Accès rapide au chapitre :
01 02 03 04 05

 

La première Epître de S. Pierre, Apôtre.



1 Pierre 1

PIERRE Apoftre de Jefus Chrift, aux eftrangers qui eftes efpars en Ponte, en Galatie, en Cappadoce, en Afie, & en Bithynie.

2 Efleus felon la providence de Dieu le Pere, en fanctification d'Efprit, à l'obeïffance, & à l'afperfion du fang de Jefus Chrift : Grace & paix vous foit multipliée.

3 Benit foit Dieu qui eft le Pere de noftre Seigneur Jefus Chrift, qui par fa grande mifericorde nous a regenerez en efperance vive, par la refurrection de Jefus Chrift d'entre les morts :

4 Pour obtenir l'heritage incorruptible, qui ne fe peut foüiller ni fleftrir, confervé dans les cieux pour nous :

5 Qui fommes gardez en la vertu de Dieu par la foi, pour avoir le falut preft d'eftre revelé au dernier temps.

6 En quoi vous vous éjoüiffez, eftant maintenant un peu de temps contriftez en diverfes tentations, s'il eft convenable :

7 Afin que l'efpreuve de voftre foi, qui eft beaucoup plus precieufe que l'or, (qui perit, & toutefois eft efprouvé par le feu,) vous tourne à loüange, & à honneur, & à gloire, quand Jefus Chrift fera revelé :

8 Lequel, quoi que vous ne l'ayez point veu, vous aimez : auquel, quoi que maintenant vous ne le voyïez point, vous croyez, & vous éjoüiffez d'une joye inenarable & glorieufe :

9 Remportant la fin de voftre foi, affavoir le falut des ames.

I0 Duquel falut les Prophetes (qui ont prophetizé de la grace qui eftoit refervée pour vous) fe font enquis, & l'on diligemment recherché ;

II Recherchant diligemment quand & en quel temps l'Efprit de Chrift, qui eftoit en eux, rendant témoignage auparavant, declaroit les fouffrances qui devoyent avenir à Chrift, & les gloires qui s'en devoyent fuivre.

I2 Aufquels il a efté revelé que ce n'eftoit point pour eux-mefmes, mais pour nous qu'ils adminiftroyent ces chofes, lefquelles maintenant vous ont efté annoncées par ceux qui vous ont prefché l'Evangile par le Saint Efprit envoyé du ciel : efquelles chofes les Anges defirent de regarder jufques au fond.

I3 Vous donc, en ayant les reins de voftre entendement ceints avec fobrieté, efperez parfaitement en la grace qui vous eft prefentée, jufques à ce que Jefus Chrift foit revelé.

I4 Comme enfans obeïffans, ne vous conformez point à vos convoitifes de par ci-devant en voftre ignorance.

I5 Mais comme celui qui vous a appellez eft Saint, vous auffi pareillement foyez faints en toute voftre converfation :

I6 Dautant qu'il eft efcrit, Soyez faints, car je fuis Saint.

I7 Et fi vous invoquez pour Pere celui qui fans avoir efgard à l'apparence des perfonnes, juge felon l'œuvre de chacun, converfez en crainte durant le temps de voftre fejour temporel.

I8 Sçachant que vous avez efté rachetez de voftre vaine converfation, qui vous avoit efté enfeignée par vos peres, non point par des chofes corruptibles, comme par argent, ou par or :

I9 Mais par le precieux fang de Chrift comme de l'agneau fans macule & fans tache ;

20 Déja ordonné devant la fondation du monde, mais manifefté és derniers temps pour vous,

2I Qui par lui croyez en Dieu qui l'a reffufcité des morts, & lui a donné gloire, afin que voftre foi & voftre efperance fuft en Dieu.

22 Ayant donc purifié vos ames, en obeïffance à la verité par l'Efprit, pour vous adonner à la charité fraternelle, fans feintife, aimez-vous l'un l'autre affectueufement d'un cœur pur :

23 Eftant regenerez, non point par une femence corruptible, mais incorruptible, affavoir par la Parole de Dieu vivante & qui demeure à toûjours.

24 Parce que toute chair eft comme l'herbe, & toute la gloire de l'homme comme la fleur de l'herbe : l'herbe eft fechée, & fa fleur eft cheüe :

25 Mais la Parole du Seigneur demeure eternellement : & cette Parole eft celle qui vous a efté evangelizée.

 

Retour au sommaire

 

1 Pierre 2

AYANT donc dépoüillé toute malice & toute fraude, & feintifes, & envies, & toutes detractions,

2 Defirez affectueufement, comme enfans nagueres nez, le laict d'intelligence, & qui eft fans fraude, afin que vous croiffiez par icelui.

3 Voire pourveu que vous ayez goufté que le Seigneur eft benin.

4 Duquel vous approchant, voire de lui qui eft la pierre vive, qui a efté rejetée des hommes, mais qui eft éleuë & precieufe envers Dieu :

5 Vous auffi comme des pierres vives, eftes edifiez pour eftre une maifon fpirituelle, & une fainte Sacrificature, pour offrir des facrifices fpirituels, agreables à Dieu par Jefus Chrift.

6 C'eft pourquoi auffi il eft contenu en l'Efcriture, Voici, je mets en Sion la maiftreffe pierre du coin, éleuë & precieufe : & celui qui croira en elle, ne fera point confus.

7 Elle eft donc honneur à vous qui croyez : mais quant aux rebelles, la pierre que les edifians ont rejettée, a efté faite la maiftreffe pierre du coin, & pierre d'achoppement, & pierre de trébuchement :

8 Lefquels s'heurtent contre la Parole, & font rebelles : à quoi auffi ils ont efté ordonnez.

9 mais vous eftes la generation éleuë, la Sacrificature royale, la nation fainte, le peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appellez des tenebres à fa merveilleufe lumiere :

I0 Vous qui jadis n'eftiez point peuple, mais qui maintenant eftes le peuple de Dieu : qui jadis n'aviez point obtenu mifericorde, mais qui maintenant avez obtenu mifericorde.

II Bien-aimez, je vous exhorte, que comme eftrangers & voyageurs, vous vous abfteniez des convoitifes charnelles qui guerroyent contre l'ame :

I2 Ayans voftre converfation honnefte envers les Gentils, afin qu'en ce qu'ils detractent de vous comme de malfaiteurs, ils glorifient Dieu au jour de la vifitation pour vos bonnes œuvres qu'ils auront veuës.

I3 Rendez-vous donc fujets à tout ordre humain pour l'amour de Dieu : foit au Roi, comme à celui qui eft par deffus les autres :

I4 Soit aux Gouverneurs, comme à ceux qui font envoyez de par lui, pour exercer vengeance fur les malfaiteurs, & à la loüange de ceux qui font bien.

I5 Car telle eft la volonté de Dieu, qu'en faifant bien, vous fermiez la bouche à l'ignorance des hommes fols :

I6 Comme libres, & non point comme ayans la liberté pour couverture de malice, mais comme ferviteurs de Dieu.

I7 Portez honneur à tous. aimez la fraternité. craignez Dieu. honorez le Roi.

I8 Serviteurs, foyez fujets en toute crainte à vos maiftres, non feulement aux bons & equitables, mais auffi aux facheux.

I9 Car cela eft agreable, fi quelqu'un à caufe de la confcience qu'il a envers Dieu, endure de la fafcherie, fouffrant injuftement.

20 Autrement quel honneur vous eft-ce fi eftant fouffletez pour avoir mal fait, vous l'endurez ? Mais fi en bien faifant, eftant toutefois affligez, vous endurez, voila où Dieu prend plaifir.

2I Car vous eftes auffi appellez à cela : veu auffi que Chrift a fouffert pour nous, nous laiffant un patron, afin que vous enfuiviez fes traces.

22 Lequel n'a point commis de peché, ni fraude aucune n'a efté trouvée en fa bouche.

23 Lequel quand on lui difoit des outrages n'en rendoit point : & quand on lui faifoit du mal, n'ufoit point de menaces : mais fe remettoit à celui qui juge juftement.

24 Lequel mefme a porté nos pechez en fon corps fur le bois : afin qu'eftant morts à péché, nous vivions à juftice : par la bature duquel mefme vous avez efté gueris.

25 Car vous eftiez comme des brebis errantes : mais maintenant vous eftes convertis au Pafteur & Evefque de vos ames.

 

Retour au sommaire

 

1 Pierre 3

SEMBLABLEMENT que les femmes fe rendent fujettes à leurs propres maris, afin mefmes s'il y en a qui n'obeïffent point à la parole, ils foyent gagnez fans parole par la converfation des femmes ;

2 Ayans veu voftre chafte converfation, qui eft avec crainte.

3 Defquelles le parement ne foit point celui de dehors, qui confifte en entortillement de cheveux, ou en parure d'or, ou en accouftrement d'habits :

4 Mais l'homme qui eft caché, affavoir celui du cœur, qui confifte en l'incorruption d'un efprit doux & paifible, qui eft de grand prix devant Dieu.

5 Car ainfi auffi autrefois fe paroyent les faintes femmes, qui efperoyent en Dieu, eftant fujettes à leurs propres maris :

6 Comme Sara obeïffoit à Abraham, l'appellant fon Seigneur : de laquelle vous eftes filles en bien faifant, quand mefme vous ne craignez aucun efpouvantement.

7 Vous maris femblablement comportez vous difcretement avec elles, comme avec un vaiffeau plus fragile, affavoir feminin, leur portant du refpect, comme ceux qui eftes auffi enfemble heritiers de la grace de vie : afin que vos prieres ne foyent point interrompuës.

8 Et finalement foyez tous d'un confentement, & adonnez à une mutuelle compaffion, vous entr'aimant fraternellement, mifericordieux, gracieux.

9 Ne rendant point mal pour mal, ni outrage pour outrage : mais au contraire beniffant : fçachant que vous eftes appellez à cela, afin que vous obteniez l'heritage de benediction.

I0 Car que celui qui veut aimer fa vie, & voir fes jours bien-heureux, garde fa langue de mal, & fes levres qu'elles ne prononcent point de fraude :

II Qu'il fe deftourne du mal, & qu'il faffe le bien : qu'il cherche la pourchaffe.

I2 Car les yeux du Seigneur font fur les juftes, & fes oreilles font ouvertes à leurs prieres : mais la face du Seigneur eft fur ceux qui font les maux.

I3 Et qui eft-ce qui vous fera du mal, fi vous enfuivez le bien ?

I4 Mefmes encore que vous enduriez quelque chofe pour juftice, vous eftes bien-heureux : mais ne craignez point pour la crainte d'eux, & n'en foyez point troublez :

I5 Mais fanctifiez le Seigneur en vos cœurs, & foyez toûjours prefts à refpondre avec douceur & reverence, à chacun qui vous demande raifon de l'efperance qui eft en vous :

I6 Ayans une bonne confcience, afin que ceux qui blafment voftre bonne converfation en Chrift, foyent confus, en ce qu'ils detractent de vous comme de mal-faiteurs.

I7 Car il vaut mieux que vous fouffriez en bien-faifant, fi telle eft la volonté de Dieu, qu'en mal-faifant.

I8 Car auffi Chrift a fouffert une fois pour les pechez, lui jufte pour les injuftes : afin qu'il nous amenaft à Dieu, ayant efté mortifié en chair, mais vivifié par l'Efprit :

I9 Par lequel auffi eftant allé il a prefché aux efprits en chartre :

20 Ayant efté jadis defobeïffans, quand la patience de Dieu attendoit une fois és jours de Noé, lors que l'Arche s'appreftoit, en laquelle un petit nombre, affavoir huit perfonnes furent fauvées par l'eau.

2I A quoi auffi maintenant refpond, à l'oppofite, la figure qui nous fauve, affavoir le Baptefme : non point celui par lequel les ordures de la chair font nettoyées, mais l'atteftation d'une bonne confcience devant Dieu, par la refurrection de Jefus Chrift :

22 Qui eft à la dextre de Dieu, eftant allé au ciel : auquel font affujettis les Anges, & les Puiffances, & les Vertus.

 

Retour au sommaire

 

1 Pierre 4

Or donc, puis que Chrift a fouffert pour nous en la chair ; vous auffi foyez armez de cette mefme penfée, c'eft que celui qui a fouffert en la chair, a defifté de peché :

2 Afin que le temps qui refte en la chair, vous ne viviez plus felon les convoitifes des hommes, mais felon la volonté de Dieu.

3 Car le temps paffé nous doit avoir fuffit pour avoir accompli la volonté des Gentils, quand nous converfions en infolences, convoitifes, yvrogneries, gourmandifes, beuveries, & idolatries abominables.

4 En quoi ils fe trouvent eftranges, en vous blafmant, quand vous ne courez point avec eux en un mefme abandon de diffolution.

5 Ceux qui rendront conte à celui qui eft preft de juger les vivans & les morts.

6 Car c'eft pour cela auffi qu'il a efté evangelizé aux morts, afin qu'ils fuffent jugez felon les hommes en la chair, & qu'ils vécuffent felon Dieu en efprit.

7 Or la fin de toutes chofes eft prochaine. Soyez donc fobres & veillans à prier.

8 Et fur tout ayez entre vous une vehemente charité : car la charité couvrira une multitude de pechez.

9 Soyez hofpitaliers les uns envers les autres, fans murmures.

I0 Que chacun, felon qu'il a receu le don, l'adminiftre envers les autres, comme bons difpenfateurs de la diverfe grace de Dieu.

II Si quelqu'un parle, qu'il parle comme les paroles de Dieu : fi quelqu'un adminiftre, qu'il adminiftre comme par la puiffance que Dieu fournit : afin qu'en toutes chofes Dieu foit glorifié par Jefus Chrift, auquel appartient gloire & force aux fiecles des fiecles. Amen.

I2 Bien-aimez, ne trouvez point eftrange quand vous eftes comme en la fournaife pour voftre efpreuve, comme fi quelque chofe d'eftrange vous avenoit :

I3 Mais entant que vous communiquez aux fouffrances de Chrift, éjoüiffez-vous : afin qu'auffi à la revelation de fa gloire vous vous éjoüiffiez en vous efgayant.

I4 Si on vous dit des injures au nom de Chrift, vous eftes bien-heureux : car l'Efprit de gloire & de Dieu repofe fur vous, lequel quant à eux eft blafphemé, mais quant à vous eft glorifié.

I5 Et de fait, que nul de vous ne fouffre comme meurtrier, ou larron, ou malfaiteur, ou curieux des affaires d'autrui.

I6 Mais fi quelqu'un fouffre comme Chreftien, qu'il ne le prenne point à honte, mais qu'il glorifie Dieu en cet endroit.

I7 Car il eft temps auffi que le jugement commence par la maifon de Dieu : & s'il commence premierement par nous, quelle fera la fin de ceux qui n'obeïffent point à l'Evangile de Dieu ?

I8 Et fi le jufte eft difficilement fauvé, où comparoiftra le méchant & le pecheur ?

I9 Que ceux-là donc auffi qui fouffrent par la volonté de Dieu, lui recommandent leurs ames, comme au fidele Createur, en bien-faifant.

 

Retour au sommaire

 

1 Pierre 5

JE prie les Anciens qui font entre vous, moi qui fuis Ancien avec eux, & tefmoin des fouffrances de Chrift, & qui fuis auffi participant de la gloire laquelle doit eftre revelée :

2 Paiffez le troupeau de Chrift qui vous eft commis, en prenant garde fur lui, non point par contrainte, mais volontairement : non point pour gain deshonnefte, mais d'un prompt courage :

3 Et non point comme ayant domination fur les heritages du Seigneur, mais tellement que vous foyez pour patron du troupeau.

4 Et quand le fouverain Pafteur apparoiftra, vous recevrez la couronne incorruptible de gloire.

5 Semblablement vous jeunes gens, affujettiffez-vous aux anciens, tellement que vous foyez tous fujets l'un à l'autre : foyez parez par dedans d'humilité ; parce que Dieu refifte aux orgueilleux, mais il fait grace aux humbles.

6 Humiliez vous donc fous la puiffante main de Dieu, afin qu'il vous éleve quand il fera temps :

7 Defchargeans tout voftre fouci fur lui : car il foin de vous.

8 Soyez fobres, & veillez : dautant que voftre adverfaire le diable chemine comme un lion rugiffant à l'entour de vous, cherchant qui il pourra engloutir.

9 Auquel il vous faut refifter, eftant fermes en la foi, fçachant que les mefmes fouffrances s'accompliffent en la compagnie de vos freres qui eft par le monde.

I0 Or le Dieu de toute grace qui nous a appellez à fa gloire eternelle en Jefus Chrift, apres que vous aurez un peu fouffert, vous rende accomplis, vous affermiffe, fortifie, & eftabliffe.

II A lui foit gloire, & force aux fiecles des fiecles. Amen

I2 Je vous ai efcrit brevement par Silvain noftre frere, qui vous eft fidele, comme j'eftime, vous exhortant & témoignant que c'eft la vraye grace de Dieu, en laquelle vous eftes.

I3 L'Eglife qui eft à Babylone, eleuë enfemble avec vous, & Marc mon fils, vous faluënt.

I4 Salüez-vous l'un l'autre d'un baifer de charité. Paix foit à vous tous qui eftes en Jefus Chrift. Amen.

 

Fin de la premiere Epître de S. Pierre

 

Retour au sommaire