Accès rapide au chapitre :
01 02 03 04

 

L'Epître de S. Paul, Apôtre,

aux Philippiens.



Philippiens 1

PAUL & Timothée ferviteurs de Jefus Chrift, à tous les Saints en Jefus Chrift, qui font à Philippes, avec les Evefques & les Diacres :

2 Grace vous foit & paix de par Dieu noftre Pere, & de par le Seigneur Jefus Chrift.

3 Je rends graces à mon Dieu toutes les fois que je fais mention de vous,

4 Faifant toûjours des prieres avec joye pour vous tous, en toutes mes oraifons ;

5 A caufe de la communion de l'Evangile que vous avez demontrée, depuis le premier jour jufques à maintenant :

6 Eftant affeuré de cela mefme, que celui qui a commencé cette bonne œuvre en vous, l'achevera jufques à la journée de Jefus Chrift :

7 Comme il m'eft raifonnable de penfer cela de vous tous, parce que je retiens en mon cœur que vous avez tous efté participans de la grace avec moi en mes liens, & la defenfe & confirmation de l'Evangile.

8 Car Dieu m'eft tefmoin comme je vous affectionne tous d'une cordiale affection de Jefus Chrift.

9 Et je requiers ceci, afin que voftre charité abonde encore de plus en plus, avec reconnoiffance & toute intelligence :

I0 Afin que vous difcerniez les chofes contraires, pour eftre purs & fans achoppement jufques à la journée de Chrift.

II Eftant remplis de fruits de juftice qui font par Jefus Chrift, à la gloire & loüange de Dieu.

I2 Or, freres, je veux bien que vous fachiez que les chofes qui me font advenuës, font advenuës à un tant plus grand avancement de l'Evangile.

I3 En forte que mes liens en Chrift ont efté rendus celebres par tout le Pretoire, & par tous les autres lieux.

I4 Et que plufieurs des freres au Seigneur, eftans affeurez par mes liens, ofent parler plus hardiment de la Parole fans crainte.

I5 Il eft vrai que quelques-uns prefchent Chrift par envie & contention, & les autres au contraire par une bonne volonté.

I6 Les uns annoncent Chrift par contention, non point purement, penfans adjoufter de l'affliction à mes liens.

I7 Mais les autres le font par charité, fçachans que je fuis ordonné pour la defenfe de l'Evangile.

I8 Quoi donc ? Toutefois en quelque maniere que ce foit, ou par occafion, ou en verité, Chrift eft annoncé : & en cela je m'éjoüis, & m'en éjoüirai.

I9 Car je fçais que cela me tournera à falut par voftre priere, & par la fubvention de l'Efprit de Jefus Chrift.

20 Selon ma ferme attente & mon efperance, que je ne ferai confus en rien : mais qu'en toute affeurance, comme toûjours, auffi maintenant Chrift fera magnifié en mon corps, foit par la vie, foit par la mort.

2I Car Chrift m'eft gain à vivre & à mourir.

22 Or fi de vivre en la chair cela m'eft profitable, & que c'eft que je dois choifir, je n'en fçais rien.

23 Car je fuis enferré des deux coftez, mon defir tendant bien à déloger, & eftre avec Chrift, ce qui m'eft beaucoup meilleur :

24 Mais il eft plus neceffaire pour vous que je demeure en la chair.

25 Et je fçais cela comme tout affeuré, que je demeurerai & perfevererai avec vous tous, à voftre avancement, & à la joye de voftre foi :

26 Afin que voftre gloire abonde en Jefus Chrift par moi, au moyen de mon retour vers vous.

27 Seulement cheminés dignement comme il eft feant felon l'Evangile de Chrift : afin que foit que je vienne & que je vous voye, foit que je fois abfent, j'entende quant à voftre eftat, que vous perfiftiez en un mefme Efprit; combattans enfemble tous d'un courage par la foi de l'Evangile, & n'eftans en rien efpouvantez par les adverfaires.

28 Ce qui leur eft une demonftration de perdition, mais à vous, de falut : & cela de par Dieu.

29 Dautant qu'il vous a efté gratuïtement donné pour Chrift, non feulement de croire en lui, mais auffi de fouffrir pour lui :

30 En ayant le mefme combat que vous avez veu en moi, & que maintenant vous entendez estre en moi.

 

Retour au sommaire

 

Philippiens 2

SI donc il y a quelque confolation en Chrift, fi quelque foulas de charité, fi quelque communion d'efprit, fi quelques cordiales affections & mifericordes,

2 Rendez ma joye accomplie : tellement que vous ayez un mefme fentiment, ayans une mefme charité, eftans d'un mefme courage, & d'un mefme fentiment.

3 Que rien ne fe faffe par contention, ou vaine gloire : mais en eftimant l'un l'autre par humilité de cœur, plus excellent que foi-mefme.

4 Ne regardez point chacun à fon particulier, mais auffi à ce qui appartient aux autres.

5 Qu'il y ait donc un mefme fentiment en vous, qui a efté auffi en Jefus-Chrift :

6 Lequel eftant en forme de Dieu, n'a point reputé rapine d'eftre égal à Dieu :

7 Toutefois s'eft aneanti foi-mefme, ayant pris la forme de ferviteur, fait à la femblance des hommes :

8 Et eftant trouvé en figure comme un homme, il s'eft abbaiffé foi-mefme, & a efté obeïffant jufques à la mort, voire la mort de la Croix.

9 C'eft pourquoi auffi Dieu l'a fouverainement élevé, & lui a donné un nom, qui eft fur tout nom.

I0 Afin qu'au Nom de Jefus, tout genoüil fe ploye, de ceux qui font és cieux, & en la terre, & fous la terre :

II Et que toute langue confeffe que Jefus Chrift eft le Seigneur, à la gloire de Dieu le Pere.

I2 C'eft pourquoi, mes bien-aimez, ainfi que vous avez toûjours obeï, non feulement comme en ma prefence, mais beaucoup plus maintenant en mon abfence, employez-vous à voftre propre falut avec crainte & tremblement.

I3 Car c'eft Dieu qui produit en vous avec efficace, & le vouloir, & le parfaire, felon fon bon-plaifir.

I4 Faites toutes chofes fans murmures ni queftions :

I5 Afin que vous foyez fans reproche, & fimples, enfans de Dieu, irreprehenfibles au milieu de la generation tortuë & perverfe : entre lefquels vous reluifez comme des flambeaux au monde, qui portent au devant d'eux la parole de vie :

I6 Pour me glorifier en la journée de Chrift, que je n'ai point couru en vain, ni travaillé en vain.

I7 Que fi mefme je fers d'afperfion fur le facrifice & fervice de voftre foi, j'en fuis joyeux, & m'en éjoüis avec vous tous.

I8 Vous auffi pareillement foyez-en joyeux, & vous en éjoüiffez avec moi.

I9 Or j'efpere au Seigneur Jefus de vous envoyerbien-toft Timothée, afin que j'aye auffi tant meilleur courage quand j'aurai connu voftre eftat.

20 Car je n'ai perfonne de pareil courage, qui foit vrayement foigneux de ce qui vous concerne.

2I Car tous cherchent ce qui eft de leur particulier, non point ce qui eft de Jefus Chrift.

22 Mais vous connoiffez fon efpreuve, qu'il a fervi avec moi en l'Evangile, comme l'enfant fert au pere.

23 J'ai donc efperance de l'envoyer incontinent que j'aurai pourveu à mes affaires.

24 Et je m'affeure au Seigneur que moi-mefme auffi viendrai bien-toft.

25 Mais j'ai eftimé qu'il eftoit neceffaire de vous envoyer Epaphrodite mon frere, compagnon d'œuvre & d'armes avec moi, qui a efté auffi envoyé de voftre part pour m'adminiftrer ce dont j'ai eu befoin.

26 Car il vous defiroit tous fingulierement, & eftoit fort angoiffé de ce que vous aviez entendu qu'il avoit efté malade.

27 Et de fait il a efté malade, voire tres-proche de la mort : mais Dieu a eu pitié de lui, & non feulement de lui, mais auffi de moi, afin que je n'euffe pas trifteffe fur trifteffe.

28 Je l'ai donc envoyé tant plus foigneufement, afin qu'en le voyant vous vous rejoüiffiez derechef, & que j'aye tant moins de trifteffe.

29 Recevez-le donc au Seigneur avec toute joye : & ayez en eftime ceux qui font tels.

30 Car il a efté proche de la mort pour l'œuvre de Chrift, n'ayant eu aucun égard à fa propre vie, afin qu'il fuppleaft au defaut de voftre fervice envers moi.

 

Retour au sommaire

 

Philippiens 3

AU refte, mes freres, éjouïffez-vous au Seigneur. il ne m'eft point grief, & c'eft voftre feureté, que je vous efcrive les mefmes chofes.

2 Prenez garde aux chiens, prenez garde aux mauvais ouvriers, prenez garde à la concifion.

3 Car ce fommes nous qui fommes la Circoncifion, nous qui fervons à Dieu en Efprit, & qui nous glorifions en Jefus Chrift, & qui n'avons point confiance en la chair :

4 Encore que je pourrois auffi avoir confiance en la chair : Si quelqu'un eftime qu'il a dequoi fe confier en la chair, j'en ai encore davantage :

5 Moi qui fuis circoncis le huictiéme jour, qui fuis de la race d'Ifraël, de la tribu de Benjamin, Hebreu, des Hebreux, Pharifien de religion :

6 Quant au zele, perfecutant l'Eglife, quant à la juftice qui eft en la Loi, eftant fans reproche.

7 Mais ce qui m'eftoit gain, je l'ai reputé m'eftre dommage pour l'amour de Chrift.

8 Voire certes je repute toutes chofes m'eftre dommage pour l'excellence de la connoiffance de Jefus Chrift mon Seigneur, pour l'amour duquel je me fuis privé de toutes ces chofes, & les repute comme fiente, afin que je gagne Chrift :

9 Et que je fois trouvé en lui, ayant non point ma juftice qui eft de la Loi, mais celle qui eft par la foi de Chrift, affavoir la juftice qui eft de Dieu par la foi :

I0 Pour le connoiftre, & la vertu de fa refurrection, & la communion de fes afflictions, en eftant rendu conforme à fa mort :

II Effayant fi par aucune maniere je puis parvenir à la refurrection des morts.

I2 Non point que j'aye déja apprehendé, ou que je fois déja rendu accompli : mais je pourfuis pour tafcher d'apprehender : pour laquelle caufe auffi j'ai efté apprehendé de Jefus Chrift.

I3 Freres, quant à moi, je ne me repute point encore avoir apprehendé :

I4 Mais je fais une chofes ; c'eft qu'en oubliant les chofes qui font en arriere, & m'avançant aux chofes qui font en devant, je tire vers le but, affavoir au prix de la fupernelle vocation de Dieu en Jefus Chrift.

I5 C'eft pourquoi, nous tous qui fommes parfaits, ayans ce fentiment : & fi en quelque chofe vous avez un autre fentiment, Dieu vous le revelera auffi.

I6 Toutefois cheminons d'une mefme regle, en ce à quoi nous fommes parvenus, & ayons un mefme fentiment.

I7 Soyez d'un accord mes imitateurs ; freres, & confiderez ceux qui cheminent ainfi, felon que vous nous avez pour patron.

I8 Car plufieurs cheminent, defquels je vous ai fouvent dit, & maintenant je le dis auffi en pleurant, qu'ils font ennemis de la croix de Chrift.

I9 Defquels la fin eft perdition, le Dieu defquels eft le ventre, & la gloire en leur confufion, qui ont leur affection aux chofes terriennes.

20 Mais noftre converfation eft de bourgeois des cieux, d'où auffi nous attendons le Sauveur, affavoir le Seigneur Jefus Chrift :

2I Lequel transformera noftre corps vil, afin qu'il foit rendu conforme à fon corps glorieux, felon cette efficace par laquelle il peut mefmes affujettir toutes chofes à foi.

 

Retour au sommaire

 

Philippiens 4

PARTANT, mes freres bien-aimez, ma joye & ma couronne, tenez-vous ainfi au Seigneur, mes bien-aimez.

2 Je prie Evodie, & prie Syntiche, d'avoir un mefme fentiment au Seigneur.

3 Je te prie auffi, mon vrai compagnon, aide-leur, comme à celles qui ont combatu avec moi en l'Evangile, avec Clement auffi & mes autres compagnons d'œuvre, defquels les noms font au livre de vie.

4 Ejouïffez-vous toûjours au Seigneur: & derechef je vous dis, éjouïffez-vous.

5 Que voftre debonnaireté foit connuë de tous les hommes. le Seigneur eft prés.

6 Ne foyez en fouci de rien : mais qu'en toutes chofes vos requeftes foyent notifiées à Dieu par priere & par fupplication avec action de graces.

7 Et la paix de Dieu, laquelle furmonte tout entendement, gardera vos cœurs & vos fens en Jefus Chrift.

8 Au refte, freres, que toutes les chofes qui font veritables, toutes les chofes qui font venerables, toutes les chofes qui font juftes, toutes les chofes qui font pures, toutes les chofes qui font aimables, toutes les chofes qui font de bonne renommée, s'il y a quelque vertu, & quelque loüange, penfez à ces chofes :

9 Lefquelles auffi vous avez apprifes, & receuës, & entenduës, & venuës en moi. faites ces chofes, & le Dieu de paix fera avec vous.

I0 Or je fuis grandement éjouï au Seigneur, qu'à la fin vous eftes reverdis quant au foin que vous avez de moi : à quoi auffi vous penfiez, mais vous n'aviez pas la commodité.

II Non point que je dife ceci ayant égard à quelque indigence : car j'ai appris d'eftre content des chofes felon que je me trouve.

I2 Car je fçais eftre abbaiffé ; je fçais auffi eftre abondant : par tout & en toutes chofes je fuis inftruit, tant à eftre raffafié, qu'à avoir faim, tant à abonder, qu'à avoir difette.

I3 Je puis toutes chofes en Chrift qui me fortifie.

I4 Neantmoins vous avez bien fait de communiquer à mon affliction.

I5 Vous fçavez auffi, vous Philippiens, qu'au commencement de la predication de l'Evangile, quand je partis de Macedone, nulle Eglife ne me communiqua rien en matiere de bailler & de recevoir, finon vous feuls :

I6 Car mefmes moi eftant à Theffalonique, vous m'avez envoyé une fois, voire deux, ce qui m'eftoit de befoin.

I7 Non point que je cherche des dons, mais je recherche le fruit abondant qui foit alloüé à voftre conte.

I8 Or j'ai receu le tout, & abonde : j'ai efté rempli, ayant receu d'Epaphrodite ce qui m'a esté envoyé de par vous, comme une odeur de bonne fenteur, un facrifice agreable & plaifant à Dieu.

I9 Auffi mon Dieu fuppléera à tout ce dont vous aurez befoin, felon fes richeffes, avec gloire en Jefus Chrift.

20 Or à noftre Dieu & Pere foit gloire aux fiecles des fiecles. amen.

2I Saluëz chacun des Saints en Jefus Chrift. les freres qui font avec moi vous faluënt.

22 Tous les Saints vous faluënt, & principalement ceux qui font de la maifon de Cefar.

23 La grace de noftre Seigneur Jefus Chrift foit avec vous tous. Amen.

 

Fin de l'Epître de S. Paul aux Philippiens.

 

Retour au sommaire