Accès rapide au chapitre :
01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13

 

La deuxième Epître de S. Paul, Apôtre,

aux Corinthiens.



2 Corinthiens 1

PAUL Apoftre de Jefus Chrift par la volonté de Dieu, & le frere Timothée, à l'Eglife de Dieu qui eft à Corinthe, avec tous les Saints qui font en toute l'Achaïe :

2 Grace vous foit & paix de par Dieu noftre Pere, & de par le Seigneur Jefus Chrift.

3 Benit foit Dieu qui eft le Pere de noftre Seigneur Jefus Chrift, le Pere des mifericordes, & le Dieu de toute confolation :

4 Qui nous confole en toute noftre affliction, afin que par la confolation de laquelle nous-mefmes fommes confolez de Dieu, nous puiffions confoler ceux qui font en quelque affliction que ce foit.

5 Car comme les fouffrances de Chrift abondant en nous, pareillement auffi noftre confolation abonde par Chrift.

6 Et foit que nous foyons affligez, c'eft pour voftre confolation & falut, qui fe produit en endurant les mefmes fouffrances que nous fouffrons auffi : foit que nous foyons confolez, c'eft pour voftre confolation & falut.

7 Et l'efperance que nous avons de vous est ferme, fçachans que comme vous eftes participans des fouffrances, pareillement auffi le ferez-vous de la confolation.

8 Car freres, nous ne voulons point que vous ignoriés quant à noftre affliction qui nous eft advenuë en Afie, que nous avons efté exceffivement furchargés par deffus nostre force : tellement que nous en avons efté en extréme perplexité, mefme de la vie.

9 Mefme nous avions dejà en nous-mefmes la fentence de mort : confiance en nous-mefmes, mais en Dieu qui reffufcite les morts :

I0 Lequel nous a délivrez d'une fi grande mort, & nous delivre : auquel nous efperons qu'encore ci-apres il nous delivrera :

II Moyennant auffi voftre aide par la priere que vous ferez pour nous, afin que par plufieurs, graces foyent renduës pour nous, pour le don qui nous aura fait, pour l'efgard de plufieurs perfonnes.

I2 Car c'eft là noftre gloire, affavoir le tefmoignage de noftre confcience, qu'en fimplicité & fincerité de Dieu, & non point en fapience charnelle, mais felon la grace de Dieu, nous avons converfé au monde, & fingulierement envers vous.

I3 Car nous ne vous efcrivons point d'autres chofes que celles que vous fçavez, ou mefmes connoiffez : & j'efpere que vous les reconnoiftrez jufques au bout.

I4 Comme auffi vous nous avez reconnus en partie, que nous fommes voftre gloire, comme vous estes auffi la noftre pour le jour du Seigneur Jefus.

I5 Et en cette confiance je voulois premierement venir vers vous, afin que vous euffiez une feconde grace :

I6 Et puis paffer par devers vous en Macedone : puis derechef de Macedone venir vers vous, & eftre conduit par vous en Judée.

I7 Quand donc je propofois cela, ai-je ufé de legereté ? Selon la chair, tellement qu'en mon endroit il y ait, Oui, oui : & puis, Non, non ?

I8 Or Dieu eft fidele, que noftre parole de laquelle j'ai ufé envers vous, n'a point efté, Oui, & Non.

I9 Car Jefus Chrift le Fils de Dieu, qui par nous a efté prefché entre vous, affavoir par moi, & par Silvain, & par Timothée, n'a point efté, Oui, & Non : mais a efté, Oui en lui.

20 Car autant qu'il y a de promeffes de Dieu, elles font, Oui en lui, & Amen en lui, à la gloire de Dieu par nous.

2I Or celui qui nous confirme avec vous en Chrift, & qui nous a oinct, c'est Dieu ;

22 Lequel auffi nous a feelez, & nous a donné les arrhes de l'Efprit en nos cœurs.

23 Or j'appelle Dieu à tefmoin fur mon ame, que ç'a efté pour vous efpargner que je ne fuis point encore venu à Corinthe.

24 Non point que nous ayons domination fur voftre foi, mais nous aidons à voftre joye : car c'eft par la foi que vous eftes debout.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 2

MAIS j'avois deliberé cela en moi-mefme, de ne venir point vers vous derechef avec trifteffe.

2 Car fi je vous contrifte, qui fera-ce puis apres qui me réjouïra, finon celui qui auroit efté contrifté par moi ?

3 Et vous ai efcrit ceci mefme, afin que quand je viendrai, je n'aye point de trifteffe par ceux defquels je devois recevoir de la joye : me confiant de vous tous que ma joye eft celle de vous tous.

4 Car je vous ai écrit en grande affliction & angoiffe de cœur, avec beaucoup de larmes : non point afin que vous fceuffiez la charité que j'ai tres-abondamment envers vous.

5 Que fi quelqu'un a efté caufe de trifteffe, ce n'eft point moi qu'il a contrifté, mais aucunement (afin que je ne le furcharge) vous tous.

6 Il fuffit à celui qui eft tel, de cette cenfure qui a esté faite par plufieurs.

7 Tellement qu'au contraire vous devez pluftoft lui pardonner & le confoler, afin que celui qui eft tel, ne foit point englouti de la trop grande trifteffe.

8 C'eft pourquoi je vous prie, de ratifier envers lui vostre charité.

9 Car je vous ai auffi efcrit pour cela, afin de connoiftre l'experience de vous, affavoir fi vous eftes obeïffans en toues chofes.

I0 Or à celui à qui vous pardonnez quelque chofe, je pardonne auffi : car de ma part auffi fi j'ai pardonné quelque chofe à celui à qui j'ai pardonné, je l'ai fait à caufe de vous, devant la face de Chrift :

II Afin que nous ne foyons point circonvenus par Satan : car nous n'ignorons pas fes machinations.

I2 Au furplus eftant venu à Troas pour l'Evangile de Chrift, encore que la porte me fuft ouverte par le Seigneur,

I3 Je n'ai point eu de repos en mon efprit, d'autant que je n'ai point trouvé Tite mon frere : mais ayant pris congé d'eux, je m'en fuis venu en Macedone.

I4 Or graces à Dieu qui nous fait toûjours triompher en Chrift : & qui manifefte par nous l'odeur de fa connoiffance en tous lieux.

I5 Car nous fommes la bonne odeur de Chrift à Dieu, en ceux qui font fauvez, & en ceux qui periffent.

I6 A ceux-ci, odeur de mort à mort : & à ceux-là odeur de vie à vie. Et qui eft fuffifant pour ces chofes ?

I7 Car nous ne falfifions point la Parole de Dieu, comme plufieurs, mais nous parlons touchant Chrift comme en fincerité, & comme de par Dieu, devant Dieu.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 3

COMMENÇONS-nous derechef à nous recommander nous-mefmes ? Ou bien avons-nous befoin, comme quelques-uns, d'epiftres recommandatoires de par vous ?

2 Vous eftes noftre epiftre, écrite en nos cœurs, laquelle eft connuë & leuë de tous les hommes :

3 Entant qu'il apparoit en vous que vous eftes l'epiftre de Chrift, adminiftrée par nous, & écrite non point d'encre, mais de l'Efprit du Dieu vivant : non point en des plaques de pierres, mais és plaques charnelles du cœur.

4 Or nous avons une telle confiance en Dieu par Chrift.

5 Non point que nous foyons fuffifans de penfer quelque chofe de nous, comme de nous-mefmes : mais noftre fuffifance est de Dieu :

6 Lequel auffi nous a rendus fuffifans pour eftre miniftres du nouveau Teftament : non pas de lettre, mais d'Efprit : car la lettre tuë, mais l'Efprit vivifie.

7 Que fi le miniftere de mort efcrit en lettres & gravé en pierres, a efté glorieux, tellement que les enfans d'Ifraël ne pouvoyent regarder en la face de Moyfe pour la gloire de fa face ; (laquelle gloire devoit prendre fin :)

8 Comment eft-ce que le miniftere de l'efprit ne fera plus glorieux ?

9 Car fi le miniftere de condamnation a esté glorieux, le miniftere de juftice le furpaffe de beaucoup en gloire.

I0 Car mefmes ce qui a efté glorifié, n'a point efté glorifié en cet égard, à caufe de la fureminente gloire.

II Car fi ce qui devoir prendre fin a esté glorieux, ce qui eft permanent, eft beaucoup plus glorieux.

I2 Ayans donc une telle efperance, nous ufons de grande hardieffe de parler.

I3 Et nous ne fommes point comme Moyfe, qui mettoit un voile fur fa face, afin que les enfans d'Ifraël ne regardaffent point à la fin de ce qui devoit étre aboli.

I4 Mais leurs entendemens font endurcis : car jufques à ce jourd'hui ce mefme voile demeure en la lecture de l'ancien Teftament, fans eftre ofté : (lequel eft aboli par Chrift :)

I5 Jufques à ce jourd'hui donc, quand on lit Moyfe, le voile demeure fur leur cœur.

I6 Mais quand il fe fera converti au Seigneur, le voile fera ofté.

I7 Or le Seigneur eft cet Efprit-là : & là où eft l'Efprit du Seigneur, là eft la liberté.

I8 Ainfi nous tous qui contemplons comme en un miroir la gloire du Seigneur à face découverte, fommes transformez en la mefme image de gloire en gloire, comme par l'Efprit du Seigneur.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 4

POUR cette caufe ayans ce miniftere, felon la mifericorde que nous avons receuë, nous ne nous relafchons point.

2 Mais nous avons entierement rejetté les cachettes de honte : ne cheminans point avec rufe, & ne falfifians point la Parole de Dieu, mais nous approuvans à toute confcience des hommes devant Dieu, par la manifeftation de la verité.

3 Que fi noftre Evangile eft encore couvert, il eft couvert à ceux qui periffent :

4 Efquels le Dieu de ce fiecle a aveuglé les entendemens, affavoir des incredules, afin que la lumiere de l'Evangile de la gloire de Chrift (qui eft l'image de Dieu) ne leur refplendift point.

5 Car nous ne nous prefchons point nous-mefmes, mais Jefus Chrift le Seigneur : & que nous fommes vos ferviteurs pour l'amour de Jefus.

6 Car Dieu qui a dit que la lumiere refplendift des tenebres, est celui qui a relui en nos cœurs, pour donner illumination de la connoiffance de la gloire de Dieu en la face de Jefus Chrift.

7 Mais nous avons ce trefor en des vaiffeaux de terre, afin que l'excellence de cette force foit de Dieu, & non point de nous :

8 Eftans oppreffez en toutes fortes :mais non point reduits du tout à l'étroit : eftans en perplexité, mais non point deftituez :

9 Eftant perfecutez, mais non point abandonnez : eftans abbatus, mais non point perdus :

I0 Portant toûjours partout en noftre corps la mortification du Seigneur Jefus, afin auffi que la vie de Jefus foit manifeftée en noftre corps.

II Car nous qui vivons, fommes toûjours livrez à la mort pour l'amour de Jefus, afin auffi que la vie de Jefus foit manifeftée en noftre chair mortelle.

I2 La mort donc fe defploye en nous, mais la vie en nous.

I3 Or ayans un mefme efprit de foi, felon qu'il eft efcrit, j'ai creu, pource ai-je parlé : auffi croyons-nous, & pourtant parlons-nous.

I4 Sçachans que celui qui a reffufcité le Seigneur Jefus, nous reffufcitera par Jefus, & nous fera comparoiftre en fa prefence avec vous.

I5 Car toutes ces chofes font pour vous, afin que cette tres-grande grace redonde à la gloire de Dieu, par le remerciement de plufieurs.

I6 C'eft pourquoi nous ne nous relafchons point : mais bien que noftre homme exterieur fe déchée, toutefois l'interieur eft renouvellé de jour en jour.

I7 Car noftre legere affliction, qui ne fait que paffer, produit en nous un poids eternel d'une gloire fouverainement excellente :

I8 Quand nous ne regardons point aux chofes vifibles, mais aux invifibles : car les chofes vifibles font pour un temps : mais les invifibles font eternelles.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 5

CAR nous fçavons que fi noftre habitation terreftre de cette loge eft deftruite, nous avons un edifice de par Dieu, affavoir une maifon eternelle és cieux, qui n'eft point faite de main.

2 Car auffi pour cela gemiffons-nous, dfirans tant & plus d'eftre reveftus de noftre domicile qui eft du ciel :

3 Voire mefmes fi nous fommes trouvez veftus, & non point nuds.

4 Car nous qui fommes en cette loge, gemiffons eftans chargez : entant que nous defirons, non point d'eftre dépoüillez, mais d'eftre reveftus : afin que ce qui eft mortel, foit englouti par la vie.

5 Or celui qui nous a formez à cela mefme, c'eft Dieu : lequel auffi nous a donné les arrhes de l'Efprit.

6 Nous avons donc toûjours confiance, & fçavons que logeans au corps, nous fommes eftrangers du Seigneur.

7 Car c'eft par foi que nous cheminons, & non point par veuë.

8 Mais nous avons confiance, & aimons mieux eftre eftrangers de ce corps, & eftre avec le Seigneur.

9 C'eft pourquoi auffi nous nous eftudions de lui eftre agreables, & prefens & abfens.

I0 Car il nous faut tous comparoiftre devant le fiege judicial de Chrift, afin que chacun emporte en fon corps felon qu'il aura fait, ou bien, ou mal.

II Sçachans donc ce que c'eft de la frayeur du Seigneur, nous induifons les hommes à la foi, & fommes manifeftez à Dieu : & je m'attends auffi que nous fommes manifeftez en vos confciences.

I2 Car nous ne nous recommandons point derechef envers vous, mais c'eft que nous nous donnons occafion de vous glorifier de nous : afin que vous ayez dequoi refpondre à ceux qui fe glorifient de l'apparence, & non point du cœur.

I3 Car foit que nous foyons tranfportez d'entendement, nous le fommes à Dieu : foit que nous foyons de fens raffis, nous le fommes à vous.

I4 Car la charité de Chrift nous eftreint tenans cela pour certain, que fi un eft mort pour tous, tous auffi font morts.

I5 Et qu'il eft mort pour tous, afin que ceux qui vivent, ne vivent point d'orefnavant à eux-mefmes, mais à celui qui eft mort & qui eft reffufcité pour eux.

I6 C'eft pourquoi dés maintenant nous ne connoiffons perfonne felon la chair ; mefmes encore que nous ayons connu Chrift felon la chair, toutefois maintenant nous ne le connoiffons plus.

I7 Si donc quelqu'un eft en Chrift, qu'il foit nouvelle creature : les chofes vieilles font paffées, voici, toutes chofes font faites nouvelles.

I8 Or le tout eft de Dieu, qui nous a reconciliez à foi par Jefus Chrift, & nous a donné le miniftere de reconciliation.

I9 Car Dieu eftoit en Chrift, reconciliant le monde à foi, en ne leur imputant point leurs forfaits : & a mis en nous la Parole de reconciliation.

20 Nous fommes donc ambaffadeurs pour Chrift, comme fi Dieu exhortoit par nous : nous fupplions pour Chrift, que vous foyez reconciliez à Dieu.

2I Car il a fait celui qui n'a point connu de peché, eftre peché pour nous, afin que nous fuffions juftice de Dieu en lui.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 6

AINSI donc eftans ouvriers avec lui, nous vous prions auffi que vous n'ayez point receu la grace de Dieu en vain.

2 Car il dit, Je t'ai exaucé en un temps agreable, & t'ai fecouru au jour de falut : Voici maintenant le temps agreable, voici maintenant le jour de falut.

3 En forte que nous ne donnions aucun fcandale, afin que nostre miniftere ne foit point deshonoré.

4 Mais nous rendans recommandables en toutes chofes, comme eftans miniftres de Dieu en grande patience, en afflictions, en neceffité, en angoiffes,

5 En battures, en prifons, en troubles, en travaux, en veilles, en jeufnes,

6 Par pureté, par connoiffance, par un efprit patient, par benignité, par le Saint Efprit, par une charité non feinte,

7 Par la Parole de verité, par la puiffance de Dieu, par les armes de juftice à droit & à gauche :

8 Parmi l'honneur & l'ignominie, parmi le diffame & la bonne renommée :

9 Comme feducteurs, & toutefois veritables : comme inconnus, & toutefois reconnus : comme mourans, & voici nous vivons : comme chaftiez, & toutefois non mis à mort.

I0 Comme contriftez, & toutefois toûjours joyeux : comme pauvres, & toutefois enrichiffans plufieurs : comme n'ayans rien, & toutefois poffedans toutes chofes.

II O Corinthiens ! Noftre bouche eft ouverte envers vous, noftre cœur s'eft élargi.

I2 Vous n'eftes point à l'eftroit dans nous : mais vous eftes à l'eftroit en vos entrailles.

I3 Or pour nous recompenfer de mefmes (je parle comme à mes enfans) elargiffez-vous auffi.

I4 Ne vous accouplez point avec les infideles : car quelle participation y a-t'il de la juftice avec l'iniquité : & quelle communication y a-t'il de la lumiere avec les tenebres ?

I5 Et quel accord y a-t'il de Chrift avec Belial ? Ou quelle portion a le fidele avec l'infidele ?

I6 Et quelle convenance y a-t'il du temple de Dieu avec les idoles ? Car vous eftes le temple du Dieu vivant, ainfi que Dieu a dit, J'habiterai : & ferai leur Dieu, & il feront mon peuple.

I7 C'eft pourquoi departez-vous du milieu d'eux, & vous en feparez, dit le Seigneur : & ne touchez à chofe quelconque foüillée, & je vous recevrai.

I8 Et vous ferai pour pere, & vous me ferez pour fils & pour filles, dit le Seigneur Tout-puiffant.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 7

OR donc, bien-aimez, puis que nous avons de telles promeffes, nettoyons-nous de toute foüilleure de chair & d'efprit, achevans la fanctification en la crainte de Dieu.

2 Recevez-nous : nous n'avons fait tort à perfonne, nous n'avons corrompu perfonne, nous n'avons pillé perfonne.

3 Je ne dis point ceci à voftre condamnation : car j'ai dit ci-devant que vous eftes en nos cœurs à mourir & à vivre enfemble.

4 J'ai une grande liberté en voftre endroit, j'ai grandement dequoi me glorifier de vous : je fuis rempli de confolation, je fuis plein de joye tant & plus en toute noftre affliction.

5 Car nous eftans venus en Macedone, noftre chair n'a eu aucune relafche ; au contraire nous avons en toutes façons efté affligez : combats au dehors, craintes au dedans.

6 Mais Dieu qui confole les abbatus, nous a confolez par la venuë de Tite.

7 Et non feulement par fa venuë, mais auffi par la confolation de laquelle il a efté confolé en vous : nous racontant voftre grand defir, voftre pleur, voftre affection ardente envers moi : en forte que je m'en fuis tant & plus éjoüi.

8 Car encore que je vous aye contriftez par mon epiftre, je ne m'en repens point : encore que je m'en fuffe repenti : car je voi que cette epiftre-là, quoi que pour un temps, vous a contriftez.

9 J'en fuis maintenant joyeux, non point parce que vous avez efté contriftez, mais parce que vous avez efté contriftez à repentance : car vous avez efté contriftez felon Dieu, tellement que vous n'avez efté endommagez en rien de par nous.

I0 Car la trifteffe qui eft felon Dieu, produit une repentance à falut, dont on ne fe repent jamais : mais la trifteffe de ce monde produit la mort.

II Car voici, ceci mefme que vous avez efté contriftez felon Dieu, quel foin a-t'il produit en vous ? Voire quelle fatisfaction ? Voire marriffement, voire crainte, voire grand defir, voire zele, voire vengeance ? Vous vous eftes par tout montrez eftre purs en cette affaire.

I2 Encore donc que je vous aye efcrit, ce n'a point efté à caufe de celui qui a commis la faute, ni à caufe de celui envers qui elle a efté commife ; mais pour manifefter entre vous le foin que j'ai de vous devant Dieu.

I3 Pour cette caufe nous avons efté confolez de voftre confolation : mais encore nous fommes-nous de plus fort éjoüis pour la joye de Tite, de ce que fon efprit a efté recreé par vous tous.

I4 Et de ce que fi je me fuis glorifié de vous envers lui en aucune chofe, je n'en ai point receu de confufion : mais comme nous avons dit toutes chofes en verité, pareillement ce dequoi je m'eftois glorifié envers Tite, a efté trouvé verité.

I5 C'eft pourquoi quand il lui fouvient de l'obeïffance de vous tous, & comment vous l'avez receu avec crainte & tremblement, fon affection eft d'autant plus grande envers vous.

I6 Je m'éjouïs donc qu'en toutes chofes je me puis affeurer de vous.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 8

OR, freres, nous vous faifons fçavoir la grace de Dieu qui a efté donnée aux Eglifes de Macedone.

2 C'eft qu'en une grande efpreuve d'affliction, l'abondance de leur joye, & leur profonde pauvreté, a redondé en richeffes de leur prompte liberalité.

3 Car je fuis tefmoin qu'ils ont efté volontaires felon leur pouvoir, voire outre leur pouvoir :

4 Nous requerans avec de grandes prieres, que nous receuffions la grace & focieté de cette fubvention qui fe fait envers les Saints.

5 Et ils n'ont point fait comme nous nous attendions, mais ils fe font donnez premierement eux-mefmes au Seigneur, & puis à nous par la volonté de Dieu :

6 Afin que nous exhortaffions Tite, qu'ainfi qu'il avoit auparavant commencé, pareillement auffi il achevaft cette grace par devers vous.

7 C'eft pourquoi, comme vous abondez en toutes chofes, en foi, & en parole, & en connoiffance, & en toute diligence, & en voftre charité envers nous, faites que vous abondiez auffi en cette grace.

8 Je ne le dis point par commandement, mais pour efprouver auffi par la diligence des autres, le naïf de voftre charité.

9 Car vous connoiffez la grace de noftre Seigneur Jefus Chrift, affavoir qu'il s'eft rendu pauvre pour vous, bien qu'il fuft riche : afin que par fa pauvreté vous fuffiez rendus riches.

I0 En ceci dont je donne advis : car cela vous eft convenable, voire à vous qui avez commencé dés l'année paffée, non pas le fait feulement, mais auffi la franche volonté.

II Maintenant donc achevez auffi le fait : afin qu'ainfi que la promptitude du vouloir y a efté, tel foit auffi le parfaire felon ce que vous avez.

I2 Car fi la promptitude de courage va devant, on eft agreable felon ce qu'on a, & non pas felon ce qu'on n'a point.

I3 Car ce n'eft point afin que les autres foient foulagez, & que vous foyez foulez : mais afin que ce foit par égalité.

I4 Maintenant voftre abondance fupplée à leur indigence, afin auffi que leur abondance foit pour voftre indigence, à ce qu'il y ait de l'égalité.

I5 Ainfi qu'il eft efcrit, Celui qui avoit beaucoup, n'a rien eu de furabondant : & celui qui avoit peu, n'a point eu moins.

I6 Or graces à Dieu qui a donné le mefme foin pour vous au cœur de Tite :

I7 Affavoir qu'il a eu mon exhortation pour agreable, & mefmes qu'eftant fort affectionné, il s'en eft allé vers vous volontairement.

I8 Or nous avons auffi envoyé avec lui le frere, duquel la loüange eft en l'affaire de l'Evangile par toutes les Eglifes :

I9 Et non feulement cela, mais auffi il a efté ordonné par les Eglifes compagnon de noftre voyage pour cette grace qui eft adminiftrée par nous à la gloire du Seigneur mefme, & pour fervir à la promptitude de voftre courage.

20 Nous donnans garde que perfonne ne vous reprenne en cette abondance qui eft adminiftrée par nous :

2I Et procurans ce qui eft bon, non feulement devant le Seigneur, mais auffi devant les hommes.

22 Nous avons auffi envoyé avec eux noftre frere, lequel nous avons efprouvé fouventefois en plufieurs chofes, eftre diligent, & maintenant beaucoup plus diligent, pour la grande affeurance que j'ai de vous.

23 Ainfi donc quant à Tite, il eft eft mon affocié & compagnon d'œuvre envers vous : & quant à nos freres, ils font ambaffadeurs des Eglifes, & la gloire de Chrift.

24 Montrez donc envers eux, & devant les Eglifes, l'approbation de voftre charité, & de ce que nous nous glorifions de vous.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 9

CAR de vous écrire de la fubvention qui fe fait envers les Saints, ce m'eft une chofe fuperfluë.

2 Veu que je fçay la promptitude de voftre courage, pour laquelle je me glorifie de vous envers ceux de Macedone : leur faifant entendre que l'Achaïe eft prefte dés l'année paffée : & voftre zele en a provoqué plufieurs.

3 Or j'ai envoyé ces freres, afin que ce que je me fuis glorifié de vous, ne foit pas vain en cet endroit, & que vous foyez prefts, comme j'ai dit.

4 De peur que ceux de Macedone eftans venus avec moi, & vous ayans trouvez mal prefts, nous ne recevions de la honte (je n'ofe dire vous) en cette affeurance de nous eftre glorifiez de vous.

5 C'eft pourquoi j'ai eftimé qu'il eftoit neceffaire de prier les freres, que premierement ils allaffent vers vous, & qu'ils achevaffent de mettre en ordre la beneficence, & non point comme chicheté.

6 Or je dis ceci, Que celui qui feme chichement, recueillera auffi chichement : & que celui qui feme liberalement, recueillera liberalement.

7 Que chacun en faffe felon qu'il a propofé en fon cœur, non point à regret, ou par contrainte : car Dieu aime celui qui donne gayement.

8 Et Dieu eft puiffant pour faire abonder toute grace en vous, afin qu'ayans toûjours toute fuffifance en toute chofe, vous foyez abondans en toute bonne œuvre :

9 (Ainfi qu'il eft écrit, Il a efpars, il a donné aux pauvres, fa juftice demeure eternellement.

I0 Or celui qui fournit de femence au femeur, vous veuille auffi pourvoir de pain à manger, & multiplier voftre femence, & augmenter les revenus de voftre juftice.

II Eftans pleinement enrichis en toute prompte liberalité, laquelle fait que par nous graces foyent renduës à Dieu.

I2 Car l'adminiftration de cette oblation n'eft pas feulement pour subvenir aux indigences des Saints, mais auffi redonde en ce que plufieurs en rendent graces à Dieu :

I3 En glorifiant Dieu par le moyen de l'efpreuve de cette fubvention, de ce que vous vous fubmettez à la confeffion de l'Evangile de Chrift : & de voftre prompte & liberale communication envers eux & envers tous.

I4 Et en ce qu'ils prient pour vous, en vous defirant affectueufement pour l'excellente grace de Dieu fur vous.

I5 Or graces à Dieu de fon don inenarrable.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 10

AU refte, moi Paul, je vous prie par la douceur & debonnaireté de Chrift : moi qui en prefence fuis petit entre vous : mais abfent fuis hardi envers vous.

2 Je vous requiers donc eftant prefent il ne me faille point ufer de hardieffe, par cette affeurance de laquelle je delibere de me porter hardiment envers quelques-uns, qui nous eftiment comme fi nous cheminons felon la chair.

3 Certes cheminant en la chair, nous ne guerroyons point felon la chair :

4 Car les armes de noftre guerre ne font point charnelles, mais puiffantes de par Dieu, à la deftruction des fortereffes.

5 Deftruifans les confeils & toute hauteffe qui s'eleve contre la connoiffance de Dieu : & amenans toute penfée prifonniere à l'obeïffance de Chrift :

6 Et ayans la vengeance toute prefte contre toute defobeïffance, quand voftre obeïffance aura efté accomplie.

7 Regardez-vous les chofes felon l'apparence ? Si quelqu'un fe confie en foi-mefme, qu'il eft à Chrift, qu'il penfe cela derechef en foi-mefme, que comme il eft à Chrift, pareillement auffi nous fommes à Chrift.

8 Car fi je me veux mefmes glorifier davantage de noftre puiffance, laquelle le Seigneur nous a donnée à edification, & non point à voftre deftruction, je n'en recevrai point de honte :

9 Afin qu'il ne femble point que je vous veuille efpouvanter par des epiftres.

I0 Car les epiftres (difent-ils) font bien graves & fortes, mais la prefence du corps eft foible, & la parole contemptible.

II Que celui qui eft tel, penfe cela, que tels que nous fommes de parole par epiftres eftant abfens ; tels auffi fommes nous de fait eftant prefens.

I2 Car nous ne nous ofons pas mettre du rang de quelques-uns, ni accomparer à eux, lefquels fe recommandent eux-mefmes : mais ils n'entendent point qu'ils fe mefurent eux-mefmes par eux-mefmes & s'accomparent eux-mefmes à eux-mefmes.

I3 Mais quant à nous, nous ne nous glorifions point de ce qui n'eft point de noftre mefure : mais felon la mefure reglée, laquelle mefure Dieu nous a departie, nous nous glorifierons d'eftre parvenus mefmes jufques à vous.

I4 Car nous ne nous eftendons point nous-mefmes plus qu'il ne faut, comme fi nous n'eftions point parvenus jufques à vous, veu que nous fommes parvenus mefmes jufques à vous, par la predication de l'Evangile de Chrift :

I5 Ne nous glorifions point en ce qui n'eft point de noftre mefure, c'eft à dire és labeurs d'autrui : mais ayans efperance que voftre foi venant à croiftre en vous, ne ferons amplement accreus en ce qui nous a efté departi felon la mefure reglée :

I6 Jufques à evangelizer és lieux qui font plus outre que vous : & non point nous glorifier en ce qui a efté departi à autrui felon la mefure reglée, affavoir és chofes déja toutes preparées.

I7 Mais que celui qui fe glorifie, fe glorifie au Seigneur.

I8 Car ce n'eft point celui qui fe recommande foi-mefme, qui eft approuvé, mais celui que le Seigneur recommande.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 11

A la mienne volonté que vous me fupportaffiez un petit en mon imprudence : mais encore fupportez moi.

2 Car je fuis jaloux de vous d'une jaloufie de Dieu : car je vous ai appropriez à un feul mari, pour vous prefenter comme une vierge chafte à Chrift.

3 Mais je crains qu'ainfi que le ferpent a feduit Eve par fa rufe, femblablement en quelque forte vos penfées ne foyent corrompuës, fe deftournant de la fimplicité qui eft en Chrift :

4 Car fi quelqu'un venoit, qui vous prefchaft un autre Jefus que nous n'avons prefché, ou fi vous receviez un autre Efprit que vous n'avez receu, ou un autre Evangile que vous n'avez accepté, vous feriez bien de l'endurer.

5 Mais j'eftime que je n'ai efté en rien moindre que les plus excellens Apoftres.

6 Que fi je fuis comme quelqu'un du vulgaire à parler, toutefois je ne le fuis point en connoiffance : mais nous avons efté entierement manifeftez en toutes chofes envers vous.

7 Ai-je commis une offenfe en ce que je fuis abbaiffé moi-mefme, afin que vous fuffiez élevez ? Parce que fans rien prendre je vous ai annoncé l'Evangile de Dieu.

8 J'ai pillé les autres Eglifes, prenant entretenement pour vous fervir.

9 Et quand j'eftois avec vous, & que j'avois difette, je n'ai efté en charge à perfonne : car les freres qui eftoyent venus de Macedone, ont fuppleé à ce qui me defailloit : & je me fuis gardé de vous eftre en charge en chofe quelconque, & m'en garderai.

I0 La verité de Chrift eft en moi, que cette gloire ne me fera point bouchée pour moi és contrées d'Achaïe.

II Pourquoi ? Eft-ce parce que je ne vous aime point ? Dieu le fçait.

I2 Mais ce que je retranche l'occafion à ceux qui demandent occafion : afin qu'en ce en quoi ils fe glorifient, ils foyent auffi trouvez tels que nous.

I3 Car tels faux Apoftres font des ouvriers cauteleux, fe déguifans en Apoftres de Chrift.

I4 Et ce n'est pas de merveilles : car Satan mefme fe déguife en Ange de lumiere.

I5 Ce n'eft donc pas grand cas fi fes miniftres auffi fe déguifent en miniftres de juftice, defquels la fin fera comme leurs œuvres.

I6 Je le dis encore, afin que perfonne ne me penfe eftre imprudent : finon recevez-moi, mefmes comme imprudent, afin que je me vante auffi quelque peu.

I7 Ce que je dis en cette affeurance de vanterie, je ne le dis pas felon le Seigneur, mais comme par imprudence.

I8 Puis que plufieurs fe vantent felon la chair, je me vanterai auffi.

I9 Car vous endurez volontiers les imprudens, parce que vous eftes fages.

20 Mefmes vous endurez fi quelqu'un vous affervit, fi quelqu'un vous mange, fi quelqu'un prend de vous, fi quelqu'un s'éleve fur vous, fi quelqu'un vous frappe au vifage.

2I Je le dis par opprobre, voire comme fi nous avions efté fans aucune vertu ; mais en quelque chofe que quelqu'un foit hardi (je parle en imprudent) je fuis hardi auffi.

22 Sont-ils Hebreux ? Je le fuis auffi. Sont-ils Ifraëlites ? Je le fuis auffi. Sont-ils de la femence d'Abraham ? J'en fuis auffi.

23 Sont-ils miniftres de Chrift ? (Je parle comme imprudent) Je le fuis par deffus, en travaux davantage, en battures par deffus eux, en prifons davantage, en morts fouventefois.

24 J'ai receu des Juifs par cinq fois quarante coups moins un.

25 J'ai efté battu de verges par trois fois, j'ai efté lapidé une fois, j'ai fait naufrage trois fois, j'ai paffé l"efpace d'un jour & d'une nuit entiere en la profonde mer.

26 En voyages fouvent, en perils des fleuves, en perils des brigands, en perils de ma nation, en perils des Gentils, en perils en ville, en perils en defert, en perils en mer, en perils entre de faux freres :

27 En peine & en travail, en veilles fouvent, en faim & en foif, en jeufnes fouvent, en froidure & en nudité.

28 Outre les chofes de dehors, ce qui me tient affiegé de jour en jour, c'est le foin que j'ai de toutes les Eglifes.

29 Qui eft affoibli, que je ne fois affoibli auffi ? Qui eft fcandalizé, que je n'en fois auffi bruflé ?

30 S'il fe faut vanter, je me vanterai des chofes qui font de mon infirmité.

3I Dieu qui eft le Pere de noftre Seigneur Jefus Chrift, & qui eft benit eternellement, fçait que je ne mens point.

32 A Damas le gouverneur pour le roi Aretas avoit mis des gardes en la ville des Damafceniens, me voulant faifir :

33 Mais je fus defcendu de la muraille en une corbeille par une feneftre :& ainfi j'efchappai de fes mains.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 12

CERTES il ne m'eft point convenable de me vanter : car je viendrai jufques aux vifions & aux revelations du Seigneur.

2 Je connois un homme en Chrift, il y a quatorze ans paffez, (fi ce fut en corps, je ne fçais : fi ce fut hors du corps, je ne fçais : Dieu le fçait :) qui a efté ravi jufques au troifiefme ciel.

3 Et je fçais qu'un tel homme (fi ce fut en corps, ou fi ce fut hors du corps, je ne fçais : Dieu le fçait :)

4 A efté ravi en Paradis, & a ouï des paroles inenarrables, lefquelles il n'eft pas poffible à l'homme d'exprimer.

5 Je me vanterai d'un tel homme ; mais de moi-mefme je ne me vanterai point, finon en mes infirmitez.

6 Car quand je me voudrai vanter, je ne ferai point imprudent : car je dirai la verité : mais je m'en efpargne, afin qu'aucun ne m'eftime point par deffus ce qu'il me voit eftre, ou par deffus ce qu'il entend de moi.

7 Et de peur que je ne m'élevaffe outre mefure, à caufe de l'excellence des revelations, il m'a efté mis une écharde en la chair, un Ange de Satan, pour me fouffleter, afin que je ne m'elevaffe point outre mefure.

8 Pour laquelle chofe j'ai prié trois fois le Seigneur, afin qu'icelui fe departift de moi.

9 Mais il m'a dit, Ma grace te fuffit : car ma vertu s'accomplit en l'infirmité. Je me vanterai donc tres-volontiers pluftoft en mes infirmitez, afin que la vertu de Chrift habite en moi.

I0 Et partant je prens plaifir en infirmitez, en injures, en neceffitez, en perfecutions, en angoiffes pour Chrift : car quand je fuis foible, alors je fuis fort.

II J'ai efté imprudent en me vantant : vous m'y avez contraint : car je devois eftre recommandé par vous ; veu que je n'ai efté moindre en nulle chofe que les plus excellens Apoftres, encore que je ne fois rien.

I2 Certes les enfeignes de mon Apoftolat, ont efté accomplies entre vous avec toute patience, avec fignes, merveilles, & vertus.

I3 Car en quoi avez-vous efté moindres que les autres Eglifes, finon que je ne fuis point devenu lafche au travail à voftre dommage ? Pardonnez moi ce tort.

I4 Voici pour la troifiéme fois que je fuis preft d'aller vers vous : & je ne vous ferai point en charge : car je ne demande point le voftre, mais vous-mefmes : auffi les enfans ne doivent point faire d'amas pour leurs peres, mais les peres pour leurs enfans.

I5 Et quant à moi, je defpenferai tres-volontiers, & ferai defpenfé pour vos ames : bien que vous aimant tant & plus, je fois moins aimé.

I6 Mais foit, que je ne vous aye point chargez, toutefois eftant rufé, je vous ai pris par fineffe.

I7 Ai-je donc fait mon profit de vous, par aucun de ceux que je vous ai envoyez.

I8 J'ai prié Tite, & ai envoyé un frere avec lui. Tite a-t'il fait fon profit de vous ? N'avons-nous pas cheminé d'un mefme efprit ? N'avons-nous pas cheminé d'un mefme train ?

I9 Penfez-vous derechef que nous mettions en avant nos deffenfes envers-vous ? Nous parlons devant Dieu en Chrift : & le tout, ô tres-chers ! Pour voftre edification.

20 Car je crains qu'il n'advienne, que quand je viendrai je ne vous trouve point tels que je voudrois : & que je fois trouvé de vous tel que vous ne voudriez pas : & qu'il n'y ait en quelque forte querelles, envies, courroux, debats, detractions, murmures, enfleures, tumultes.

2I Et qu'eftant derechef venu, mon Dieu ne m'abbaiffe envers vous : & que je ne mene deüil de plufieurs d'entre ceux qui ont peché auparavant, & qui ne fe font point amendez de l'ordure, & de la paillardiffe, & de l'infolence qu'ils ont commife.

 

Retour au sommaire

 

2 Corinthiens 13

C'EST ici la troifiéme fois que je viens à vous. En la bouche de deux ou trois tefmoins toute parole fera confirmée.

2 J'ai déja dit, & je le dis dés cette heure, comme fi j'eftois prefent pour la feconde fois, & maintenant abfent j'efcris à ceux qui ont peché auparavant : & à tous les autres, que fi je viens derechef, je n'efpargnerai perfonne :

3 Puis que vous cherchez l'experience de Chrift qui parle en moi, lequel n'eft point foible envers vous, mais eft puiffant en vous.

4 Car encore qu'il ait efté crucifié par infirmité, neantmoins eft vivant par la vertu de Dieu : certes auffi nous fommes foibles en lui, mais nous vivrons avec lui, par la puiffance de Dieu envers vous.

5 Examinez-vous vous mefmes fi vous eftes en la foi : efprouvez-vous vous-mefmes : ne vous reconnoiffez-vous point vous mefmes, affavoir que Jefus-Chrift eft en vous ? Si ce n'eft qu'en quelque forte vous fuffiez reprouvez.

6 Mais j'efpere que vous connoiftrez que nous fommes point reprouvez.

7 Or je prie Dieu que vous ne faffiez aucun mal : non point afin que nous foyons trouvez approuvez, mais afin que vous faffiez ce qui eft bon, & que nous foyons comme reprouvez.

8 Car nous ne pouvons rien contre la verité, mais pour la verité.

9 Car nous nous éjouïffons fi nous fommes foibles, & que vous foyez forts, & mefmes nous fouhaitons cela, affavoir voftre entier accompliffement.

I0 Partant j'efcris ces chofes eftant abfent, afin que quand je ferai prefent, je n'ufe point de rigueur, felon la puiffance laquelle le Seigneur m'a donnée à édification, & non point à deftruction.

II Au furplus, freres, éjouïffez-vous, tendez à vous rendre parfaits, foyez confolez, foyez tous d'un confentement, vivez en paix, & le Dieu de dilection & de paix fera avec vous.

I2 Saluëz-vous l'un l'autre d'un faint baifer. Tous les Saints vous faluënt.

I3 La grace du Seigneur Jefus Chrift, & la dilection de Dieu, & la communication du Saint Efprit foit avec vous tous. Amen.

 

Fin de la feconde Epître de S. Paul aux Corinthiens.