme partie des fleuves, & és fontaines des eaux.

II Et le nom de l'eftoile eft dit,

Abfynte : & la troifiéme partie des eaux devint abfynte, & plufieurs des hommes moururent par les eaux, à caufe qu'elles eftoyent devenuës ameres.

I2 Puis le quatriéme Ange fonna de la trompette : & la troifiéme partie du Soleil fut frappée, & la troifiéme partie de la Lune, & la troifiéme partie des eftoiles, tellement que la troifiéme partie d'iceux fut obfcurcie, & la troifiéme partie du jour ne lui-foit point, ni femblablement de la nuit.

I3 Alors je regardai, & j'oüis un Ange volant par le milieu du ciel, difant à haute voix, Malheur, mal-heur, mal-heur aux habitans de la terre, pour le fons des trompettes qui reftent des trois Anges qui doivent fonner de la trompette.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 9

ALORS le cinquiéme Ange fonna de la trompette : & je vis une eftoile qui tomba du ciel en la terre : & la clef du puits de l'abyfme lui fut baillée.

2 Et il ouvrit le puits de l'abyfme : & une fumée monta du puits comme la fumée d'une grande fournaife : & le foleil & l'air furent obfcurcis de la fumée du puits.

3 Et il fortit de la fumée du puits des fauterelles en la terre : & il leur fut baillé une puiffance femblable à la puiffance qu'ont les fcorpions de la terre.

4 Et il leur fut dit qu'elles ne nuififfent point à l'herbe de la terre, ni à nulle verdure, ni à nul arbre : mais feulement aux hommes qui n'ont point la marque de Dieu en leurs fronts.

5 Et il leur fut permis non point de les tuër, mais de les tourmenter par cinq mois, & leurs tourmens font femblables au tourment que donne le fcorpion quand il frappe l'homme.

6 Et en ces jours-là les hommes chercheront la mort, & ne la trouveront point : & defireront de mourir, & la mort s'enfuïra d'eux.

7 Or la forme des sauterelles eftois femblable à des chevaux preparez à la bataille : & fur leurs teftes il y avoit comme des couronnes femblables à de l'or : & leurs faces eftoyent, comme des faces d'hommes.

8 Et elles avoyent les cheveux comme des cheveux de femmes, & leurs dents eftoyent comme des dents de lions.

9 Et elles avoyent des cuiraffes comme des cuiraffes de fer : & le bruit de leurs aifles eftoit comme le bruit des chariots, quand plufieurs chevaux courent au combat.

I0 Et elles avoyent des queües femblables à des queües de fcorpions : & avoyent des aiguillons en leurs queües : & leur puiffance eftoit de nuire aux hommes par cinq mois.

II Et elles avoyent fur elles pour Roi, l'Ange de l'abyfme qui a nom en Hebreu, Abaddon, & duquel le nom en Grec eft Apollyon.

I2 Un mal-heur eft paffé : & voici venir encore deux mal-heurs apres.

I3 Alors le fixiéme Ange fonna de la trompette, & j'oüis une voix procedante des quatre cornes de l'autel d'or, qui eft devant la face de Dieu :

I4 Laquelle dit au fixiéme Ange qui avoit la trompette, Délie les quatre Anges qui font liez fur le grand fleuve Euphrate.

I5 Les quatre Anges donc furent déliez, qui eftoyent prefts pour l'heure, & le jour, & le mois, & l'an, afin de tuër la troifiéme partie des hommes.

I6 Et le nombre de l'armée à cheval eftoit de vingt mille fois dix mille ; car j'entendis leur nombre.

I7 Et je vis ainfi les chevaux en vifion : & ceux qui eftoyent montez deffus, ayant des cuiraffes de feu, & de hyacinte, & de fouphre : & les teftes de lions : & il fortoit de leur gueule du feu, & de la fumée, & du fouphre.

I8 Par ces trois chofes la troifiéme partie des hommes fut tuée, affavoir par le feu, & par la fumée, & par le fouphre qui fortoit de leur bouche.

I9 Car leur puiffance eftoit en leur bouche & en leurs queües : car leurs queües eftoyent femblables à des ferpens, ayant des teftes par lefquelles elles nuifoyent.

20 Et le refte des hommes qui ne furent point tuez par ces playes, ne fe repentirent pas pourtant des œuvres de leurs mains, à ce qu'ils n'adoraffent point les diables, & les idoles d'or, & d'argent, & de cuivre, & de pierre, & de bois, qui ne peuvent ni voir, ni oüir, ni cheminer.

2I Ils ne fe repentirent point auffi de leurs meurtres, ni de leurs empoifonnemens, ni de leurs paillardifes, ni de leurs larcins.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 10

ALORS je vis un autre fort Ange defcendant du ciel, environné d'une nuée, en la tefte duquel eftoit l'arc celefte : & fa face eftoit comme le foleil, & fes pieds comme des colonnes de feu.

2 Et il avoit en fa main un livret ouvert : & mit fon pied droit fur la mer, & le gauche fur la terre :

3 Et cria à haute voix, comme quand un lion rugit : & quand il eut crié, les fept tonnerres profererent leurs voix.

4 Et quand les fept tonnerres eurent proferé leurs voix, je m'en allois les écrire : mais j'oüis une voix du ciel me difant, Cachette les chofes que les fept tonnerres ont proferées, & ne les efcris point.

5 Et l'Ange que j'avois veu fe tenant fur la mer & fur la terre, leva fa main vers le ciel.

6 Et jura par le Vivant és fiecles des fiecles, qui a creé le ciel & les chofes qui y font, & le terre & les chofes qui y font, & la mer & les chofes qui y font, qu'il n'y auroit plus de temps :

7 Mais qu'és jours de la voix du feptiéme Ange, quand il commencera à fonner de la trompette, le myftere de Dieu fera confommé, comme il a declaré à fes ferviteurs Prophetes.

8 Et la voix que j'avois oüie du ciel, parla derechef à moi, difant, Va, & prens le livret ouvert, qui eft en la main de l'Ange qui fe tient fur la mer & fur la terre.

9 Je m'en allai donc vers l'Ange, & lui dis, Baille-moi le livret, & il me dit, Prens-le, & le devore : & il mettra ton ventre en amertume, mais en ta bouche il fera doux comme du miel.

I0 Je pris donc le livret de la main de l'Ange, & le devorai : & il eftoit doux en ma bouche comme du miel : mais quand je l'eus devoré, mon ventre fut en amertume.

II Alors il me dit, à plufieurs peuples, & nations, & langues, & rois.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 11

ALORS il me fut baillé un rofeau femblable à une verge : & il fe prefenta un Ange qui me dit, Leve-toi, & mefure le Temple de Dieu, & l'autel, & ceux qui adorent en icelui.

2 Mais jette hors le parvis qui eft hors du temple, & ne le mefure point : car il eft donné aux Gentils ; ils fouleront aux pieds la fainte cité par quarante deux mois.

3 Mais je la donnerai à mes deux témoins qui prophetizeront par mille deux cens foixante jours, eftant veftus de facs.

4 Ceux-ci font les deux olives & les deux chandeliers qui fe tiennent en la prefence du Seigneur de la terre.

5 Et fi quelqu'un leur veut nuire ; le feu fort de leur bouche, & devore leurs ennemis : car fi quelqu'un leur veut nuire, il faut qu'il foit ainfi tué.

6 Ceux-ci ont puiffance de fermer le ciel, afin qu'il ne pleuve point és jours de leur prophetie ; & ont puiffance fur les eaux de les tourner en fang, & de frapper la terre de toute playe, toutes & quantes fois qu'ils voudront.

7 Et quand ils auront achevé leur témoignage, la befte qui monte de l'abyfme fera la guerre contr'eux, & les vaincra, & les tuëra.

8 Et leurs corps morts feront gifans és places de la grande cité, qui eft appellée fpirituellement Sodome & Egypte, là où auffi noftre Seigneur a efté crucifié.

9 Et ceux des tribus, & des peuples, & des langues, & des nations, verront leurs corps morts par trois jours & demi, & ne permettront point que leurs corps morts foyent mis és fepulcres.

I0 Et les habitans de la terre s'éjoüiront d'eux, & s'égayeront, & envoyeront des prefens les uns aux autres : parce que ces deux Prophetes auront tourmenté ceux qui habitent fur la terre.

II Mais apres ces trois jours-là & demi, l'Efprit de vie venant de Dieu entra en eux, & ils fe tinrent fur leurs pieds, & une grande crainte faifit ceux qui les avoyent veus.

I2 Apres cela ils oüirent une grande voix du ciel, leur difant, Montez ici : & ils monterent au ciel en une

nuée : & leurs ennemis les virent.

I3 Et à cette mefme heure-là il fe fit un grand tremblement de terre : & la dixiéme partie de la Cité tomba, & là furent tuez en ce tremblement de terre fept mille hommes en nombre : & les autres furent efpouvantez, & donnerent gloire au Dieu du ciel.

I4 Le fecond mal-heur eft paffé : & voici, le troifiéme mal-heur viendra bien-toft.

I5 Le feptiéme Ange donc fonna de la trompette, & il fe fit de grandes voix au ciel, qui difoyent, Les royaumes du monde font reduits à noftre Seigneur, & à fon Chrift, & il regnera és fiecles des fiecles.

I6 Alors les vingt-quatre Anciens qui font affis devant Dieu fur leurs fieges, fe profternerent fur leurs faces, & adorerent Dieu ;

I7 Difant, Nous te rendons graces, Seigneur Dieu tout-puiffant, qui es, & qui estois, & qui es a venir, de ce que tu as pris ta grande puiffance, & as commencé ton regne.

I8 Et les nations fe font courroucées, & ton ire eft venuë, & le temps des morts pour eftre jugez, & pour donner le falaire à tes ferviteurs les Prophetes, & aux Saints, & à ceux qui craignent ton Nom, petits & grands, & pour deftruire ceux qui deftruifent la terre.

I9 Alors le temple de Dieu fut ouvert au ciel, & l'Arche de fon alliance fut veüe au temple d'icelui : & il fe fit des efclairs, & des voix, & des tonnerres, & un tremblement de terre, & une grande grefle.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 12

OR un grand figne apparut au ciel, affavoir une femme reveftuë du foleil, fous les pieds de laquelle eftoit la lune : & il y avoit fur fa tefte une couronne de douze eftoiles :

2 Laquelle eftoit enceinte, dont elle crioit fe trouvant en travail d'enfant, & fouffrant des tourmens pour enfanter.

3 Il apparut auffi un autre figne au ciel, & voici un grand dragon roux, ayant fept teftes & dix cornes, & fur fes teftes fept diademes.

4 Et fa queüe trainoit la troifiéme partie des eftoiles du ciel, lefquelles il jetta en la terre ; puis le dragon s'arrefta devant la femme qui devoit enfanter afin que quand elle auroit enfanté, il devoraft fon enfant.

5 Or elle enfanta un fils mafle, qui doit gouverner toutes les nations avec une verge de fer, & fon enfant fut ravi à Dieu, & au trône d'icelui.

6 Et la femme s'enfuit en un defert, où elle a un lieu preparé de Dieu, afin qu'on la nourriffe là mille deux cens foixante jours.

7 Et il fe fit une bataille au ciel. Michel & fes Anges combattoyent contre le dragon : & le dragon combattoit & fes anges.

8 Mais ils ne furent pas les plus forts ; & leur lieu ne fut plus trouvé au ciel.

9 Et fut jetté le grand dragon, le ferpent ancien, appellé le diable & Satan, qui feduit tout le monde, il fut jetté en la terre : & fes anges furent jettez avec lui.

I0 Alors j'oüis une grande voix au ciel, difant, Maintenant eft advenu le falut, & la force, & le regne de noftre Dieu, & la puiffance de fon Chrift : car l'accufateur de nos freres eft dejetté, qui les accufoit devant noftre Dieu jour & nuit.

II Mais ils l'on vaincu, à caufe du fang de l'Agneau, & à caufe de la parole de leur témoignage, & n'ont point aimé leurs vies jufques à les expofer à la mort.

I2 Partant éjoüiffez-vous, cieux, & vous qui y habitez : Mal-heur fur vous, habitans de la terre & de la mer : car le diable eft defcendu vers vous, eftant en grande fureur, fçachant qu'il a peu de temps.

I3 Quand donc le dragon euft veu qu'il avoit efté jetté en la terre, il perfecuta la femme qui avoit enfanté l'enfant mafle.

I4 Mais deux ailes d'une grande aigle furent baillées à la femme, afin qu'elle s'envolaft de devant le ferpent au defert en fon lieu, là où elle eft nourrie par un temps, & par des temps, & par la moitié d'un temps.

I5 Et le ferpent jetta de l'eau comme un fleuve de fa gueule apres la femme, afin qu'il la fift emporter par le fleuve.

I6 Mais la terre aida à la femme : car la terre ouvrit fa bouche, & engloutit le fleuve que le dragon avoit jetté de fa gueule.

I7 Alors le dragon fut irrité contre la femme & s'en alla faire la guerre contre les autres qui font de la femence d'icelle, qui gardent les commandemens de Dieu, & qui ont le témoignage de Jefus Chrift.

I8 Et je me tins fur le fable de la mer.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 13

ALORS je vis monter de la mer une befte qui avoit fept teftes & dix cornes : & fur fes cornes dix diademes : & fur fes teftes un nom de blafpheme.

2 Et la befte que je vis eftoit femblable à un leopard, & fes pieds eftoyent comme les pieds d'un ours, & fa gueule comme la gueule d'un lion : & le dragon lui donna fa puiffance, & fon trône, & un grand pouvoir.

3 Et je vis l'une de fes teftes comme frappée à mort, mais fa playe mortelle fut guerie : & toute la terre s'émerveillant alla apres la befte.

4 Et adorerent le dragon qui avoit donné pouvoir à la befte, & adorerent la befte, difant, Qui eft femblable à la befte, & qui pourra combattre contr'elle ?

5 Et il lui fut baillé une bouche proferant de grandes chofes & des blafphemes, & il lui fut baillé puiffance d'accomplir quarante deux mois.

6 Et elle ouvrit fa bouche en blafphemes contre Dieu, à blafphemer fon Nom, & fon tabernacle, & ceux qui habitent au ciel.

7 Il lui fut auffi donné de faire la guerre contre les Saints, & de les vaincre : il lui fut auffi baillé puiffance fur toute tribu, & langue, & nation.

8 Tellement que tous ceux qui habitent fur la terre l'adorerent, defquels les noms ne font point écrits au livre de vie de l'Agneau occis dés la fondation du monde.

9 Si quelqu'un a oreille, qu'il oye.

I0 Si quelqu'un mene en captivité, il fera mené en captivité : fi quelqu'un tuë avec l'efpée, il faut qu'il foit tué avec l'efpée : ici eft la patience & la foi des Saints.

II Puis je vis une autre befte montant de la terre, laquelle avoit deux cornes femblables à celles de l'Agneau : mais elle parloit comme le dragon.

I2 Et exerçoit toute la puiffance de la premiere befte, en prefence d'elle : & faifoit que la terre & fes habitans adoraffent la premiere befte, la playe mortelle de laquelle avoit efté guerie.

I3 Et faifoit de grands fignes, voire jufques à faire defcendre du feu du ciel en terre, devant les hommes.

I4 Et feduifoit les habitans de la terre, à caufe des fignes qu'il lui eftoit

donné de faire devant la befte : commandant aux habitans de la terre de faire une image à la befte qui ayant receu le coup mortel de l'efpée, neantmoins eftoit vivante.

I5 Et il lui permis de donner ame à l'image de la befte, à ce que mefmes l'image de la befte parlaft, & fift que tous ceux qui n'auroyent point adoré l'image de la befte, fuffent tuez.

I6 Et faifoit que tous, petits & grands, riches & pauvres, francs & ferfs, prenoyent une marque en leur main droite, ou en leurs fronts :

I7 Et qu'aucun ne pouvoit acheter ou vendre, s'il n'avoit la marque ou le nom de la befte, ou le nombre de fon nom.

I8 Ici eft la fapience. Que celui qui a entendement, conte le nombre

de la befte : car c'eft un nombre

d'homme : & fon nombre eft fix cens foixante-fix.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 14

PUIS je regardai, & voici, l'Agneau fe tenoit fur la montagne de Sion, & avec lui cent quarante quatre mille qui avoyent le nom de fon Pere écrit en leurs fronts.

2 Et j'oüis une voix du ciel comme le bruit de plufieurs eaux, & comme le bruit d'un grand tonnerre : & oüis une voix de joüeurs de harpes joüans de leurs harpes :

3 Qui chantoyent comme une chanfon nouvelle devant le trône, & devant les quatre animaux & les Anciens : & nul ne pouvoit apprendre la chanfon, finon les cent quarante quatre mille, lefquels ont efté achetez d'entre ceux de la terre.

4 Ceux-ci font ceux qui ne fe font point foüillez avec les femmes : car ils font vierges. Ceux-ci font ceux qui fuivent l'Agneau quelque part qu'il aille. Ceux-ci font ceux qui ont efté achetez d'entre les hommes pour eftre premices à Dieu & à l'Agneau.

5 Et en leur bouche il n'a efté trouvé aucune fraude : car ils font fans tache devant le trône de Dieu.

6 Puis je vis un autre Ange, voler par le milieu du ciel, ayant l'Evangile eternel, afin qu'il evangelizaft à ceux qui habitent fur la terre, & à toute nation, & tribu, & langue, & peuple.

7 Difant à haute voix, Craignez Dieu, & lui donnez gloire : car l'heure de fon jugement eft venuë : & adorez celui qui a fait le ciel & la terre, la mer, & les fontaines d'eaux.

8 Et un autre Ange le fuivit, difant, Elle eft cheute, elle eft cheute Babylone, cette grande cité, parce quelle a abbreuvé toutes les nations du vin de l'ire de fa paillardife.

9 Et un troifiéme Ange fuivit ceux-là, difant à haute voix, Si quelqu'un adore la befte & fon image, & prend la marque en fon front, ou en fon main,

I0 Celui-là auffi boira du vin de l'ire de Dieu, voire du vin pur verfé en la coupe de fon ire : & fera tourmenté de feu & de fouphre devant les faints Anges, & devant l'Agneau.

II Et la fumée de leur tourment montera aux fiecles des fiecles : & n'auront point de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la befte & fon image, & quiconque prend la marque de fon nom.

I2 Ici eft la patience des Saints : ici font ceux qui gardent les commandemens de Dieu, & la foi de Jefus.

I3 Alors j'oüis une voix du ciel me difant, Efcris, Bien-heureux font les morts qui dorefnavant meurent au Seigneur : Oüi pour certain, dit l'Efprit : car ils fe repofent de leurs travaux, & leurs œuvres les fuivent.

I4 Et je regardai, & voici une nuée blanche, & fur la nuée quelqu'un eftant affis femblable à un homme, ayant fur fa tefte une couronne d'or, & en fa main une faucille trenchante.

I5 Et un autre Ange fortit du temple, criant à haute voix à celui qui eftoit affis fur la nuée, Jette ta faucille, & moiffonne, car l'heure de moiffonner t'eft venuë : dautant que la moiffon de la terre eft meure.

I6 Alors celui qui eftoit affis fur la nuée, jetta fa faucille fur la terre, & la terre fut moiffonnée.

I7 Et un autre Ange fortit du temple qui eft au ciel, ayant lui auffi une faucille trenchante.

I8 Et un autre Ange fortit de l'autel, ayant puiffance fur le feu, & cria jettant un grand cri à celui qui avoit la faucille trenchante, difant, Jette ta faucille trenchante, & vendange les grappes de la vigne de la terre : car fes raifins font meurs.

I9 Et l'Ange jetta fa faucille trenchante en la terre, & vendangea la vigne de la terre, & jetta la vendange en la grande cuve de l'ire de Dieu.

20 Et la cuve fut foulée hors de la Cité : & de la cuve il fortit du fang jufques aux freins des chevaux par mille fix cens ftades.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 15

PUIS je vis un autre figne au ciel, grand & admirable, affavoir fept Anges ayant les fept dernieres playes : car par elles l'ire de Dieu eft confommée.

2 Je vis auffi comme une mer de verre meflée de feu : & ceux qui avoyent obtenu la victoire de la befte, & de fon image, & de fa marque, & du nombre de fon nom, fe tenant fur la mer qui eftoit comme de verre, ayant les harpes de Dieu :

3 Lefquels chantoyent le cantique de Moyfe ferviteur de Dieu, & le cantique de l'Agneau, difant, Grandes & merveilleufes font tes œuvres, Seigneur Dieu

tout-puiffant : tes voyes font juftes & veritables, Roi des Saints.

4 Seigneur, qui eft-ce qui ne te craindra & ne magnifiera ton Nom ? Car toi feul es Saint : dont toutes les nations viendront & adoreront devant toi, veu que tes jugemens font tout à plein manifeftez.

5 Et apres ces chofes je regardai, & voici le temple du Tabernacle du témoignage fut ouvert au ciel.

6 Et les fept Anges qui avoyent les fept playes fortirent du temple, eftant veftus de lin pur & blanc, & trouffez fur leurs poictrines avec des ceintures d'or.

7 Et l'un des quatre animaux donna aux fept Anges fept phioles d'or, pleines de l'ire du Dieu vivant és fiecles des fiecles.

8 Et le temple fut rempli de la fumée procedante de la majefté de Dieu & de fa puiffance : & nul ne pouvoit entrer au temple jufques à ce que les fept playes des fept Anges fuffent accomplies.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 16

ALORS j'oüis du temple une groffe voix, difant aux fept Anges, Allez, & verfez fur la terre les phioles de l'ire de Dieu.

2 Ainfi donc le premier Ange s'en alla, & verfa fa phiole fur la terre : & il fe fit une playe mauvaife & dangereufe fur les hommes qui avoyent la marque de la befte, & fur ceux qui adoroyent fon image.

3 Et le fecond Ange verfa fa phiole en la mer, laquelle devint fang comme d'une charogne, & toute ame vivante mourut en la mer.

4 Et le troifiéme Ange verfa fa phiole fur les fleuves, & fur les fontaines des eaux, & elles devinrent fang.

5 Et j'oüis l'Ange des eaux, difant, Seigneur, tu es jufte qui es, & qui estois, & qui seras : dautant que tu as fait un tel jugement.

6 Parce qu'ils ont refpandu le fang des Saints & des Prophetes, tu leur as auffi baillé du fang à boire : car ils en font dignes.

7 Et j'en oüis un autre du Sanctuaire, difant, Pour certain, Seigneur Dieu tout-puiffant, tes jugemens font veritables & juftes.

8 Puis le quatriéme Ange verfa fa phiole fur le foleil, & il lui fut donné de brufler les hommes par feu.

9 Et les hommes furent bruflez par de grandes chaleurs, & blafphemerent le Nom de Dieu qui a puiffance fur ces playes : & ne fe repentirent point pour lui donner gloire.

I0 Apres cela le cinquiéme Ange verfa fa phiole fur le fiege de la befte, & fon regne devint tenebreux : & de douleur ils mafchoyent leurs langues.

II Et à caufe de leurs peines & de leurs playes, il blafphemerent le Dieu du ciel, & ne fe repentirent point de leurs actes.

I2 Puis le fixiéme Ange verfa fa phiole fur le grand fleuve Euphrate, & l'eau d'icelui tarit, afin que la voye des Rois de devers le foleil levant fuft preparée.

I3 Et je vis fortir de la gueule du dragon, & de la gueule de la befte, & de la bouche du faux prophete, trois efprits immondes femblables à des grenoüilles.

I4 Car ce font des efprits diaboliques faifans des fignes, qui s'en vont vers les rois de la terre & du monde univerfel, pour les affembler à la bataille de ce grand jour-là du Dieu tout-puiffant.

I5 (Voici, je viens comme le larron : Bien-heureux eft celui qui veille, & qui garde fes veftemens, afin qu'il ne chemine point nud, & qu'on ne voye point fa vergogne.)

I6 Et il les affembla au lieu qui eft appellé en Hebreu Armageddon.

I7 Puis le feptiéme Ange verfa fa phiole en l'air : & il fortit une groffe voix du temple du ciel, de devers le trône, difant ; C'eft fait.

I8 Alors il fe fit des efclairs, & des voix, & des tonnerres : & il fe fit un grand tremblement de terre, voire un tel tremblement & fi grand, qu'il n'en fut jamais de tel depuis que les hommes ont efté fur la terre.

I9 Et la grande cité fut divifée en trois parties, & les villes des nations tomberent : & la grande Babylone vint en memoire devant Dieu, pour lui donner la coupe du vin de l'indignation de fon ire.

20 Et toute ifle s'enfuït, & les montagnes ne furent plus trouvées.

2I Et il defcendit du ciel fur les hommes une grefle groffe comme du poids d'un talent : & les hommes blafphemerent Dieu à caufe de la playe de la grefle : car la playe qu'elle fit fut fort grande.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 17

ALORS l'un des fept Anges qui avoyent les fept phioles, vint, & parla à moi, me difant, Vien, je te montrerai la condamnation de la grande paillarde, laquelle fe fied fur plufieurs eaux :

2 Avec laquelle les rois de la terre ont paillardé, & du vin de la paillardife de laquelle ont efté enyvrez les habitans de la terre.

3 Ainfi donc il me tranfporta en efprit en un defert : & je vis une femme montée fur une befte de couleur d'écarlatte, qui eftoit pleine de noms de blafpheme, ayant fept teftes & dix cornes.

4 Et la femme eftoit accouftrée de pourpre & d'écarlatte, & parée d'or, & de pierres precieufes, & de perles : tenant en fa main une coupe d'or, pleine d'abominations de la foüillure de fa paillardife.

5 Et en fon front il y avoit un nom efcrit, Myftere, la grande Babylone, la mere des paillardifes & des abominations de la terre.

6 Et je vis la femme enyvrée du fang des Saints, & du fang des Martyrs de Jefus : & la voyant je m'émerveillai d'un grand esbahiffement.

7 Et l'Ange me dit, Pourquoi t'émerveilles-tu ? Je te dirai le myftere de la femme, & de la befte qui la porte, laquelle a fept teftes & dix cornes.

8 La befte que tu as veüe, a efté, & n'eft plus : & doit monter de l'abyfme, & s'en aller à perdition : & les habitans de la terre, defquels les noms ne font point efcrits au livre de vie dés la fondation du monde, s'émerveilleront voyant la befte laquelle eftoit, & n'eft plus, & toutefois elle eft.

9 Ici eft l'entendement qui a de la fapience. Les fept teftes font fept montagnes fur lefquelles eft affife la femme.

I0 Et ce font fept rois : les cinq font cheus : l'un eft, & l'autre n'eft point encore venu : & quand il fera venu, il faut qu'il demeure pour un peu de temps.

II Et la befte qui eftoit, & n'eft plus, c'eft auffi le huictiéme roi, & eft des fept, & s'en va à perdition.

I2 Et les dix cornes que tu as veües, font dix rois, qui n'ont point encore commencé à regner, mais ils prendront puiffance comme rois, en un mefme temps avec la befte.

I3 Ceux-ci ont un mefme confeil, & bailleront leur puiffance & authorité à la befte.

I4 Ceux-ci combattront contre l'Agneau : mais l'Agneau les vaincra : dautant qu'il eft le Seigneur des feigneurs, & le Roi des rois : & ceux qui font avec lui, font appellez, & éleus, & fideles.

I5 Puis il me dit, Les eaux que tu as veües, fur lefquelles eft affife la paillarde, ce font peuples, & nations, & langues.

I6 Et les dix cornes que tu as veües à la befte, font ceux qui hairont la paillarde, & la rendront defolée & nuë, & mangeront la chair, & la brufleront au feu.

I7 Car Dieu a mis en leurs cœurs qu'ils faffent ce qu'il lui plaift, & qu'ils arreftent une mefme chofe, & qu'ils donnent leur royaume à la befte, jufques à ce que les paroles de Dieu foyent accomplies.

I8 Et la femme que tu as veüe, c'eft la grande Cité, qui a font regne fur les rois de la terre.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 18

ET apres ces chofes je vis un autre Ange defcendre du ciel, ayant une grande puiffance, & la terre fut illuminée de fa gloire :

2 Et il s'écria de force à haute voix, difant, Elle eft cheute, elle eft cheute, la grande Babylone, & eft devenuë l'habitation des diables, & le repaire de tout efprit immonde, & le repaire de tout oifeau immonde & execrable.

3 Car toutes les nations ont beu du vin de l'ire de fa paillardife : & les rois de la terre ont paillardé avec elle : & les marchands de la terre font devenus riches de l'abondance de fes delices.

4 Puis j'oüis du ciel une autre voix difant, Sortez d'elle, mon peuple, afin que vous ne foyez point participans de fes pechez, & que vous ne receviez point de fes playes.

5 Car fes pechez fe font entrefuivis jufques au ciel, & Dieu a eu fouvenance des iniquitez d'icelle.

6 Rendez-lui ainfi qu'elle vous a fait, & lui payez au double felon fes œuvres : en la coupe en laquelle elle vous a verfé, verfez-lui en au double.

7 D'autant qu'elle s'eft glorifiée, & qu'elle a efté en delices, d'autant donnez lui de tourment & de pleur : car elle dit en fon cœur, Je fieds reine, & ne fuis point veuve, & ne verrai point de deüil.

8 C'eft pourquoi en un feul jour viendront fes playes, la mort, &le deüil, & la famine, & elle fera entierement bruflée au feu : car le Seigneur Dieu eft fort, qui la jugera.

9 Et les rois de la terre, qui ont paillardé avec elle, & ont vefcu en delices, quand ils verront la fumée de fon brûlement, la pleureront, & meneront deüil fur elle, en fe battant la poictrine :

I0 Se tenant loin pour la crainte de fon tourment, difant, Las, las ! Babylone la grande cité, la cité fi puiffante, comment eft-ce que ta condamnation eft venuë en un inftant ?

II Les marchands de la terre pleureront auffi, & meneront deüil à caufe d'elle, de ce que nul n'achete plus de leur marchandife :

I2 Marchandife d'or & d'argent, & de pierres precieufes, & de perles, & de crefpe, & de pourpre, & de foye, & d'écarlatte, & de toute forte de bois odorant, & de tous vaiffeaux d'yvoire, & de tous vaiffeaux de bois tres-precieux, & d'airain, & de fer, & de marbre :

I3 Et canelle, & fenteurs, & oignemens, & encens, & vin, & huile, & fine fleur de farine, & blé, & jumens, & brebis, & chevaux, & chariots, & ferfs, & ames d'hommes.

I4 (Et les fruits du defir de ton ame font departis de toi : & toutes chofes delicates & excellentes te font peries : & d'orenavant tu ne trouveras plus ces chofes.)

I5 Les marchands donc de ces chofes qui en font devenus riches, fe tiendront loin d'elle, pour la crainte de fon tourment, pleurant & menant deüil.

I6 Et difant, Las, las ! La grande cité, qui eftoit reveftuë de crefpe, & de pourpre, & d'écarlatte, & eftoit parée d'or, & ornée de pierres precieufes & de perles : comment en un inftant ont efté mifes à neant tant de richeffes !

I7 Tout patron de navire auffi, & toute la troupe de ceux qui hantent és navires, & tous nautonniers, & quiconque trafique fur la mer fe tiendront loin :

I8 Et voyant la fumée de fon bruflement, s'efcrieront en difant, Quelle cité eftoit femblable à cette grande cité ?

I9 Et jetteront de la poudre fur leurs teftes, & crieront en pleurant & menant deüil, & difant, Las, las ! La grande cité, en laquelle tous ceux qui avoyent des navires en la mer, eftoyent devenus riches de fon opulence : comment a-t'elle efté defolée en un inftant !

20 O ciel ! Ejoüi-toi d'elle, & vous faints Apoftres & Prophetes : car Dieu a pris vengeance d'elle pour l'amour de vous.

2I Puis un fort Ange prit une pierre comme une grande meule, & la jetta en la mer, difant, Ainfi fera jettée d'impetuofité Babylone cette grande cité, & ne fera plus trouvée.

22 Et la voix des joüeurs de harpe, & des muficiens, & des joüeurs de haut-bois, & des fonneurs de trompette, ne fera plus oüie en toi : & tout ouvrier, de quelque meftier que ce foit, ne fera plus trouvé en moi : & le bruit de la meule ne fera plus oüi en toi.

23 Et la lumiere de la chandelle ne luira plus en toi : & la voix de l'efpoux & de l'efpoufe ne fera plus oüie en toi : parce que tes marchands eftoyent des princes en la terre, parce que par tes empoifonnemens toutes les nations ont efté feduites.

24 Et en elle a efté trouvé le fang des Prophetes & des Saints, & de tous ceux qui ont efté mis à mort fur la terre.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 19

OR apres ces chofes j'oüis une voix d'une grande multitude au ciel, difant, Hallelu-jah : Salut, & gloire, & honneur, & puiffance appartient au Seigneur noftre Dieu :

2 Car fes jugemens font veritables & juftes, parce qu'il a fait juftice de la grande paillarde qui a corrompu la terre par fa paillardife, & a vengé le fang de fes ferviteurs de la main d'icelle.

3 Et derechef ils dirent, Hallelu-jah : & la fumée d'icelle en monte à jamais.

4 Et les vingt-quatre Anciens & les quatre animaux fe jetterent fur leurs faces ; & adorerent Dieu feant fur le trône, difans, Amen, Hallelu-jah.

5 Et une voix partit du trône, difant, Loüez noftre Dieu, tous fes ferviteurs, & vous qui le craignez, tant petits que grands.

6 Puis j'oüis comme une voix d'une grande affemblée, & comme le fon de plufieurs eaux, & comme la voix de forts tonnerres, difant, Hallelu-jah : car le Seigneur noftre Dieu Tout-puiffant eft entré en fon regne.

7 Ejoüiffons nous, & nous égayons, & lui donnons gloire : car les nopces de l'Agneau font venuës, & fa femme s'eft parée.

8 Et il lui a efté donné d'eftre veftuë de crefpe pur & luifant : car le crefpe font les juftifications des Saints.

9 Alors il me dit, Efcris, Bien-heureux font ceux qui font appellez au banquet des nopces de l'Agneau. Il me dit auffi, Ces paroles de Dieu font veritables.

I0 Alors je me jettai à fes pieds pour l'adorer. Et il me dit, Garde-toi de le faire : je fuis ton compagnon de fervice, & de tes freres qui ont le témoignage de Jefus. Adore Dieu : Car le témoignage de Jefus eft l'Efprit de prophetie.

II Puis je vis le ciel ouvert, & voici un cheval blanc, & celui qui eftoit monté deffus eftoit appellé Fidele & Veritable, lequel juge & bataille juftement.

I2 Et fes yeux eftoyent comme une flamme de feu : & il y avoit fur fa tefte plufieurs diademes, ayant un nom efcrit que nul n'a connu finon lui-mefme.

I3 Il eftoit veftu d'une robbe teinte en fang, & fon nom s'appelle, La Parole de Dieu.

I4 Et les armées qui font au ciel le fuivoyent fur des chevaux blancs, veftus de crefpe blanc & net.

I5 Et de fa bouche il fortoit une efpée trenchante, afin qu'il en frappe les nations : car il les gouvernera avec une verge de fer, & c'eft lui qui foulera la cuve du vin du courroux & de l'ire de Dieu Tout-puiffant.

I6 Et en fon veftement & en fa cuiffe il avoit en efcrit ce nom, Le Roi des rois, et le Seigneur des seigneurs.

I7 Puis je vis un Ange fe tenant dans le foleil, qui cria à haute voix, difant à tous les oifeaux qui voloyent par le milieu du ciel, Venez & vous affemblez au banquet du grand Dieu :

I8 Afin que vous mangiez la chair des rois, & la chair des capitaines, & la chair des forts, & la chair des chevaux & de ceux qui font montez deffus, & la chair de tous, francs & ferfs, petits & grands.

I9 Alors je vis la befte, & les rois de la terre, & leurs armées affemblées pour faire la guerre contre celui qui eftoit monté fur le cheval, & contre fon armée.

20 Mais la befte fut prife, & avec elle le faux prophete qui avoit fait les fignes devant elle, par lefquels il avoit feduit ceux qui avoyent la marque de la befte, & qui avoyent adoré fon image : ces deux furent jettez tout vifs dans l'eftang de feu ardent de fouphre.

2I Et le refte fut tué par l'efpée qui fortoit de la bouche de celui qui eftoit monté fur le cheval, & tous les oifeaux furent foulez de leurs chairs.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 20

APRES cela je vis un Ange defcendant du ciel, qui avoit la clef de l'abyfme, & une grande chaîne en fa main :

2 Lequel faifit le dragon, affavoir le vieux ferpent, qui eft le diable & Satan, & le lia pour mille ans.

3 Et le jetta en l'abyfme, & l'enferma, & feella fur lui : afin qu'il ne feduife plus les nations, jufques à ce que les mille ans foyent accomplis : & puis apres il faut qu'il foit délié pour un peu de temps.

4 Alors je vis des trônes, fur lefquels s'affirent des gens, & le jugement leur fut donné : & je vis les ames des decapitez pour le témoignage de Jefus, & pour la Parole de Dieu, & qui n'avoyent point adoré la befte, ni fon image : & qui vivroyent & regneroyent avec Chrift mille ans.

5 Mais le refte des morts ne doit point reffufciter, jufques à ce que les mille ans foyent accomplis : c'eft la refurrection premiere.

6 Bien-heureux & faint eft celui qui a part en la premiere refurrection : la feconde mort n'a point de puiffance fur eux, mais ils feront Sacrificateurs de Dieu & de Chrift, & regneront avec lui mille ans.

7 Et quand les mille ans feront accomplis, Satan fera délié de fa prifon :

8 Et fortira pour feduire les nations qui font fur les quatre coins de la terre, Gog & Magog, pour les affembler en bataille ; dont le nombre eft comme le fable de la mer.

9 Et ils font montez fur la largeur de la terre, & ont environné le camp des Saints, & la Cité bien-aimée : mais il defcendit du feu du ciel de par Dieu, lequel les devora.

I0 Et le diable qui les feduifoit, fut jetté en l'eftang de feu & de fouphre, là où eft la befte & le faux prophete : & ils feront tourmentez jour & nuit és fiecles des fiecles.

II Puis je vis un grand trône blanc, & quelqu'un affis deffus, de devant lequel s'enfuit la terre & le ciel : & il ne fe trouva point de lieu pour eux.

I2 Je vis auffi les morts grands & petits fe tenans devant Dieu : & les livres furent ouverts : & un autre livre fut ouvert, affavoir le livre de vie : & les morts furent jugez par les chofes qui eftoyent écrites és livres felon leurs œuvres.

I3 Et la mer rendit les morts qui eftoyent en elle, & la mort & l'enfer rendirent les morts qui eftoyent en eux : & ils furent jugez chacun felon leurs œuvres.

I4 Et l'enfer & la mort furent jettez en l'eftang de feu : c'eft la mort feconde.

I5 Et quiconque ne fut point trouvé efcrit au livre de vie, fut jetté en l'eftang de feu.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 21

PUIS je vis un nouveau ciel & une nouvelle terre : car le premier ciel & la premiere terre s'en eftoit allée, & la mer n'eftoit plus.

2 Et moi Jean vis la fainte Cité, la Jerufalem nouvelle, defcendant du ciel, de par Dieu, parée comme une efpoufe ornée pour fon mari.

3 Et j'oüis une grande voix du ciel, difant, Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes, & il habitera avec eux, & ils feront fon peuple, & Dieu lui-mefme fera leur Dieu avec eux.

4 Et Dieu effuyera toute larme de leurs yeux, & la mort ne fera plus : & il n'y aura plus ni deüil, ni cri, ni travail : car les premieres chofes font paffées.

5 Et celui qui eftoit affis fur le trône, dit, Voici, je fais toutes chofes nouvelles, Puis il me dit, Efcris : car ces paroles font veritables & certaines.

6 Il me dit auffi, C'eft fait : Je fuis Alpha & Omega, le commencement & la fin : à celui qui aura foif je lui donnerai de la fontaine de l'eau de vie fans qu'elle lui coufte rien.

7 Celui qui vaincra, heritera toutes chofes : & je lui fera Dieu, & il me fera fils.

8 Mais aux timides, & aux incredules, & aux execrables, & aux meurtriers, & aux paillards, & aux empoifonneurs, & aux idolatres, & à tous menteurs, leur part fera en l'eftang ardent de feu & de fouphre, qui eft la mort feconde.

9 Alors l'un des fept Anges qui avoyent eu les fept phioles pleines des fept dernieres playes, vint à moi, & parla à moi, difant, Vien, & je te montrerai l'Efpoufe qui eft la femme de l'Agneau.

I0 Et il me tranfporta en Efprit en une grande & haute montagne : & me montra la grande Cité, la faincte Jerufalem, defcendant du ciel de devers Dieu.

II Ayant la gloire de Dieu : & fa lumiere eftoit femblable à une pierre tres-precieufe, comme à une pierre de jafpe tirant fur le criftal.

I2 Et elle avoit une grande & haute muraille, avec douze portes, & és portes douze Anges : & des noms efcris fur elles, qui font les noms des douze tribus des enfans d'Ifraël.

I3 Du cofté d'Orient, trois portes : du cofté d'Aquilon, trois portes : du cofté de Midi, trois portes : & du cofté d'Occident, trois portes.

I4 Et la muraille de la Cité avoit douze fondemens : & en eux eftoyent efcrits les noms des douze Apoftres de l'Agneau.

I5 Et celui qui parloit à moi avoit un rofeau d'or pour mefurer la Cité, & fes portes, & fa muraille.

I6 Et la Cité eftoit fituée & baftie en quarré, & fa longueur eftoit auffi grande que fa largeur : & il mefura la Cité avec le rofeau d'or, jufques à douze mille ftades : & la longueur, & la largeur, & la hauteur d'icelle eftoyent égales.

I7 Puis il mefura la muraille de cent quarante-quatre coudées, de la mefure du perfonnage, affavoir de l'Ange.

I8 Et le baftiment de la muraille eftoit de jafpe : mais la Cité eftoit d'or pur, femblable à du verre tres-clair.

I9 Et les fondemens de la muraille de la Cité eftoyent ornez de toute pierre precieufe. Le premier fondement eftoit de jafpe : le fecond, de fapphir : le troifiéme, de chalcedoine : le quatriéme, d'efmeraude :

20 Le cinquiéme, de fardonix : le fixiéme, de fardoine : le feptiéme, de chryfolithe : le huictiéme, de beryl : le neuviéme, de topaze : le dixiéme, de chryfophrafe : l'onziéme, de hyacinthe : le douziéme, d'amethyfte.

2I Et les douze portes eftoyent douze perles : chacune des portes eftoit d'une perle. Et la ruë de la Cité eftoit d'or pur, comme du verre tres-luifant.

22 Et je ne vis point de temple en elle : car le Seigneur Dieu tout-puiffant eft fon temple, & l'Agneau.

23 Et la Cité n'a pas befoin du foleil ni de la lune, afin qu'ils luifent en elle : car la clarté de Dieu l'a illuminée, & l'Agneau eft fa chandelle.

24 Et les nations qui auront efté fauvées, chemineront en fa lumiere : & les rois de la terre apporteront leur gloire & leur honneur en elle.

25 Et fes portes ne feront point fermées de jour : car il n'y aura point là de nuit.

26 Et on apportera en elle la gloire & l'honneur des Gentils.

27 Il n'entrera en elle aucune chofe foüillée, ou qui commette abomination & fauffeté : mais feulement ceux qui font efcrits au livre de vie de l'Agneau.

 

Retour au sommaire

 

Révélation 22

PUIS il me montra un fleuve pur d'eau vive, refplendiffant comme du cryftal, procedant du trône de Dieu & de l'Agneau.

2 Et au milieu de la place d'icelle, & des deux coftez du fleuve, l'arbre de vie, portant douze fruits, rendant fon fruit chaque mois : & les feüilles de l'arbre font pour la fanté des Gentils.

3 Et toute chofe maudite ne fera plus, mais le trône de Dieu & de l'Agneau fera en elle : & fes ferviteurs le ferviront.

4 Et ils verront fa face : & fon Nom fera en leurs fronts.

5 Et il n'y aura plus là de nuit, & ils n'ont que faire de lumiere de chandelle, ni de lumiere du foleil : car le Seigneur Dieu les illumine, & ils regneront és fiecles des fiecles.

6 Puis il me dit, Ces paroles font certaines & veritables : & le Seigneur le Dieu des faints Prophetes a envoyé fon Ange, pour montrer à fes ferviteurs les chofes qui doivent eftre faites bien-toft.

7 Voici, je viens bien-toft : bienheureux eft celui qui garde les paroles de la prophetie de ce livre.

8 Et moi Jean fuis celui qui ai oüi & veu ces chofes. Et apres que j'eus oüi & veu, je me jettai pour me profterner devant les pieds de l'Ange qui me montroit ces chofes.

9 Mais il me dit, Garde-toi de le faire : car je fuis ton compagnon de fervice, & de tes freres les Prophetes, & de ceux qui gardent les paroles de ce livre : adore Dieu.

I0 Il me dit auffi, Ne cachette point les paroles de la prophetie de ce livre, car le temps eft prés.

II Que celui qui eft injufte, foit injufte encore : & que celui qui eft fale, fe fale faliffe encore : & que celui qui eft jufte, foit juftifié encore : & que celui qui eft faint, foit fanctifié encore.

I2 Or voici, je viens bien-toft : & mon falaire eft avec moi, pour rendre à chacun felon fon œuvre.

I3 Je fuis Alpha & Omega, le premier & le dernier, le commencement & la fin.

I4 Bienheureux font ceux qui font fes commandemens, afin qu'ils ayent droit en l'arbre de vie, & qu'ils entrent par les portes en la Cité.

I5 Mais dehors feront les chiens, & les empoifonneurs, & les paillards, & les meurtriers, & les idolatres, & quiconque aime & commet fauffeté.

I6 Moi Jefus ai envoyé mon Ange pour vous témoigner ces chofes par les Eglifes : je fuis la racine & la pofterité de David, l'eftoile refplendiffante & matiniere.

I7 Et l'Efprit & l'Efpoufe difent, Vien : Et que celui qui l'oit, dife, Vien : Et que celui qui a foif, vienne : Et que celui qui veut, prenne de l'eau de vie fans qu'elle lui coufte rien.

I8 Or je protefte à chacun qui oit les paroles de la prophetie de ce livre, que fi quelqu'un ajoufte à ces chofes, Dieu ajouftera fur lui les playes efcrites en ce livre.

I9 Et fi quelqu'un ofte des paroles du livre de cette prophetie, Dieu oftera fa part du livre de vie, & de la fainte Cité, & des chofes qui font efcrites en ce livre.

20 Celui qui rend témoignage de ces chofes, dit, Pour certain je viens bien-toft : Amen. Voire, Seigneur Jefus, vien.

2I La grace de noftre Seigneur Jefus Chrift foit avec vous tous. Amen.

 

Fin de l'Apocalypfe ou Revelation de S. Jean,

 

& de tout le Nouveau Teftament.