Accès rapide au chapitre :
01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28

 

Le Saint Evangile de Notre Seigneur Jésus-Christ

Selon Saint Jean.



Jean 1

AU commencement eftoit la Parole, & la Parole eftoit avec Dieu : & cette Parole eftoit Dieu.

2 Elle eftoit au commencement avec Dieu.

3 Toutes chofes ont efté faites par elle : & fans elle rien de ce qui a efté fait, n'a efté fait.

4 En elle eftoit la vie, & la vie eftoit la lumière des hommes.

5 Et la lumière luit és ténèbres, & les ténèbres ne l'ont point comprife.

6 Il y eut un homme envoyé de Dieu, qui avoit nom Jean.

7 Il vint pour porter tefmoignage, à ce qu'il rendift tefmoignage de la lumiere, afin que tous creuffent par lui.

8 Il n'eftoit pas cette Lumiere-là, mais il eftoit envoyé pour tefmoigner de la lumiere.

9 Elle eftoit la Lumiere veritable, qui illumine tout homme venant au monde.

I0 Elle eftoit au monde, & le monde a efté fait par elle : mais le monde ne l'a point connuë.

II Il eft venu chez foi : & les fiens ne l'ont point receu.

I2 Mais à tous ceux qui l'ont receu, il leur a donné ce droit d'eftre faits enfants de Dieu, affavoir à ceux qui croyent en fon Nom :

I3 Lefquels ne font point nez de fang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme : mais ils font nez de Dieu.

I4 Et cette Parole a efté faite chair : & a habité entre nous (& nous avons contemplé fa gloire, voire une gloire comme de l'Unique iffu du Pere) pleine de grace & de verité.

I5 Jean a rendu tefmoignage de lui, & a crié, difant, Celui-ci eft celui duquel je difant, Celui qui vient apres moi eft preferé à moi, car il eftoit premier que moi.

I6 Et de fa pleinitude nous avons tous receu, & grace pour grace.

I7 Car la Loi efté donnée par Moyfe : la grace & la verité eft advenuë par Jefus-Chrift.

I8 Nul ne vid jamais Dieu : le Fils unique qui eft au sein du Pere, lui-mefme l'a declaré.

I9 C'eft donc ici le témoignage de Jean, lors que les Juifs envoyerent de Jerusalem des Sacrificateurs & des Levites, pour l'interroger, difans, Toi, qui es-tu ?

20 Et il l'advoüa, & ne le nia point : voire il l'advoüa, difant, Ce n'eft pas moi qui fuis le Chrift.

2I Alors il l'interrogèrent, Qui es-tu donc ? Es-tu Elie ? Et il dit, Je ne le fuis point. Es-tu le Prophète ? Et il refpondit, Non.

22 Ils lui dirent donc, Qui es-tu ? Afin que nous donnions refponfe à ceux qui nous ont envoyez ? Que dis-tu de toi-mefme ?

23 Il dit, Je fuis la voix de celui qui crie au defert, Applaniffez le chemin du Seigneur, ainfi qu'a Efaïe le Prophete.

24 Or ceux qui avoyent efté envoyez vers lui eftoyent d'entre les Pharifiens.

25 Et ils l'interrogerent, & lui dirent, Pourquoi donc baptizes-tu, fi tu n'es point le Chrift, ni Elie, ni le Prophete ?

26 Jean leur refpondit, difant, Je baptize d'eau, quant à moi : mais il y en a un au milieu de vous que vous ne connoiffez point :

27 C'eft celui qui vient apres moi, qui eft preferé à moi, duquel je ne fuis pas digne de délier la courroye du foulier.

28 Ces chofes advinrent à Bethabara, outre le Jordain, là où Jean baptizoit.

29 Le lendemain Jean vid Jefus venir à lui, & dit, Voici l'Agneau de Dieu, qui ofte le peché du monde.

30 C'eft celui-ci duquel je difois, Apres moi vient un perfonnage qui eft preferé à moi : car il eftoit premier que moi.

3I Et de moi, je ne le connoiffois point : mais afin qu'il foit manifefté à Ifraël.

32 Voire Jean en rendit tefmoignage, difant, J'ai veu l'Efprit defcendant du ciel comme une colombe, qui auffi eft demeuré fur lui.

33 Et de moi, je ne le connoiffois point mais celui qui m'a envoyé baptizer d'eau, m'avoit dit, Celui fur lequel tu verras l'Efprit defcendre, & demeurer fur lui, c'eft celui qui baptize du S. Efprit

34 Et je l'ai veu, & j'ai rendu tefmoignage, Que c'est lui qui eft le Fils de Dieu.

35 Le lendemain derechef Jean s'arrefta, & deux de fes difciples :

36 Et regardant Jefus qui cheminoit, il dit, Voila l'Agneau de Dieu.

37 Et les deux difciples l'ouïrent tenant ce difcours, dont ils fuivirent Jefus.

38 Alors Jefus fe retourna, & voyant qu'ils le fuivoyent, leur dit, Que cherchez-vous ? Ils refpondirent, Rabbi, (qui vaut autant à dire que Maiftre) où demeures-tu ?

39 Il leur dit, Venez, & le voyez. Ils y allerent, & virent où il demeuroit : & demeurent avec lui ce jour-là : car il eftoit environ dix heures.

40 Or André, frere de Simon Pierre, eftoit l'un des deux qui en avoyent fuivi.

4I Celui-ci trouva le premier Simon fon frere, & lui dit, Nous avons trouvé le Meffie (qui vaut autant à dire que le Chrift.)

42 Et il le mena vers Jefus. Jefus ayant jetté la veuë fur lui, dit, Tu es Simon le fils de Jona, tu feras appellé Cephas (qui vaut autant à dire que Pierre.)

43 Le lendemain Jefus voulut aller en Galilée & trouva Philippe, auquel il dit, Sui moi.

44 Or Philippe eftoit de Bethfaïda, la ville d'André & de Pierre.

45 Philippe trouva Nathanaël, & lui dit, Nous avons trouvé Jefus qui eft de Nazareth, fils de Jofeph, qui eft celui duquel Moyfe a efcrit en la Loi & les Prophetes.

46 Et Nathanaël lui dit, Peut-il venir quelque chofe de bon de Nazareth ? Philippe lui dit, Viens & voi.

47 Jefus apperceut Nathanaël venir vers lui, & dit de lui, Voici vrayement un Ifraëlite auquel il n'y a point de fraude.

48 Nathanaël lui dit, D'où me connois-tu ? Jefus refpondit, & lui dit, Avant que Philippe t'euft appellé quand tu eftois fous le figuier, je te voyois.

49 Nathanaël refpondit, & lui dit, Maiftre, tu es le Fils de Dieu : tu es le Roi d'Ifraël.

50 Jefus refpondit, & lui dit, Parce que je t'ai dit que je te voyois fous le figuier, tu crois : tu verras de plus grandes chofes que ceci.

5I Il lui dit auffi, En verité, en verité je vous dis, Deformais vous verrez le ciel ouvert, & les Anges de Dieu montans & defcendans fur le Fils de l'homme.

 

Retour au sommaire

 

Jean 2

OR trois jours apres on faifoit des nopces à Cana de Galilée : & la mere de Jefus eftoit là.

2 Et Jefus fut auffi convié aux nopces & fes difciples.

3 Or le vin eftant failli, la mere de Jefus lui dit, Ils n'ont point de vin.

4 Mais Jefus lui refpondit, Qu'y a-t'il entre moi & toi, femme ? Mon heure n'eft point encore venuë.

5 Sa mere dit aux ferviteurs, Faites tout ce qu'il vous dira.

6 Or il y avoit fix cruches de pierre, mifes felon l'ufage de la Purification des Juifs, lefquelles contenoyent chacune deux à trois mefures.

7 Et Jefus leur dit, Empliffez ces cruches d'eau. Et ils les emplirent jufques au haut.

8 Verfez-en maintenant, & en portez au maiftre d'hoftel. Et ils lui en porterent.

9 Quand le maiftre d'hoftel eut goufté l'eau qui avoit efté convertie en vin, (Or il ne fçavoit d'où cela venoit, mais les ferviteurs qui avoyent puifé l'eau le fçavoyent bien) il appella le marié,

I0 Et lui dit, Tout homme fert le bon vin le premier, puis le moindre apres qu'on a beu plus largement : mais toi, tu as gardé le bon vin jusques à maintenant.

II Jefus fit ce commencement de fignes à Cana ville de Galilée, & manifefta fa gloire : & fes difciples creurent en lui.

I2 Apres cela il defcendit à Capernaum, lui & fa mere & fes freres, & fes difciples : & ils demeurerent là un bien peu de jours.

I3 Car la folemnité de la Pafque des Juifs eftoit prochaine. Jefus donc monta à Jerufalem.

I4 Et trouva au temple des gens qui vendoyent des bœufs, & des brebis, & des pigeons ; & les changeurs qui y eftoyent affis.

I5 Et ayant fait un foüet de cordelettes, il les jetta tous hors du temple, & les brebis, & les

bœufs : & refpandit la monnoye des changeurs, & renverfa les tables :

I6 Et dit à ceux qui vendoyent des pigeons, Oftez ces chofes d'ici, & ne faites point de la maifon de mon Pere un lieu de marché.

I7 Alors fes difciples fe fouvinrent qu'il eftoit efcrit, Le zele de ta maifon m'a rongé.

I8 Les Juifs donc prenans la parole, lui dirent, Quel figne nous montres-tu, que tu entreprens de faire de telles chofes ?

I9 Jefus refpondit, & leur dit, Abbattez ce temple-ci, & en trois jours je le releverai.

20 Les Juifs dirent, On a efté quarante-fix ans à baftir ce temple, & tu le releveras en trois jours ?

2I Mais lui parloit du temple de fon corps.

22 C'eft pourquoi quand il fut reffufcité des morts, fes difciples fe fouvinrent qu'il leur avoit dit cela, & creurent à l'Ecriture, & à la parole que Jefus avoit dite.

23 Et comme il eftoit à Jerufalem à Pafque au jour de la fefte, plufieurs creurent en fon Nom, contemplant les fignes qu'il faifoit.

24 Mais Jefus ne fe fioit point à eux, parce qu'il les connoiffoit tous :

25 Et qu'il ne lui eftoit point de befoin qu'aucun lui rendift tefmoignage de l'homme : car lui-mefme fçavoit ce qui eftoit en l'homme.

 

Retour au sommaire

 

Jean 3

OR il y avoit un homme d'entre les Pharifiens, nommé Nicodeme, l'un des principaux d'entre les Juifs.

2 Celui-ci vint de nuict à Jefus, & lui dit, Maiftre, nous fçavons que tu es un Docteur, venu de Dieu : Car nul ne peut faire ces fignes que tu fais, fi Dieu n'eft avec lui.

3 Jefus refpondit, & lui dit, En verité, en verité je te dis, finon que quelqu'un foit né derechef, il ne peut voir le royaume de Dieu.

4 Nicodeme lui dit, Comment l'homme peut-il derechef entrer au ventre de sa mere, & naiftre ?

5 Jefus refpondit, En verité, en verité je te dis, finon que quelqu'un foit né d'eau & d'Efprit, il ne peut entrer au royaume de Dieu.

6 Ce qui eft né de la chair, eft chair : & ce qui eft né de l'Efprit, eft efprit.

7 Ne t'efmerveille point que je t'ai dit, Il vous faut eftre nés derechef.

8 Le vent fouffle où il veut, & tu en entens le fon : mais tu ne fçais d'où il vient, ni où il va ? Ainfi en prend-il de tout homme qui eft né de l'Efprit.

9 Nicodeme refpondit, & lui dit, Comment fe peuvent faire ces chofes ?

I0 Jefus refpondit, & lui dit, Tu es Docteur d'Ifraël, & tu ne connois point ces chofes ?

II En verité, en verité je te dis, Que ce que nous fçavons, nous le difons, & ce que nous avons veu, nous le tefmoignons, mais vous ne recevez point noftre tefmoignage.

I2 Si je vous ai dit les chofes terriennes, & vous ne les croyez point : comment croirez-vous fi je vous dis les chofes celeftes ?

I3 Car perfonne n'eft monté au ciel, finon celui qui eft defcendu du ciel, affavoir le Fils de l'homme qui eft au ciel.

I4 Or comme Moyfe éleva le ferpent au defert, ainfi faut-il que le Fils de l'homme foit élevé :

I5 Afin que quiconque croit en lui, ne periffe point, mais qu'il ait la vie eternelle.

I6 Car Dieu a tellement aimé le monde, qu'il a donné fon Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne periffe point, mais qu'il ait la vie eternelle.

I7 Car Dieu n'a point envoyé fon Fils au monde, pour condamner le monde : mais afin que le monde foit fauvé par lui.

I8 Qui croit en lui, ne fera point condamné : mais qui ne croit point eft déja condamné : car il n'a point creu au Nom du Fils unique de Dieu.

I9 Or voici la condamnation, c'eft que la Lumiere eft venuë au monde, & les hommes ont mieux aimé les tenebres que la Lumiere : parce que leurs œuvres font mefchantes.

20 Car quiconque s'addonne à chofes mefchantes, hait la lumiere, & ne vient point à la Lumiere, de peur que fes œuvres ne foyent redargüées.

2I Mais celui qui s'addonne à la verité, vient à la Lumiere, afin que fes œuvres foyent manifeftées, dautant qu'elles font faites felon Dieu.

22 Apres ces chofes, Jefus avec fes difciples vint au territoire de Judée : & demeuroit là avec eux, & baptizoit.

23 Or Jean baptizoit auffi à Enon, prés de Salim, parce qu'il y avoit là beaucoup d'eaux : & on venoit là, on y eftoit baptizé.

24 Car Jean n'avoit point efté mis en prifon

25 Or il y eut une queftion meuë des difciples de Jean avec les Juifs, touchant la purification.

26 Donc il vinrent à Jean ; & lui dirent, Maiftre, celui qui eftoit avec toi outre le Jourdain, auquel tu as rendu témoignage : voila, il baptize : & tous viennent à lui.

27 Jean refpondit, & dit, L'homme ne peut recevoir chofe aucune, finon qu'il lui foit donné du ciel.

28 Vous-mefmes m'eftes tefmoins, comme j'ai dit, Ce n'eft pas moi, qui fuis le Chrift, mais je fuis envoyé pour aller devant lui.

29 Celui qui a la mariée, eft le marié : mais l'ami du marié qui affifte, & qui l'oit, eft tout réjouï pour la voix du marié : c'eft pourquoi cette mienne joye eft accomplie.

30 Il faut qu'il croiffe, mais que je fois amoindri.

3I Celui qui eft venu d'en haut, eft par deffus tous : celui qui eft venu de la terre, eft de la terre, & parle comme venu de la terre : celui qui eft venu du ciel, eft par deffus tous.

32 Et ce qu'il a veu & ouï, il le témoigne : mais nul ne reçoit fon témoignage.

33 Celui qui a receu fon témoignage, a feellé que Dieu eft veritable.

34 Car celui que Dieu a envoyé, annonce les paroles de Dieu : car Dieu ne lui donne point l'efprit par mefure.

35 Le Pere aime le Fils, & lui a donné toutes chofes en main.

36 Qui croit au Fils, a la vie eternelle : mais qui defobeït au Fils, ne verra point la vie : ains l'ire de Dieu demeure fur lui.

 

Retour au sommaire

 

Jean 4

QUAND donc le Seigneur eut connu que les Pharifiens avoyent ouï dire qu'il faifoit & baptizoit plus de difciples que Jean.

2 (Toutefois Jefus ne baptizoit point lui-mefme, mais fes difciples.)

3 Il laiffa la Judée, & s'en alla derechef en Galilée.

4 Or il faloit qu'il traverfaft par la Samarie.

5 Il vint donc en une ville de Samarie, nommée Sichar, qui eft prés de la poffeffion que Jacob donna à Jofeph fon fils.

6 Or il y avoit là une fontaine de Jacob. Jefus donc eftant laffé du chemin, fe tenoit là ainfi affis fur la fontaine : c'eftoit environ les fix heures.

7 Une femme Samaritaine vint pour puifer de l'eau, & Jefus lui dit, Donne moi à boire.

8 Car fes difciples s'en eftoyent allez à la ville pour acheter des vivres.

9 Cette femme Samaritaine donc lui dit, Comment toi qui es Juif me demandes-tu à boire, à moi qui fuis une femme Samaritaine ? Car les Juifs n'ont point de communication avec les Samaritains.

I0 Jefus refpondit, & lui dit, Si tu fçavois le don de Dieu, & qui eft celui qui te dit, Donne moi à boire, tu lui en euffes demandé toi-mefme, & il t'euft donné de l'eau vive.

II La femme lui dit, Seigneur, tu n'as pas avec quoi puifer, & le puits eft profond : d'où as-tu donc cette eau vive ?

I2 Es-tu plus grand que Jacob noftre pere, qui nous a donné le puits, & lui-mefme en a beu, & fes enfans, & fon beftail ?

I3 Jefus refpondit, & lui dit, Quiconque boit de cette eau-ci, aura encore foif.

I4 Mais qui boira de l'eau que je lui donnerai, n'aura plus jamais foif : mais l'eau que je lui donnerai fera faite en lui une fontaine d'eau faillante en vie eternelle.

I5 La femme lui dit, Seigneur, donne moi de cette eau, afin que je n'aye plus de foif, & que je ne vienne plus ici pour en puifer.

I6 Jefus lui dit, Va t'en & appelle ton mari, & t'en vien ici.

I7 La femme refpondit & lui dit, Je n'ai point de mari. Jefus lui dit, Tu as bien dit, Je n'ai point de mari.

I8 Car tu as eu cinq maris, & celui que tu as maintenant, n'eft point ton mari : en cela tu as dit la verité.

I9 La femme lui dit, Seigneur, je vois que tu es Prophete.

20 Nos peres ont adoré en cette montagne, & vous dites qu'à Jerusalem eft le lieu où il faut adorer.

2I Jefus lui dit, Femme, croi moi, que l'heure vient que vous n'adorez le Pere, ni en cette montagne, ni à Jerusalem.

22 Vous adorez ce que vous ne connoiffez point : nous adorons ce que nous connoiffons : car le falut eft des Juifs

23 Mais l'heure vient, & eft maintenant, que les vrais adorateurs adoreront le Pere en efprit & en verité : car auffi le Pere en demande de tels qui l'adorent.

24 Dieu eft efprit : & il faut que ceux qui l'adorent, l'adorent en efprit & en verité.

25 La femme lui refpondit, Je fçais que le Meffie (qui eft appellé Chrift) doit venir : quand donc il fera venu, il nous annoncera toutes chofes.

26 Jefus lui dit, C'eft moi, qui parle à toi.

27 Et fur cela fes difciples vinrent, & s'eftonnerent de ce qu'il parloit avec une femme : toutefois nul ne dit, Que demandes-tu ? Ou, Pourquoi parles-tu avec elle ?

28 La femme donc laiffa fa cruche, & s'en alla à la ville, & dit aux gens,

29 Venez, voyez un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait : celui-ci n'eft-il point le Chrift ?

30 Ils fortirent donc de la ville, & vinrent vers lui.

3I Or cependant les difciples le prioyent, difans, Maiftre, mange.

32 Mais il leur dit, J'ai à manger d'une viande que vous ne fçavez point.

33 Les difciples donc difoyent entr'eux, Quelqu'un lui auroit-il apporté à manger ?

34 Jefus leur dit, Ma viande eft que je faffe la volonté de celui qui m'a envoyé, & que j'accompliffe fon œuvre.

35 Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois, & la moiffon viendra ? Voici, je vous dis, levez vos yeux, & regardez les contrées : car elles font déja blanches pour moiffonner.

36 Or celui qui moiffonne reçoit le falaire, & affemble le fruict en vie eternelle : afin que celui qui feme ait enfemble joye, & celui qui moiffonne.

37 Car en cela eft ce dire veritable, Que l'un feme, & l'autre moiffonne.

38 Je vous ai envoyez moiffonner ce en quoi vous n'avez point travaillé : d'autres ont travaillé, & vous eftes entrez en leur travail.

39 Or plufieurs des Samaritains de cette ville-là creurent en lui, pour la parole de la femme, laquelle avoit rendu ce témoignage, Il m'a dit tout ce que j'ai fait.

40 Quand donc les Samaritains furent venus vers lui, ils le prierent qu'il demeuraft avec eux : & il demeura là deux jours.

4I Et beaucoup plus de gens creurent pour fa parole.

42 Et ils difoyent à la femme, Ce n'eft plus pour ta parole que nous croyons : car nous-mefmes l'avons ouï : & fçavons que celui-ci eft veritablement le Chrift, le Sauveur du monde.

43 Or deux jours apres il partit de là : & s'en alla en Galilée.

44 Car Jefus avoit rendu témoignage qu'un Prophete n'eft point honoré en fon païs.

45 Quand donc il fut venu en Galilée, les Galiléens le receurent, ayant veu toutes les chofes qu'il avoit faites à Jerufalem au jour de la fefte : car eux auffi eftoyent venus à la fefte.

46 Jefus donc vint derechef à Cana ville de Galilée, où il avoit converti l'eau en vin. Or il y avoit un feigneur de cour, duquel le fils eftoit malade à Capernaum.

47 Celui-là ayant entendu que Jefus eftoit venu de Judée en Galilée, s'en alla vers lui, & le pria qu'il defcendift, pour guerir fon fils : car il s'en alloit mourir.

48 Alors Jefus lui dit, Si vous ne voyez des fignes & des miracles, vous ne croyent point.

49 Et ce feigneur de cour lui dit, Seigneur, defcen devant que mon fils meure.

50 Jefus lui dit, Va, ton fils vit. Cet homme creut à la parole que Jefus lui avoit dite, & s'en alloit.

5I Et comme déja il defcendoit, fes ferviteurs lui vinrent au devant, & lui apporterent des nouvelles, difans, Ton fils vit.

52 Alors il leur demanda à quelle heure il s'eftoit trouvé mieux. Et ils lui dirent, Hier fur les fept heures la fiévre le laiffa.

53 Le pere donc connut que c'eftoit à cette mefme heure-là que Jefus lui avoit dit, Ton fils vit. Et il creut, & toute fa maifon.

54 Jefus fit encore ce fecond figne, quand il fut venu de Judée en Galilée.

 

Retour au sommaire

 

Jean 5

APRES ces chofes-là il y avoit une fefte des Juifs : & Jefus monta à Jerufalem.

2 Or il y a à Jerufalem, en la porte aux brebis, un lavoir qui eft appellé en Hebreu Bethefda, ayant cinq porches :

3 Efquels gifoit une grande multitude de malades, aveugles, boiteux, & gens qui avoyent les membres fecs ; attendans le mouvement de l'eau.

4 Car un Ange defcendoit en certain temps au lavoir, & alors le premier qui defcendoit au lavoir apres le troublement de l'eau, eftoit gueri, de quelque maladie qu'il fuft detenu.

5 Or il y avoit là un certain homme qui eftoit detenu de maladie depuis trente-huit ans.

6 Jefus le voyant gifant par terre, & connoiffant qu'il avoit déja efté longtemps là, lui dit, Veux-tu eftre gueri ?

7 Le maladie lui refpondit, Seigneur, je n'ai perfonne qui me jette au lavoir quand l'eau eft troublée : car pendant que j'y viens, un autre y defcend avant moi.

8 Jefus lui dit, Leve-toi, charge ton petit lict, & marche.

9 Et incontinent l'homme fut rendu fain, & chargea fon petit lict, & marchoit. Or il eftoit Sabbat en ce jour-là.

I0 Les Juifs donc dirent à celui qui avoit efté rendu fain, Il eft Sabbat, il ne t'eft point permis de charger ton petit lict.

II Il leur refpondit, Celui qui m'a rendu fain, m'a dit, Charge ton petit lict, & marche.

I2 Alors ils lui demanderent, Qui eft celui-là qui t'a dit, Charge ton petit lict, & marche ?

I3 Et celui qui avoit efté gueri ne fçavoit qui c'eftoit : car Jefus, s'eftoit efcoulé du milieu des troupes qui eftoyent en ce lieu-là.

I4 Depuis, Jefus le trouva au temple, & lui dit, Voici, tu as efté rendu fain, ne peche plus deformais, de peur que pis ne t'advienne.

I5 Cet homme s'en alla, & rapporta aux Juifs que c'eftoit Jefus qui l'avoit rendu fain.

I6 Pour cette caufe donc les Juifs pourfuivoyent Jefus, & cherchoyent à le faire mourir, dautant qu'il avoit fait ces chofes au Sabbat.

I7 Mais Jefus leur refpondit, Mon Pere travaille jufques à maintenant, & je travaille auffi.

I8 Pour cette caufe donc les Juifs tafchoyent tant plus de le mettre à mort, parce que non feulement il avoit violé le Sabbat, mais auffi qu'il difoit que Dieu eftoit fon propre Pere, fe faifant égal à Dieu.

I9 Jefus donc refpondit, & leur dit, En verité, en verité je vous dis, que le Fils ne peut rien faire de par foi-mefme, finon qu'il le voye faire au Pere : car quelque chofe qu'il faffe, le Fils le fait femblablement.

20 Car le Pere aime le Fils, & lui demontre toutes les chofes qu'il fait : voire lui demontrera de plus grandes œuvres que celle-ci, afin que vous vous émerveilliez.

2I Car comme le Pere reffufcite les morts & les vivifie, femblablement auffi le Fils vivifie ceux qu'il veut.

22 Car le Pere ne juge perfonne, mais il a donné tout jugement au Fils :

23 Afin que tous honorent le Fils, comme ils honorent le Pere. Celui qui n'honore le Fils, n'honore point le Pere qui l'a envoyé.

24 En verité, en verité je vous dis, que celui qui oit ma parole, & croit à celui qui m'a envoyé, a la vie eternelle, & ne viendra point en condamnation, mais il eft paffé de la mort à la vie.

25 En verité, en verité je vous dis, que l'heure vient, & eft déja, que les morts orront la voix du Fils de Dieu, & ceux qui l'auront ouïe, vivront.

26 Car comme le Pere a vie en foi-mefme, ainfi il a donné au Fils d'avoir vie en foi-mefme.

27 Et il lui a donné puiffance d'exercer auffi jugement, entant qu'il eft le Fils de l'homme.

28 Ne foyez point eftonnez de cela : car l'heure viendra en laquelle tous ceux qui font és fepulcres orront fa voix.

29 Et fortiront, affavoir ceux qui auront bien fait, en refurrection de vie ; mais ceux qui auront mal fait, en refurrection de condamnation.

30 Je ne puis rien faire de par moi-même : je juge ainfi que j'ois, & mon jugement eft jufte : car je ne cherche point ma volonté, mais la volonté du Pere qui m'a envoyé.

3I Si je rens témoignage touchant moi-mefme, mon témoignage n'eft point digne de foi.

32 C'eft un autre qui rend témoignage de moi, & je fçai que le témoignage qu'il rend de moi eft digne de foi.

33 Vous avez envoyé vers Jean, & il a rendu témoignage à la verité.

34 Or je ne cherche point le témoignage des hommes : mais je dis ces chofes afin que vous foyez fauvez.

35 Il eftoit une chandelle ardente & luifante : & vous avez voulu pour un peu de temps vous éjouïr en fa lumiere.

36 Mais moi j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean : car les œuvres que mon Pere m'a données pour les accomplir, ces œuvres-là mefmes que je fais témoignent de moi que mon Pere m'a envoyé.

37 Et le Pere qui m'a envoyé, a lui-mefme rendu témoignage de moi. Jamais vous n'ouïftes fa voix, ni ne viftes fa femblance.

38 Et vous n'avez point fa parole demeurante en vous : car vous ne croyez point à celui qu'il a envoyé.

39 Enquerez vous diligemment des Ecritures : car vous eftimez avoir par elles la vie eternelle : & ce font elles qui portent témoignage de moi.

40 Mais vous ne voulez point venir à moi, pour avoir la vie.

4I Je ne cherche point de la gloire par les hommes ;

42 Mais je connois bien que vous n'avez point l'amour de Dieu en vous.

43 Je fuis venu au nom de mon Pere, & vous ne me recevez point : fi un autre vient en fon propre nom, vous recevez celui-là.

44 Comme pouvez-vous croire, veu que vous cherchez la gloire l'un de l'autre, & ne cherchez point la gloire qui vient de Dieu feul ?

45 Ne penfez point que je vous doive accufer envers mon Pere : Moyfe auquel vous avez efperance, eft celui qui vous accufera.

46 Car fi vous croyïez à Moyfe : vous croiriez auffi à moi : veu qu'il a écrit de moi.

47 Mais fi vous ne croyez point à fes écrits, comment croirez-vous à mes paroles ?

 

Retour au sommaire

 

Jean 6

APRES ces chofes Jefus s'en alla outre la mer de Galilée, qui eft de Tiberias.

2 Et de grandes troupes le fuivoyent, à caufe qu'ils voioyent les fignes qu'il faifoit fur ceux qui eftoyent malades.

3 Mais Jefus monta en une montagne, & s'affit là avec fes difciples.

4 Or le jour de Pafque (qui eftoit la fefte des Juifs) eftoit prochain.

5 Jefus donc ayant levé fes yeux, & voyant que de grandes troupes venoyent à lui, dit à Philippe, D'où acheterons-nous des pains, afin que ceux-ci ayent à manger ?

6 (Or il difoit cela pour l'efprouver : car il fçavoit bien ce qu'il devoit faire.)

7 Philippe lui refpondit, Pour deux cens deniers de pain ne leur fuffiroit pas, à ce que chacun d'eux en prift tant foit peu.

8 Et l'un de fes difciples, affavoir André, frere de Simon Pierre, lui dit,

9 Il y a ici un petit garçon qui a cinq pains d'orge & deux poiffons : mais qu'eft-ce de cela pour tant de gens ?

I0 Alors Jefus dit, Faites affeoir les gens. (Or il y avoit beaucoup d'herbe en ce lieu-là.) Les gens donc s'affirent, environ au nombre de cinq mille.

II Et Jefus prit les pains : & apres qu'il eut rendu graces il les diftribua aux difciples, & les difciples à ceux qui eftoyent affis, & femblablement des poiffons autant qu'ils en vouloyent.

I2 Et apres qu'ils furent raffafiez, il dit à fes difciples, Amaffez les pieces qui font de refte, afin que rien ne foit perdu.

I3 Il les amafferent donc, & emplirent douze corbeilles de pieces des cinq pains d'orge qui eftoyent demeurées à ceux qui en avoyent mangé.

I4 Or les gens ayant veu le miracle que Jefus avoit fait, difoyent, Celui-ci eft veritablement le Prophete qui devoit venir au monde.

I5 Donc Jefus ayant connu qu'ils devoyent venir pour le ravir, afin de le faire Roi, fe retira derechef tout feul en la montagne.

I6 Et quand le foir fut venu, fes difciples defcendirent à la mer.

I7 Et eftant montez en la naffelle, tiroyent outre la mer Capernaum : & il faisoit déja abfcur, & Jefus n'eftoit point venu à eux.

I8 Et la mer s'éleva par un grand vent qui fouffloit.

I9 Apres donc qu'ils eurent ramé environ vingt cinq ou trente ftades, ils virent Jefus cheminant fur la mer, & s'approchant de la naffelle : dont ils eurent peur.

20 Mais il leur dit, C'eft moi, ne craignez point.

2I Ils le receurent donc volontiers en la naffelle, & incontinent la naffelle prit terre au lieu où ils alloyent.

22 Le lendemain les troupes qui eftoyent demeurées de l'autre cofté de la mer, voyans qu'il n'y avoit point là d'autre naffelle, finon cette feule, en laquelle eftoyent entrés fes difciples : & que Jefus n'eftoit point entré avec fes difciples en la naffelle, mais que fes difciples s'en eftoyent allez feuls :

23 (Or d'autres naffelles eftoyent venuës de Tiberias, prés le lieu où ils avoyent mangé le pain, apres que le Seigneur eut rendu graces.)

24 Les troupes donc voyans que Jefus n'eftoit point là, ni fes difciples, eux auffi monterent dans les naffelles, & vinrent à Capernaum, cherchans Jefus.

25 Et l'ayant trouvé outre la mer, ils lui dirent, Maiftre, quand es-tu arrivé ici ?

26 Jefus leur refpondit, & dit, En verité, en verité je vous dis, vous me cherchez, non point parce que vous avez mangé des pains, & avez efté raffafiez.

27 Travaillez , non point apres la viande qui perit, mais apres celle qui eft permanente à vie eternelle, laquelle le Fils de l'homme vous donnera. Car le Pere, affavoir Dieu, l'a approuvé de fon cachet.

28 Ils lui dirent donc, Que ferons-nous pour ouvrer les œuvres de Dieu ?

29 Jefus refpondit, & leur dit, C'eft ici l'œuvre de Dieu, que vous croyïez en celui qu'il a envoyé.

30 Alors ils lui dirent, quel figne donc fais-tu, afin que nous le voyïons, & que nous croyïons à toi ? quelle œuvre fais-tu ?

3I Nos peres ont mangé la manne au defert, ainfi qu'il eft efcrit, Il leur a donné à manger le pain du ciel.

32 Jefus donc leur dit, En verité, en verité je vous dis, ce n'eft point Moyfe qui vous a donné le pain du ciel : mais mon Pere vous donne le vrai pain du ciel.

33 Car le pain de Dieu c'eft celui qui eft defcendu du ciel, & qui donne la vie au monde.

34 Ils lui dirent donc, Seigneur, donne-nous toûjours ce pain-là.

35 Et Jefus leur dit, Je fuis le pain de vie : qui vient à moi, il n'aura point de faim : & qui croit en moi, n'aura jamais foif.

36 Mais je vous ai dit, que vous m'avez veu, & vous ne croyez point.

37 Tout ce que mon Pere me donne, viendra à moi, & je ne jetterai point hors celui qui viendra à moi.

38 Car je fuis defcendu du ciel, non point pour faire ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.

39 Et c'eft ici la volonté du Pere qui m'a envoyé, que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné : mais que je le reffufcite au dernier jour.

40 Et c'eft ici auffi la volonté de celui qui m'a envoyé, que quiconque contemple le Fils, & croit en lui, ait la vie eternelle : & partant je le reffufciterai au dernier jour.

4I Les Juifs donc murmuroyent de lui, parce qu'il avoit dit, Je fuis le pain defcendu du ciel.

42 Car ils difoyent, N'eft-ce pas ici Jefus fils de Jofeph, duquel nous connoiffons le pere & la mere : comment donc dit celui-ci, Je fuis defcendu du ciel ?

43 Jefus donc refpondit, & leur dit, Ne murmurez point entre vous.

44 Nul ne peut venir à moi, fi le Pere, qui m'a envoyé, ne le tire : & je le reffufciterai au dernier jour.

45 Il eft efcrit és Prophetes, Et ils feront enfeignez de Dieu. Quiconque donc a ouï du Pere, & a appris, vient à moi.

46 Non point qu'aucun ait veu le Pere, finon celui qui eft de Dieu : celui-là a veu le Pere.

47 En verité, en verité je vous dis, Qui croit en moi a la vie eternelle,

48 Je fuis le pain de vie.

49 Vos peres ont mangé la manne au defert, & font morts.

50 C'eft ici le pain qui eft defcendu du ciel, afin que fi quelqu'un en mange il ne meure point.

5I Je fuis le pain vivifiant, qui fuis defcendu du ciel : fi quelqu'un en mange de ce pain-ci, il vivra eternellement : & le pain que je donnerai c'eft ma chair, laquelle je donnerai pour la vie du monde.

52 Les Juifs donc fe debattoyent entr'eux, difans, Comment celui-ci peut-il donner fa chair à manger ?

53 Alors Jefus leur dit, En verité, en verité je vous dis, que fi vous ne mangez la chair du Fils de l'homme & ne beuvez fon fang, vous n'aurez point de vie en vous-mefmes.

54 Celui qui mange ma chair, & qui boit mon fang, a la vie eternelle : & je le reffufciterai au dernier jour.

55 Car ma chair eft vrayement viande, & mon fang eft vrayement breuvage.

56 Celui qui mange ma chair & qui boit mon fang, demeure en moi & moi en lui.

57 Comme le Pere qui eft vivant m'a envoyé, & je fuis vivant de par le Pere ; ainfi celui qui me mangera, vivra auffi de par moi.

58 C'eft ici le pain qui eft defcendu du ciel ; non point comme vos peres ont mangé la manne, & font morts : qui mangera ce pain-ci, vivra eternellement.

59 Il dit ces chofes en la Synagogue, enfeignant à Capernaum.

60 Plufieurs donc de fes difciples l'ayant ouï, dirent, Cette parole eft rude : qui la peut ouïr ?

6I Mais Jefus fçachant en foi-mefme que fes difciples murmuroyent de cela, leur dit, Ceci vous fcandalize-t'il ?

62 Que fera-ce donc fi vous voyez le Fils de l'homme monter là où il eftoit premierement ?

63 C'eft l'Efprit qui vivifie ; la chair ne profite de rien : les paroles que je vous dis, font efprit & vie.

64 Mais il y en a d'entre vous qui ne croyent point. Car Jefus fçavoit dés le commencement, qui feroyent ceux qui ne croiroyent point, & qui feroit celui qui le trahiroit.

65 Dont il leur dit, Partant je vous ai dit, que nul ne peut venir à moi, s'il ne lui eft donné de mon Pere.

66 Dés cette heure-là plufieurs de fes difciples s'en allerent en arriere, & ne cheminoyent plus avec lui.

67 Dont Jefus dit aux douze, Et vous, ne vous en voulez-vous point auffi aller ?

68 Simon Pierre dont lui refpondit, Seigneur, à qui nous en irons nous ? Tu as les paroles de vie éternelle :

69 Et nous avons creu, & avons connu que tu es le Fils du Dieu vivant.

70 Jefus leur refpondit, Ne vous ai-je pas choifi vous douze, & l'un de vous eft diable ?

7I Or il difoit cela de Juda Ifcariot, fils de Simon : car c'eftoit celui à qui il devoit arriver de le trahir, bien qu'il fuft l'un des douze.

 

Retour au sommaire

 

Jean 7

APRES ces chofes Jefus converfoit en Galilée : car il ne vouloit point convefer en Judée, parce que les Juifs cherchoyent à le mettre à mort.

2 Or fefte des Juifs, dite des Tabernacles, eftoit prochaine.

3 Ses freres donc lui dirent, Pars d'ici, & t'en va en Judée, afin que tes difciples auffi contemplent les œuvres que tu fais.

4 Car nul ne fait aucune chofe en fecret, qui cherche de fe porter franchement. Si tu fais ces chofes-ici, montre-toi toi-mefme au monde.

5 Car fes freres mefmes ne croioyent point en lui.

6 Jefus donc leur dit, Mon temps n'eft point encore venu, mais voftre temps eft toûjours preft.

7 Le monde ne vous peut avoir en haine : mais il m'a en haine , parce que je rends tefmoignage de lui que fes œuvres font mefchantes.

8 Vous autres montez à cette fefte ; pour moi je ne monte point encore à cette fefte, dautant que mon temps n'eft point encore accompli.

9 Et leur ayant dit ces chofes il demeura en Galilée.

I0 Et comme fes freres furent montez, alors il monta auffi à la fefte, non point manifeftement, mais comme en cachette.

II Les Juifs donc le cherchoyent à la fefte, & difoyent, Où eft celui-là ?

I2 Et il y avoit un grand murmure de lui entre les troupes. Les uns difoyent, Il eft homme de bien : & les autres difoyent, Non eft, mais il feduit le peuple.

I3 Toutefois nul ne parloit point franchement de lui pour crainte des Juifs.

I4 Et comme la fefte eftoit déja demi paffée, Jefus monta au temple, & enfeignoit.

I5 Dont les Juifs s'eftonnoyent, difant, Comment celui-ci fçait-il les Efcritures, veu qu'il ne les a point apprifes ?

I6 Jefus leur refpondit, & dit, Ma doctrine n'eft point mienne, mais de celui m'a envoyé.

I7 Si quelqu'un veut faire la volonté d'icelui, il connoiftra de la doctrine, affavoir fi elle eft de Dieu, ou fi je parle de par moi-mefme.

I8 Qui parle de par foi-mefme, il cherche fa propre gloire : mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là eft veritable, & il n'y a point d'injuftice en lui.

I9 Moyfe ne vous a-t'il pas baillé la Loi, & toutefois nul de vous ne met en effet la Loi : Pourquoi tafchez-vous à me faire mourir ?

20 Les troupes refpondirent, Tu as le diable : qui eft-ce qui tafche à te faire mourir ?

2I Jefus refpondit, & leur dit, J'ai fait une œuvre, & vous en eftes tous eftonnez.

22 Moyfe vous a baillé la circoncifion, (non point qu'elle foit de Moyfe, mais des Peres) & vous circoncifez l'homme au Sabbat.

23 Si l'homme reçoit la circoncifion au Sabbat, afin que la Loi de Moyfe ne foit point violée : eftes-vous irritez contre moi, parce que j'ai gueri un homme tout entier au Sabbat ?

24 Ne jugez point felon l'apparence, mais jugez d'un droit jugement.

25 Alors quelques-uns de ceux de Jerufalem difoyent, n'eft-ce pas celui-ci qu'ils cherchent à faire mourir ?

26 Et voici, il parle franchement, & ils ne lui difent rien : les Gouverneurs auroyent-ils bien connu de fait que celui-ci eft veritablement le Chrift ?

27 Or nous fçavons bien d'où eft

celui-ci : mais quand le Chrift viendra, nul ne fçaura d'où il eft.

28 Jefus donc crioit au temple, enfeignant & difant, Et vous me connoiffez, & fçavez d'où je fuis : & je ne fuis point venu de par moi-mefme, mais celui qui m'a envoyé, eft veritable, lequel vous ne connoiffez point.

29 Mais moi je le connois : car je fuis de par lui, & c'eft lui qui m'a envoyé.

30 Alors ils tafchoyent de l'empoigner : mais nul ne mit la main fur lui, dautant que fon heure n'eftoit point encore venuë.

3I Et plufieurs d'entre les troupes creurent en lui, & difoyent, Quand le Chrift fera venu, fera-t'il plus de fignes que celui-ci n'a fait ?

32 Les Pharifiens entendirent la troupe murmurant ces chofes de lui : dont iceux Pharifiens avec les principaux Sacrificateurs envoyerent des fergens pour l'empoigner.

33 Jefus donc leur dit, Je fuis encore pour un peu de temps avec vous, puis je m'en vais vers celui qui m'a envoyé.

34 Vous me chercherez, & ne me trouverez point : & là où je ferai, vous n'y pouvez venir.

35 Dont les Juifs dirent entr'eux, Où doit aller celui-ci, que nous ne le trouverons point ? Doit-il aller vers ceux qui font épars entre les Grecs & enfeigner les Grecs ?

36 Quel eft ce difcours qu'il a tenu, Vous me chercherez, & ne me trouverez point : & là où je ferai vous n'y pouvez venir ?

37 Or en la derniere & grande journée de la fefte, Jefus fe trouva là, criant & difant, Si quelqu'un a foif, qu'il vienne à moi & qu'il boive.

38 Qui croit en moi fuivant ce que dit l'Ecriture, il découlera des fleuves d'eau vivante de fon ventre.

39 (Or il difoit cela de l'efprit que devoyent recevoir ceux qui croioyent en lui : car le fainct Efprit n'eftoit point encore donné, parce que Jefus n'eftoit point encore glorifié.)

40 Plufieurs donc de la troupe ayant ouï ce difcours, difoyent, Celui-ci eft veritablement le Prophete.

4I Les autres difoyent, Celui-ci eft le Chrift. Et les autres difoyent, Mais auffi le Chrift viendra-t'il de Galilée ?

42 L'Efcriture ne dit-elle pas que le Chrift viendra de la femence de David & de la bourgade de Bethlehem, où a efté David ?

43 Il y eut donc diffenfion entre le peuple pour lui.

44 Et quelques-uns d'entr'eux le vouloyent empoigner : mais nul ne mit les mains fur lui.

45 Ainfi les Sergens s'en revinrent aux principaux Sacrificateurs & aux Pharifiens, lefquels leur dirent, Pourquoi ne l'avez-vous point amené ?

46 Les Sergens refpondirent, Jamais homme ne parla comme fait cet homme.

47 Les Pharifiens donc leur refpondirent, N'avez-vous point efté feduits vous auffi ?

48 Aucun des Gouverneurs ou des Pharifiens a-t'il creu en lui ?

49 Mais ce populaire-ci, qui ne fçait ce que c'eft de la Loi, eft plus qu'execrable.

50 Nicodeme (celui qui eftoit venu vers Jefus de nuit, & qui eftoit l'un d'entr'eux) leur dit,

5I Noftre Loi juge-t'elle un homme avant que de l'avoir ouï, & avoir connu ce qu'il a fait ?

52 Ils refpondirent, & lui dirent, N'es-tu pas auffi de Galilée : enquiers toi, & fçache que nul Prophete n'a efté fufcité de Galilée.

53 Et chacun s'en alla en fa maifon.

 

Retour au sommaire

 

Jean 8

MAIS Jefus s'en alla en la montagne des Oliviers.

2 Et au poinct du jour, il vint derechef au temple, & tout le peuple vint vers lui, & eftant affis il les enfeignoit.

3 Alors les Scribes & les Scribes & les Pharifiens lui amenerent une femme furprife en adultere : & l'ayant mife au milieu,

4 Lui dirent, Maiftre, cette femme-ci a efté furprife fur le fait mefme, commettant adultere.

5 Or en la Loi, Moyfe nous a commandé de lapider celles qui font telles, Toi donc qu'en dis-tu ?

6 Or ils difoyent cela le tentans, afin qu'ils euffent dequoi l'accufer. Mais Jefus eftant encliné en bas, écrivoit du doigt en terre.

7 Et comme ils continuoyent de l'interroger, lui s'eftant redreffé, leur dit, Que celui de vous qui eft fans peché, jette le premier la pierre contr'elle.

8 Et derechef eftant encliné, il écrivoit en terre.

9 Or quand ils eurent ouï cela, eftant redarguëz par leur confcience, ils fortirent un à un, commençans depuis les plus anciens jufques aux derniers : tellement que Jefus demeura feul, & la femme qui eftoit au milieu.

I0 Alors Jefus s'eftant redreffé, & ne voyant perfonne finon la femme, lui dit, Femme, où font ceux qui t'accufoyent ? Nul ne t'a-t'il condamnée ?

II Elle dit, Nul, Seigneur. Et Jefus lui dit, Je ne te condamne point auffi : va, & ne peche plus.

I2 Jefus donc parla derechef à eux, difant, Je fuis la lumiere du monde : celui qui me fuit, ne cheminera point en tenebres, mais il aura la lumiere de vie.

I3 Alors les Pharifiens lui dirent, Tu rens tefmoignage de toi-mefme, ton tefmoignage n'eft point digne de foi.

I4 Jefus refpondit, & leur dit, Encore que je rende tefmoignage eft digne de foi : car je fçais d'où je fuis venu, & où je vais : mais vous ne fçavez d'où je viens, ni où je vais.

I5 Vous jugez felon la chair : moi, je ne juge perfonne.

I6 Que fi mefme je juge, mon jugement eft digne de foi : car je ne fuis point feul, mais il y a moi & le Pere qui m'a envoyé.

I7 Mefmes il eft écrit en voftre Loi, que le tefmoignage de deux hommes eft digne de foi.

I8 Je fuis celui qui rens tefmoignage de moi-mefme, & le Pere qui m'a envoyé rend tefmoignage de moi.

I9 Ils lui dirent donc, Où eft ton Pere ? Jefus refpondit, Vous ne connoiffez ni moi, ni mon Pere. Si vous me connoiffez, vous connoiftriez auffi mon Pere.

20 Jefus dit ces paroles en la treforerie, enfeignant au temple : & nul ne l'empoigna, parce que fon heure n'eftoit point encore venuë.

2I Et Jefus leur dit derechef, Je m'en vais, & vous me chercherez, & mourrez en voftre peché : là où je vais, vous ne pouvez venir.

22 Les Juifs donc difoyent, Se tuëra-t'il foi-mefme ? D'autant qu'il dit, Là où je vais, vous ne pouvez venir.

23 Alors il leur dit, Vous eftes d"embas, moi, je fuis d'en haut : vous eftes de ce monde, moi, je ne fuis point de ce monde.

24 Partant je vous ai dit, que vous mourrez en vos pechez : car fi vous ne croyez que c'eft moi, vous mourrez en vos pechez.

25 Alors ils lui dirent, Toi, qui es-tu ? Et Jefus leur dit, Ce que je vous dis dés le commencement.

26 J'ai beaucoup de chofes à parler & à juger de vous : mais celui qui m'as envoyé, eft

veritable : & les chofes que j'ai ouïes de lui, je les dis au monde.

27 Ils ne connurent point qu'il leur parloit du Pere.

28 Jefus donc leur dit, Quand vous aurez elevé le Fils de l'homme, vous connoiftrez alors que c'eft moi, & que je ne fais rien de moi-mefme, mais que je dis ces chofes ainfi que mon Pere m'a enfeigné.

29 Car celui qui m'a envoyé eft avec moi : le Pere ne m'a point laiffé feul : parce que je fais toûjours les chofes qui lui plaifent.

30 Comme il difoit ces chofes, plufieurs creurent en lui.

3I Alors Jefus difoit aux Juifs qui avoyent creu en lui, Si vous perfiftez en ma parole, vous ferez vrayement mes difciples :

32 Et connoiftrez la verité, & la verité vous affranchira.

33 Ils lui refpondirent, Nous fommes la pofterité d'Abraham, & jamais nous ne fervimes à perfonne : comment donc dis-tu, Vous ferez affranchis ?

34 Jefus leur refpondit, En verité, en verité je vous dis, quiconque fait peché, eft ferf de peché.

35 Or le ferf ne demeure point à toûjours en la maifon, le fils y demeure à toûjours.

36 Si donc le fils vous affranchit, vous ferez vrayement francs.

37 Je fçais que vous eftes la pofterité d'Abraham : mais vous tafchez à me faire mourir, parce que ma parole n'a point de lieu en vous.

38 Je vous dis ce que j'ai veu chez mon Pere, & vous auffi faites les chofes que vous avez veuës chez voftre pere.

39 Ils refpondirent, Noftre pere eft Abraham. Jefus leur dit, Si vous eftiez enfans d'Abraham, vous feriez les œuvres d'Abraham.

40 Or maintenant vous tafchez à me faire mourir, moi qui fuis un homme qui vous ai dit la verité, laquelle j'ai ouïe de Dieu : Abraham n'a point fait cela.

4I Vous faites les œuvres de voftre Pere. Dont ils lui dirent, Nous ne fommes point nez de paillardife. Nous avons un Pere, qui eft Dieu.

42 Jefus donc leur dit, Si Dieu eftoit voftre Pere, certes vous m'aimeriez : car je fuis venu de Dieu, & viens de devers lui : car je ne fuis point venu de par moi-mefme, mais il m'a envoyé.

43 Pourquoi n'entendez-vous point mon parler ? D'autant que vous ne pouvez ouïr ma parole.

44 Le pere dont vous eftes iffus, c'eft le diable, & vous voulez faire les defirs de voftre pere. Il a efté meurtrier dés le commencement, & n'a point perfeveré en la verité : car la verité n'eft point en lui. Toutes les fois qu'il profere monfonge, il parle de ce qui lui eft propre : car il eft menteur & eft le pere de monfonge.

45 Et parce que je dis la verité, vous ne me croyez point.

46 Qui eft celui d'entre vous qui me redarguëra de peché ? & fi je dis la verité, pourquoi ne me croyez-vous point ?

47 Celui qui eft de Dieu, oit les parole de Dieu : partant ne les oyez-vous point, à caufe que vous n'eftes point de Dieu.

48 Alors les Juifs refpondirent & lui dirent, Ne difons-nous pas bien que tu es un Samaritain, & que tu as le diable ?

49 Jefus refpondit, Je n'ai point le diable, mais j'honore mon Pere, & vous me deshonorez.

50 Or je ne cherche point ma gloire : il y a qui la cherche, & qui en juge.

5I En verité, en verité je vous dis, que fi quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort.

52 Dont les juifs lui dirent, Maintenant nous connoiffons que tu as le diable. Abraham eft mort & les Prophetes, & tu dis, Si quelqu'un garde ma parole, il ne gouftera jamais la mort.

53 Es-tu plus grand que noftre pere Abraham qui eft mort ? Les Prophetes auffi font morts : qui te fais-tu toi-mefme ?

54 Jefus refpondit, Si je me glorifie moi-mefme, ma gloire n'eft rien : mon Pere eft celui qui me glorifie, duquel vous dites qu'il eft voftre Dieu.

55 Toutefois vous ne l'avez point connu, mais moi je le connois : & fi je dis que je ne le connois point, je ferai menteur femblable à vous : mais je le connois, & garde fa parole.

56 Abraham voftre pere a treffailli de joye de voir cette mienne journée ; & l'a veuë, & s'en eft éjouï.

57 Les Juifs donc lui dirent, Tu n'as point encore cinquante ans, & tu as veu Abraham ?

58 Jefus leur dit, En verité, en verité je vous dis, avant qu'Abraham fuft, je fuis.

59 Alors ils leverent des pierres pour jetter contre lui : mais Jefus fe cacha, & fortit du temple, ayant paffé au travers d'eux : & ainfi s'en alla.

 

Retour au sommaire

 

Jean 9

ET ainfi que Iefus paffoit, il vid un homme aveugle dés fa naiffance.

2 Dont fes Difciples l'interrogerent, difant, Maiftre, qui a peché, celui-ci, ou fon pere, ou fa mere, pour eftre ainfi né aveugle ?

3 Jefus refpondit, ni celui-ci n'a peché, ni fon pere, ni fa mere : mais c'eft afin que les œuvres de Dieu foyent manifeftées en lui.

4 Il me faut faire les œuvres de celui qui m'a envoyé, tandis qu'il eft jour. La nuit vient que nul ne peut travailler.

5 Tandis que je fuis au monde, je fuis la lumiere du monde.

6 Quand il eut dit cela, il cracha en terre, & fit de la bouë de fa falive, & oignit de cette bouë les yeux de l'aveugle.

7 Et lui dit, Va t"en, & te lave au lavoir de Siloë, (qui vaut autant à dire qu'envoyé.) Il alla donc, & fe lava, & revint voyant.

8 Or les voifins, & ceux qui avoyent veu auparavant qu'il eftoit aveugle, difoyent, N'eft-ce pas celui-ci qui eftoit affis, & qui mendioit ?

9 Les uns difoyent, C'eft celui-ci. Et les autres difoyent, Il lui reffemble. Lui difoit, C'eft moi-mefme.

I0 Ils lui dirent donc, Comment ont efté ouverts tes yeux ?

II Il refpondit, & dit, Cet homme qu'on appelle Jefus, a fait de la bouë, & en a oint mes yeux, & m'a dit, Va au lavoir de Siloë, & te lave. Apres donc que j'y fuis allé, & me fuis lavé, j'ai recouvré la veuë.

I2 Alors il lui dirent, Où eft celui-là ? Il dit, je ne fçais.

I3 Ils l'amenerent aux Pharifiens, voire celui qui avoit autrefois efté aveugle.

I4 Or il eftoit Sabbat quand Jefus avoit fait de la bouë, & lui avoit ouvert les yeux.

I5 Les Pharifiens donc l'interrogerent auffi derechef, comment il avoit recouvré la veuë. Et il leur dit, Il a mis de la bouë fur mes yeux, & je me fuis lavé, & je vois.

I6 Quelques-uns donc d'entre les Pharifiens difoyent, Cet homme-ci n'eft point de Dieu : car il ne garde point le Sabbat. Les autres difoyent, Comment un méchant homme peut-il faire ces fignes ? Et il y avoit diffenfion entr'eux.

I7 Ils dirent derechef à l'aveugle, Toi que dis-tu de lui, de ce qu'il t'a ouvert les yeux ? Il refpondit, Il eft Prophete.

I8 Mais les Juifs ne creurent point de lui qu'il euft efté aveugle : & qu'il euft recouvré la veuë, jufques à ce qu'ils eurent appellé le pere & la mere de celui qui avoit recouvré la veuë.

I9 Ils les interrogerent donc, difans, Eft-ce ci voftre fils que vous dites eftre né aveugle ? Comment donc voit-il maintenant ?

20 Son pere & fa mere leur refpondirent, & dirent, Nous fçavons que c'eft ici noftre fils, & qu'il eft né aveugle.

2I Mais comment maintenant il voit, ou, qui lui a ouvert les yeux, nous ne le fçavons point : il a de l'âge, interrogez-le, il parlera touchant foi-mefme.

22 Son pere & fa mere dirent ces chofes, parce qu'ils craignoyent les Juifs. Car les Juifs avoyent déja arrefté, que fi quelqu'un l'advoüoit eftre le Chrift, il feroit jetté hors de la Synagogue.

23 Pour cette caufe fon pere & fa mere refpondirent, Il a de l'âge, interrogez-le.

24 Ils appellerent donc pour la feconde fois l'homme qui avoit efté aveugle, & lui dirent, Donne gloire à Dieu : nous fçavons que cet homme eft méchant.

25 Il refpondit, & dit, S'il eft méchant, je ne fçais : une chofe fçais-je bien, c'eft que j'eftois aveugle, & maintenant je vois.

26 Dont ils lui dirent derechef, Que t'a-t'il fait ? comment a-t'il ouvert tes yeux ?

27 Il refpondit, Je vous l'ai déja dit, & vous ne l'avez point efcouté : pourquoi le voulez-vous encore ouïr ? Voulez-vous auffi eftre fes difciples ?

28 Alors ils l'injurierent, & dirent, Toi, fois fon difciple : quant à nous, nous fommes difciples de Moyfe.

29 Nous fçavons que Dieu a parlé à Moyfe : mais quant à celui-ci, nous ne fçavons d'où il eft.

30 L'homme refpondit, & leur dit, Certes, c'eft une chofe eftrange, que vous ne fçavez d'où il eft, & toutefois il a ouvert mes yeux.

3I Or nous fçavons que Dieu n'exauce point les mefchans : mais fi quelqu'un eft ferviteur de Dieu, & fait fa volonté, il l'exauce.

32 On n'ouït jamais dire, qu'aucun ouvrift les yeux d'un aveugle né.

33 Si celui-ci n'eftoit de Dieu, il ne pourroit rien faire.

34 Ils refpondirent, & lui dirent, Tu es du tout né en pechez, & tu nous eifeignes. Et ils le jetterent hors de la Synagogue.

35 Jefus entendit comme ils l'avoyent jetté hors : & l'ayant trouvé, lui dit, Crois-tu au Fils de Dieu ?

36 Et il refpondit, a dit, Qui eft-il, Seigneur, afin que je croye en lui ?

37 Jefus lui dit, Tu l'as veu, & c'eft celui qui parle à toi.

38 Alors il dit, J'y crois, Seigneur : & l'adora.

39 Et Jefus dit, Je fuis venu en ce monde pour exercer jugement, afin que ceux qui ne voyent point, voyent, & que ceux qui voyent, deviennent aveugles.

40 Et quelques-uns d'entre les Pharifiens qui eftoyent avec lui, ouïrent cela, & lui dirent, Et nous, fommes-nous auffi aveugles ?

4I Jefus leur dit, Si vous eftiez aveugles, vous n'auriez point de peché : mais maintenant vous dites, Nous voyons : c'eft pourquoi voftre peché demeure.

 

Retour au sommaire

 

Jean 10

EN verité, en verité je vous dis, Que celui qui n'entre point par la porte à la bergerie des brebis, mais y monte par ailleurs, eft larron & brigand.

2 Mais celui qui entre par la porte eft le berger des brebis.

3 Le portier ouvre à celui-là, & les brebis oyent fa voix, & il appelle fes propres brebis par leur nom, & les mene dehors.

4 Et quand il a mis hors fes brebis, il va devant elles, & les brebis le fuivent : car elles connoiffent fa voix.

5 Mais elles ne fuivront point un eftranger, au contraire elles s'enfuïront arriere de lui : car elles ne connoiffent point la voix des eftrangers.

6 Jefus leur dit cette fimilitude : mais il n'entendirent point quelles eftoyent les chofes qu'il leur difoit.

7 Jefus donc leur dit derechef, En verité, en verité je vous dis, que je fuis la porte des brebis.

8 Tout autant qu'il en eft venu devant moi, font des larrons & des brigans : mais les brebis ne les ont point ouïs.

9 Je fuis la porte, fi quelqu'un entre par moi, il fera fauvé ; & entrera & fortira, & trouvera pafture.

I0 Le larron ne vient finon pour defrober, & tuër, & deftruire : je fuis venu afin qu'elles ayent vie, voire qu'elles en ayent en abondance.

II Je fuis le bon berger :le bon berger met fa vie pour fes brebis.

I2 Mais le mercenaire, & celui qui n'eft point berger (à qui n'appartiennent point les brebis) voit venir le loup, & abandonne les brebis, & s'enfuit : & le loup les ravit, & épard les brebis.

I3 Ainfi le mercenaire s'enfuit, parce qu'il eft mercenaire, & qu'il ne fe foucie point des brebis.

I4 Je fuis le bon berger, & connois mes brebis, & fuis connu des miennes.

I5 Comme le Pere me connoit, auffi je connois le Pere, & mets ma vie pour mes brebis.

I6 J'ai encore d'autres brebis qui ne font point de cette bergerie : il me les faut auffi amener, & elles orront ma voix, & il y aura un feul troupeau, & un feul berger.

I7 Pour cette caufe le Pere m'aime, parce que je laiffe ma vie, afin que je la prenne derechef.

I8 Nul ne me l'ofte, mais je la laiffe de par moi-mefme : j'ai puiffance de la laiffer, & j'ai puiffance de la reprendre. J'ai receu ce mandement de mon Pere.

I9 Alors il advint derechef diffenfion entre les Juifs pour ces propos.

20 Et plufieurs d'entr'eux difoyent, Il a le diable, & eft hors du fens, pourquoi l'écoutez-vous ?

2I Les autres difoyent, Ces paroles ne font point d'un demoniaque : le diable peut-il ouvrir les yeux des aveugles ?

22 Or la fefte de la dedicace fe fit à Jerufalem ; & il eftoit hyver.

23 Et Juifs fe promenoit au temple, au porche de Salomon.

24 Les Juifs donc l'environnerent, & lui dirent, Jufques à quand tiens-tu noftre ame en fufpens ? Si tu es le Chrift, di le nous franchement.

25 Jefus leur refpondit, Je vous l'ai dit, & vous ne le croyez point : les œuvres que je fais au nom de mon Pere, rendent témoignage de moi.

26 Mais vous ne croyez point : car vous n'eftes point de mes brebis : comme je vous ai dit.

27 Mes brebis oyent ma voix, & je les connois, & elles me fuivent.

28 Et moi je leur donne la vie eternelle : & elles ne periront jamais : nul auffi ne les ravira de ma main.

29 Mon Pere, qui me les a données, eft plus grand que tous, & perfonne ne les peut ravir des mains de mon Pere.

30 Moi & le Pere fommes un.

3I Alors les Juifs prirent derechef des pierres pour le lapider.

32 Jefus refpondit, Je vous ai fait voir plufieurs bonnes œuvres de par mon Pere, pour laquelle d'icelles me lapidez-vous ?

33 Les Juifs lui refpondirent, difans, Nous ne te lapidons point pour quelque bonne œuvre : mais pour blafpheme, & parce que toi eftant homme, tu te fais Dieu.

34 Jefus leur refpondit, N'eft-il pas écrit en voftre Loi, J'ai dit, Vous eftes dieux.

35 Si elle a appellé ceux-là dieux, aufquels la parole de Dieu eft addreffée, & l'Efcriture ne peut eftre enfrainte :

36 Dites-vous que je blafpheme, moi que le Pere a fanctifié & qu'il a envoyé au monde, parce que j'ai dit, Je fuis le Fils de Dieu ?

37 Si je ne fais les œuvres de mon Pere, ne me croyez point.

38 Mais fi je les fais, & vous ne me voulez point croire, croyez aux œuvres : afin que vous connoiffiez & croyïez que le Pere eft en moi, & moi en lui.

39 Ils cherchoyent donc derechef à l'empoigner : mais il efchappa de leurs mains :

40 Et s'en alla derechef outre le Jourdain, au quartier où Jean baptizoit premierement, & demeura-là.

4I Et plufieurs vinrent à lui, & difoyent, Quand à Jean, il n'a fait aucun figne : mais toutes les chofes que Jean a dites de celui-ci, eftoyent veritables.

42 Et plufieurs creurent là en lui.

 

Retour au sommaire

 

Jean 11

OR il y avoit un certain homme malade, appellé Lazare, de Bethanie, de la bourgade de Marie & de Marthe fa fœur.

2 (Et Marie fut celle qui oignit d'oignement le Seigneur, & effuya les pieds d'icelui de fes

cheveux : de laquelle le frere Lazare eftoit malade.)

3 Ses fœurs donc envoyerent vers lui, difans, Seigneur, voici, celui que tu aimes eft malade.

4 Jefus ayant entendu cela, dit, Cette maladie n'eft point à la mort ; mais pour la gloire de Dieu : afin que le Fils de Dieu foit glorifié par elle.

5 Or Jefus aimoit Marthe, & fa fœur, & Lazare.

6 Et apres avoir entendu qu'il eftoit malade, il demeura deux jours au mefme lieu où il eftoit.

7 Et apres cela il dit à fes difciples, Allons derechef en Judée.

8 Les difciples lui dirent, Maiftre, les Juifs cherchoyent nagueres à te lapider, & tu y vas derechef ?

9 Jefus refpondit, N'y a-t'il pas douze heures au jour ? Si quelqu'un chemine de jour, il ne bronche point : car il voit la lumiere de ce monde.

I0 Mais fi quelqu'un chemine de nuit, il bronche : car il n'y a point de lumiere avec lui.

II Il dit ces chofes, & puis apres leur dit, Lazare noftre ami dort : mais j'y vais pour l'éveiller.

I2 Dont fes difciples lui dirent, Seigneur, s'il dort il fera gueri.

I3 Or Jefus avoit dit cela de la mort d'icelui : mais ils penfoyent qu'il parlaft du dormir du fommeil.

I4 Jefus donc leur dit alors ouvertement, Lazare eft mort.

I5 Et je fuis joyeux pour l'amour de vous, que je n'y eftois point, afin que vous croyïez : mais allons vers lui.

I6 Alors Thomas appellé Didyme, dit à fes condifciples, Allons y auffi, afin que nous mourrions avec lui.

I7 Jefus donc eftant venu, le trouva qu'il eftoit déja depuis quatre jours au fepulcre.

I8 (Or Bethanie eftoit prés de Jerufalem environ quinze ftades.)

I9 Et plufieurs des Juifs eftoyent venus vers Marthe & Marie, pour les confoler touchant leur frere.

20 Quand donc Marthe ouït dire que Jefus venoit, elle alla au devant de lui : mais Marie fe tenoit affife en la maifon.

2I Marthe donc dit à Jefus, Seigneur fi tu euffes efté ici, mon frere ne fuft pas mort.

22 Mais auffi fçais-je maintenant que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te le donnera.

23 Jefus lui dit, Ton frere reffufcitera.

24 Marthe lui dit, Je fçais qu'il reffufcitera en la refurrection au dernier jour.

25 Jefus lui dit, Je fuis la refurrection & la vie : qui croit en moi, encore qu'il foit mort, il vivra :

26 Et quiconque vit & croit en moi, ne mourra jamais. Crois-tu cela ?

27 Elle lui dit, Ouï, Seigneur, je crois que tu es le Chrift, le Fils de Dieu, qui devoit venir au monde.

28 Puis ayant dit cela, elle s'en alla, & appella Marie fa fœur en fecret, difant, Le Maiftre eft ici, & t'appelle.

29 Et auffi-toft qu'elle l'eut entendu, elle fe leva haftivement, & s'en vint vers lui.

30 Or Jefus n'eftoit point encore venu à la bourgade, mais il eftoit au lieu où Marthe l'avoit rencontré.

3I Alors les Juifs qui eftoyent avec elle en la maifon, & la confoloyent, quand ils virent que Marie s'eftoit levée fi-toft, & qu'elle eftoit fortie, la fuivirent, difans, Elle s'en va au fepulcre, afin de pleurer là.

32 Quand donc Marie fut venuë là où eftoit Jefus, l'ayant veu, elle fe jetta à fes pieds, lui difant, Seigneur, fi tu euffes efté ici, mon frere ne fuft pas mort !

33 Quand Jefus vid pleurant, & les Juifs qui eftoyent là venus avec elle, auffi pleurans, il fremit en fon efprit, & s'emeut foi-mefme.

34 Et dit, Où l'avez-vous mis ? Ils lui refpondirent, Seigneur, vien & voi.

35 Et Jefus pleura.

36 Les Juifs donc dirent, Voyez comme il l'aimoit.

37 Et quelques-uns d'entr'eux dirent, Celui-ci qui a ouvert les yeux de l'aveugle, ne pouvoit-il pas faire auffi que cet homme ne mouruft point ?

38 Alors Jefus fremiffant derechef en foi-mefme, vint au fepulcre. (Or c'eftoit une grotte : & il y avoit une pierre mife deffus.)

39 Jefus dit, Levez la pierre. Mais Marthe, la fœur de celui qui eftoit mort, lui dit, Seigneur, il put déja : car il eft de quatre jours.

40 Jefus lui dit, Ne t'ai-je pas dit, que fi tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?

4I Ils leverent donc la pierre de deffus le lieu où gifoit le mort. alors Jefus levant fes yeux en haut, dit, Pere, je te rends graces que tu m'as exaucé.

42 Or je fçavois bien que tu m'exauces toûjours : mais je l'ai dit à caufe des troupes qui font à l'entour, afin qu'elles croyent que c'eft toi qui m'as envoyé.

43 Et ayant dit ces chofes, il cria à haute voix, Lazare vien-t'en dehors.

44 Alors fortit le mort, ayant les mains & les pieds liez de bandes : & fon vifage eftoit enveloppé d'un couvrechef. Jefus leur dit, Defliez-le, & le laiffez aller.

45 Plufieurs donc des Juifs qui eftoyent venus vers Marie, & avoyent veu les chofes que Jefus avoit faites, creurent en lui.

46 Mais quelques-uns d'entr'eux s'en allerent aux Pharifiens, & leur dirent les chofes que Jefus avoit faites.

47 Alors les principaux Sacrificateurs & les Pharifiens affemblerent le confeil, & difoyent, Que faifons-nous ? car cét-homme-ci fait beaucoup de fignes.

48 Si nous le laiffons ainfi, chacun croira en lui : & les Romains viendront qui nous extermineront, & le lieu & la nation.

49 Alors un certain d'entr'eux appellé Caïphe, qui eftoit le fouverain Sacrificateur de cette année-là, leur dit, Vous n'y entendez rien :

50 Et ne confiderez point qu'il nous eft expedient qu'un homme meure pour le peuple, & que toute la nation ne periffe point.

5I Or il ne dit point cela de par foi-mefme, mais lui eftant le fouverain Sacrificateur de cette année-là, prophetiza, que Jefus devoit mourir pour la nation :

52 Et non pas feulement pour la nation, mais auffi afin qu'il affemblaft en un les enfans de Dieu qui eftoyent difperfez.

53 Depuis ce jour-là donc ils confulterent enfemble de le mettre à mort.

54 C'eft pourquoi Jefus ne cheminoit plus ouvertement entre les Juifs : mais il s'en alla de là en la contrée qui eft prés du defert, en une ville appellée Ephraïm, & il converfoit là avec fes difciples.

55 Or le jour de la Pafque des Juifs eftoit prochain, & plufieurs de ces quartiers-là monterent à Jerufalem avant Pafque, afin qu'ils fe purifiaffent.

56 Ils cherchoyent donc Jefus, & difoyent entr'eux reftans au temple, Que vous femble ? Vous femble-il qu'il ne viendra point à la fefte ?

57 or les principaux Sacrificateurs, & les Pharifiens avoyent donné commandement, que fi quelqu'un connoiffoit où il eftoit, il le declaraft, afin qu'ils l'empoignaffent.

 

Retour au sommaire

 

Jean 12

JEFUS donc fix jours devant Pafque vint à Bethanie, où eftoit Lazare qui avoit efté mort, lequel il avoit reffufcité des morts.

2 Et on lui fit là un fouper, & Marthe fervoit à table, & Lazare eftoit l'un de ceux qui eftoyent à table avec lui.

3 Alors Marie ayant pris une livre d'oignement d'afpic liquide de grand prix, en oignit les pieds de Jefus, & les effuya de fes cheveux : & la maifon fut remplie de l'odeur de l'oignement.

4 Alors Judas Ifariot, fils de Simon, l'un de fes difciples, celui à qui il devoit arriver de le trahir, dit,

5 Pourquoi cét oignement n'a-t'il efté vendu trois cens deniers, & donné aux pauvres ?

6 Or il dit cela, non point qu'il fe fouciaft des pauvres : mais parce qu'il eftoit larron, & qu'il avoit la bourfe, & portoit ce qu'on y mettoit.

7 Jefus donc dit, Laiffe-la : elle l'a gardé pour le jour de l'appareil de ma fepulture.

8 Car vous aurez toûjours les pauvres avec vous : mais vous ne m'aurez pas toûjours.

9 Alors de grandes troupes des Juifs connurent qu'il eftoit là : & y vinrent, non feulement pour Jefus, mais auffi afin qu'ils viffent Lazare, lequel avoit reffufcité des morts.

I0 Dont les principaux Sacrificateurs confulterent de mettre auffi à mort Lazare.

II Car plufieurs des Juifs fe departoyent à caufe de lui, & croioyent en Jefus.

I2 Le lendemain une grande troupe, qui eftoit venuë à la fefte, ayant ouï dire que Jefus venoit à Jerufalem,

I3 Prirent des rameaux de palmes, & fortirent au devant de lui, & crioyent, Hofanna, Benit foit le Roi d'Ifraël qui vient au nom du Seigneur.

I4 Et Jefus ayant recouvré un afnon s'affit deffus, fuivant ce qui eft efcrit,

I5 Ne crain point, fille de Sion : voici, ton Roi vient, affis fur le poulain de l'afneffe.

I6 Or fes difciples n'entendirent point ces chofes du premier coup : mais quand Jefus fut glorifié, alors ils fe fouvinrent que ces chofes eftoyent efcrites de lui, & qu'ils avoient fait ces chofes en fon endroit.

I7 Et la troupe qui eftoit avec lui, rendoit témoignage qu'il avoit appellé Lazare du fepulcre, & qu'il l'avoit reffufcité des morts.

I8 C'eft pourquoi auffi le peuple alla au devant de lui : car ils avoyent entendu comme il avoit fait ce miracle.

I9 Dont les Pharifiens difoyent entr'eux-mefmes, Ne voyez-vous pas que vous ne profitez de rien ? Voici, le monde va apres lui.

20 Or il avoit quelques Grecs de ceux qui eftoyent montez pour adorer à la fefte ;

2I Lefquels vinrent vers Philippe, qui eftoit de Bethfaïda de Galilée, & le prierent, difans, Seigneur, nous defirons de voir Jefus.

22 Philippe vint, & le dit à André, & derechef André & Philippe le dirent à Jefus.

23 Et Jefus leur refpondit, difant, L'heure eft venuë que le Fils de l'homme doit eftre glorifié.

24 En verité, en verité je vous dis, fi le grain de froment tombant en la terre ne meurt point, il demeure feul : mais s'il meurt, il apporte beaucoup de fruit.

25 Qui aime fa vie, il la perdra : & qui hait fa vie en ce monde, il la gardera en vie eternelle.

26 Si quelqu'un me fert, qu'il me fuive : & là où je ferai, là auffi fera celui qui me fert, & fi quelqu'un me fert, mon Pere l'honorera.

27 Maintenant mon ame eft troublée : & que dirai-je ? Pere, delivre moi de cette heure : mais pour cela fuis-je venu à cette heure.

28 Pere, glorifie ton Nom. Alors une voix vint du ciel, difant, Et je l'ai glorifié, & derechef je le glorifierai.

29 Et la troupe qui eftoit-là, & qui l'avoit ouïe, difoit, que c'eftoit un tonnerre qui avoit efté fait : les autres difoyent, Un Ange a parlé à lui.

30 Jefus prit la parole, & dit, Cette voix n'eft point venuë pour moi, mais pour vous.

3I Maintenant eft le jugement de ce monde : maintenant le prince de ce monde fera jetté dehors.

32 Et moi, fi je fuis enlevé de la terre, je tirerai tous hommes à moi.

33 Or il difoit cela, fignifiant de quelle mort il devoit mourir.

34 Les troupes lui refpondirent, Nous avons entendu par la Loi que le Chrift demeure eternellement : comment donc dis-tu qu'il faut que le Fils de l'homme foit enlevé ? Qui eft ce Fils de l'homme ?

35 Alors Jefus leur dit, Encore pour un petit de temps la Lumiere eft avec vous : cheminez tandis que vous avez la Lumiere, de peur que les tenebres ne vous furprennent. Car celui qui chemine en tenebres, ne fçait où il va.

36 Tandis que vous avez la Lumiere, croyez en la Lumiere, afin que vous foyez enfans de Lumiere. Jefus dit ces chofes, puis il s'en alla, & fe cacha de devant eux.

37 Et bien qu'il euft fait tant de fignes devant eux, ils ne creurent point en lui :

38 Afin que la parole d'Efaïe le Prophete fuft accompli, laquelle il a dite, Seigneur qui a creu à noftre parole, & à qui a efté revelé le bras du Seigneur ?

39 C'eft pourquoi ils ne pouvoyent croire, à caufe que derechef Efaïe dit,

40 Il a aveuglé leurs yeux, & a endurci leur cœur, afin qu'ils ne voyent des yeux, & n'entendent du cœur, & ne foyent convertis, & que je ne les gueriffe.

4I Efaïe dit ces chofes, quand il vid la gloire d'icelui, & parla de lui.

42 Toutefois plufieurs des principaux mefmes creurent en lui : mais ils ne confeffoyent point à caufe des Pharifiens, de peur qu'ils ne fuffent jettez hors de la Synagogue.

43 Car ils ont mieux aimé la gloire des hommes que la gloire de Dieu.

44 Or Jefus s'efcria, & dit, Qui croit en moi, ne croit point en moi, mais en celui qui m'a envoyé.

45 Et qui me contemple, contemple celui qui m'a envoyé.

46 Je fuis venu au monde pour eftre la lumiere, afin que quiconque croit en moi ne demeure point en tenebres.

47 Et fi quelqu'un oit mes paroles, & ne les croit point, je ne le juge point : car je ne fuis point venu pour juger le monde, mais pour fauver le monde.

48 Celui qui me rejette, & ne reçoit point mes paroles, il a qui le juge : la parole que j'ai portée, ce fera celle qui le jugera au dernier jour.

49 Car je n'ai point parlé de par moi-mefme, mais le Pere qui m'a envoyé, m'a donné commandement de ce que j'ai à dire & à parler.

50 Et je fçais que fon commandement eft vie eternelle : les chofes donc que je dis, je les dis ainfi que mon Pere m'a dit.

 

Retour au sommaire

 

Jean 13

OR devant la fefte de Pafque Jefus fçachant que fon heure eftoit venuë pour paffer de ce monde au Pere, comme il avoit aimé les fiens qui eftoyent au monde, il les aima jufqu'à la fin.

2 Et apres avoir foupé, (le diable ayant déja mis au cœur de Judas Ifcariot, fils de Simon, de le trahir.)

3 Jefus fçachant que le Pere lui avoit donné toutes chofes entre les mains, & qu'il eftoit venu de Dieu, & s'en alloit à Dieu :

4 Se leva du fouper, & ofta fa robe : & ayant pris un linge, il s'en ceignit.

5 Puis il mit de l'eau en un baffin, & fe prit à laver les pieds de fes difciples, & à les effuyer du linge duquel il eftoit ceint.

6 Il vint donc à Simon Pierre : & Pierre lui dit, Seigneur, me laves-tu les pieds ?

7 Jefus refpondit, & lui dit, Tu ne fçais pas maintenant ce que je fais, mais tu le fçauras ci-apres.

8 Pierre lui dit, Tu ne me laveras jamais les pieds. Jefus refpondit, Si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi.

9 Simon Pierre lui dit, Seigneur, non feulement mes pieds, mais auffi les mains & la tefte.

I0 Jefus lui dit, Celui qui eft lavé, n'a befoin finon qu'on lui lave les pieds, mais eft tout net. Or vous eftes nets, mais non pas tous.

II Car il fçavoit lequel c'eftoit qui le trahiroit : c'eft pourquoi il dit, vous n'eftes pas nets tous.

I2 Apres donc qu'il euft lavé leurs pieds, & repris fes veftemens, & qu'il fe fuft remis à table, il leur dit, Sçavez-vous bien ce que je vous ai fait ?

I3 Vous m'appellez Maiftre & Seigneur, & vous dites bien : car je le fuis.

I4 Si donc moi, qui fuis le Seigneur & le Maiftre, ai lavé vos pieds, vous auffi devez laver les pieds les uns des autres.

I5 Car je vous ai donné un exemple, afin qu'ainfi que je vous ai fait, vous faffiez auffi.

I6 En verité, en verité je vous dis, Que le ferviteur n'eft point plus grand que fon maiftre, ni l'ambaffadeur plus grand que celui qui l'a envoyé.

I7 Si vous fçavez ces chofes, vous eftes bien heureux fi vous les faites.

I8 Je ne parle point de vous tous : je fçais ceux que j'ai eleus : mais il faut que l'Efcriture foit accomplie, difant, Celui qui mange le pain avec moi a levé fon talon contre moi.

I9 Dés maintenant je vous le dis, devant qu'il advienne : afin que quand il fera advenu, vous croyïez que c'eft moi.

20 En verité, en verité je vous dis, Si j'envoye quelqu'un, quiconque le reçoit, il me reçoit : & qui me reçoit, il reçoit celui qui m'a envoyé.

2I Quand Jefus eut dit ces chofes, il fut efmeu en esprit : dont il declara, & dit, En verité, en verité je vous dis, que l'un de vous me trahira.

22 Alors les difciples fe regardoyent les uns les autres, eftans en perplexité duquel il parloit.

23 Or il y avoit l'un des difciples de Jefus, lequel Jefus aimoit, qui eftoit à table au fein d'icelui.

24 Simon Pierre donc lui fit figne, qu'il demandaft qui eftoit celui duquel il parloit.

25 Lui donc eftant encliné fur l'eftomac de Jefus, lui dit, Seigneur, qui eft-ce ?

26 Jefus refpondit, C'eft celui auquel je baillerai le morceau trempé. Et ayant trempé le morceau, il le bailla à Judas Ifcariot, fils de Simon.

27 Et apres le morceau, alors Satan entra en lui. Jefus lui dit donc, Fai bien-toft ce que tu fais.

28 Mais nul de ceux qui eftoyent à table n'entendit pourquoi il lui avoit dit cela.

29 Car quelques-uns penfoyent, parce que Judas avoit la bourfe, que Jefus lui euft dit, Achete ce qui nous eft neceffaire pour la fefte, ou qu'il donnaft quelque chofe aux pauvres.

30 Apres donc qu'il eut pris le morceau il partit incontinent. Or il eftoit nuict.

3I Comme donc il fut forti, Jefus dit, Maintenant le Fils de l'homme eft glorifié, & Dieu eft glorifié en lui.

32 Si Dieu eft glorifié en lui, Dieu auffi le glorifiera en foi-mefme, & incontinent il le glorifiera.

33 Mes petits enfans, je fuis encore pour un peu avec vous : vous me chercherez : mais comme j'ai dit aux Juifs, que là où je vais ils ne pouvoyent venir, je vous le dis auffi maintenant.

34 Je vous donne un nouveau commandement, que vous vous aimiez l'un l'autre : voire que comme je vous ai aimez, vous vous aimiez auffi l'un l'autre.

35 Par cela tous connoiftront que vous eftes mes difciples, fi vous avez de l'amour l'un pour l'autre.

36 Simon Pierre lui dit, Seigneur, où vas-tu ? Jefus lui refpondit, Là où je m'en vis, tu ne me peux maintenant fuivre, mais tu me fuivras ci-apres.

37 Pierre lui dit, Seigneur, pourquoi ne te puis-je maintenant fuivre ? Je mettrai ma vie pour toi.

38 Jefus lui refpondit, Tu mettras ta vie pour moi ? En verité, en verité je te dis, que le coq ne chantera point, jufques à ce que tu m'ayes renié trois fois.

 

Retour au sommaire

 

Jean 14

VOSTRE cœur ne foit point troublé : vous croyez en Dieu : croyez auffi en moi.

2 Il y a plufieurs demeures en la maifon de mon Pere : s'il eftoit autrement, je vous l'euffe dit. Je vais vous apprefter lieu.

3 Et quand je m'en ferai allé, & vous aurai preparé le lieu, je retournerai derechef, & vous recevrai à moi, afin que là où je fuis, vous foyez auffi.

4 Et vous fçavez où je vais, & fçavez le chemin.

5 Thomas lui dit, Seigneur, nous ne fçavons là où tu vas : comment donc pouvons-nous fçavoir le chemin ?

6 Jefus lui dit, Je fuis le chemin, & la verité, & la vie : nul ne vient au Pere finon par moi.

7 Si vous me connoiffiez, vous connoiftriez auffi mon Pere : & dés maintenant vous le connoiffez, & vous l'avez veu.

8 Philippe lui dit, Seigneur, montre nous le Pere, & il nous fuffit.

9 Jefus lui refpondit, Je fuis depuis fi long-tems avec vous, & tu ne m'as point connu ? Philippe, qui m'a veu, il a veu mon Pere : & comment dis-tu, Montre nous le Pere ?

I0 Ne crois-tu point que je fuis au Pere, & le Pere en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis point de par moi-mefme : mais le Pere qui demeure en moi, c'eft celui qui fait les œuvres.

II Croyez moi que je fuis en mon Pere, & le Pere en moi ; finon, croyez moi pour ces œuvres.

I2 En verité, en verité je vous dis, qui croit en moi, celui-là auffi fera les œuvres que je fais, & en fera de plus grandes que celles-ci : car je m'en vais au Pere.

I3 Et quoi que vous demandiez en mon Nom, je le ferai : afin que le Pere foit glorifié par le Fils.

I4 Si vous demandez en mon Nom quelque chofe, je le ferai

I5 Si vous m'aimez, gardez mes commandemens.

I6 Je prierai le Pere, & il vous donnera un autre Confolateur, pour demeure avec vous eternellement :

I7 Affavoir l'Efprit de verité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point & ne le connoit point : mais vous le connoiffez ; car il demeure avec vous, & fera en vous.

I8 Je ne vous laifferai point orphelins : je viendrai vers vous.

I9 Encore un peu, & le monde ne me verra plus, mais vous me verrez ; parce que je vis, vous auffi vivrez.

20 En ce jour-là vous connoiftrez que je fuis en mon Pere, & vous en moi, & moi en vous.

2I Qui a mes commandemens, & les garde, c'eft celui qui m'aime : & celui qui m'aime, il fera aimé de mon Pere, & je l'aimerai, & me declarerai à lui.

22 Jude (non pas Ifcariot) lui dit, Seigneur, d'où vient que tu te declareras à nous, & non point au monde ?

23 Jefus refpondit, & lui dit, Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole : & mon Pere l'aimera ; & nous viendrons à lui, & ferons noftre demeure chez lui.

24 Qui ne m'aime point, il ne garde point mes paroles. Et la parole que vous oyez n'eft point mienne, mais du Pere qui m'a envoyé.

25 Je vous ai dit ces chofes demeurant avec vous.

26 Mais le Confolateur qui, est le Saint Efprit, que le Pere envoyera en mon Nom, vous enfeignera toutes chofes, & vous reduira en memoire toutes les chofes que je vous ai dites.

27 Je vous laiffe la paix, je vous donne ma paix : & je ne vous la donne point comme le monde la donne. Voftre cœur ne foit point troublé, & ne foit point craintif.

28 Vous avez ouï que je vous ai dit, Le m'en vais, & je m'en viens à vous. Si vous m'aimez, vous feriez certes joyeux de ce que j'ai dit, Je m'en vais au Pere : car le Pere eft plus grand que moi.

29 Et maintenant je vous l'ai dit devant qu'il foit avenu, afin que quand il fera avenu vous croyïez.

30 Je ne parlerai plus gueres avec vous : car le prince de monde vient, & n'a rien en moi.

3I Mais c'est afin que le monde connoiffe que j'aime le Pere, & fais ainfi que le Pere m'a commandé. Levez-vous, partons d'ici.

 

Retour au sommaire

 

Jean 15

JE fuis le vrai fep, & mon Pere eft le vigneron.

2 Il taille tout farment qui ne porte point de fruit en moi : & efmonde celui qui porte du fruit, afin qu'il porte plus de fruit.

3 Vous eftes déja nets pour la parole que je vous ai dite.

4 Demeurez en moi, & moi en vous. Comme le farment ne peut de lui-mefme porter de fruit, s'il ne demeure au fep : ni vous auffi femblablement, fi vous ne demeurez en moi.

5 Je fuis le cep, & vous en estes les farmens. Celui qui demeure en moi, & moi en lui, porte beaucoup de fruit : car hors de moi, vous ne pouvez rien faire.

6 Si quelqu'un ne demeure en moi, il eft jetté hors comme le farment, & fe feche : puis on l'amaffe, & on le met au feu, & il brufle.

7 Si vous demeurez en moi, & mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, & il vous fera fait.

8 En cela mon Pere eft glorifié ; que vous apportiez beaucoup de fruit : & alors vous deviendrez mes difciples.

9 Comme le Pere m'a aimé, ainfi auffi je vous ai aimez : demeurez en mon amour.

I0 Si vous gardez mes commandemens, vous demeurerez en mon amour : comme j'ai gardé les commandemens de mon Pere, & je demeure en fon amour.

II Je vous ai dit ces chofes, afin que ma joye demeure en vous, & que voftre joye foit accomplie.

I2 C'eft ici mon commandement, que vous vous aimiez l'un l'autre, comme je vous ai aimez.

I3 Nul n'a plus grande amour que celle-ci, affavoir quand quelqu'un met fon ame pour fes amis.

I4 Vous ferez mes amis, fi vous faites tout ce que je vous commande.

I5 Je ne vous appelle plus ferviteurs : car le ferviteur ne fçait ce que fon maiftre fait : mais je vous ai nommé mes amis, parce que je vous ai fait connoître tout ce que j'ai ouï de mon Pere.

I6 Ce n'eft point vous qui m'avez éleu, mais c'eft moi qui vous ai éleus & qui vous ai eftablis, afin que vous alliez, & apportiez du fruit, & que voftre fruit foit permanent : afin que tout ce que vous demanderez au Pere en mon Nom, il vous le donne.

I7 Je vous commande ces chofes, afin que vous vous aimiez l'un l'autre.

I8 Si le monde vous a en haine, fçachez qu'il m'a eu en haine premier que vous.

I9 Si vous euffiez efté du monde, le monde aimeroit ce qui feroit fien : or parce que vous n'eftes point du monde, mais que je vous ai éleus du monde, pourtant le monde vous a en haine.

20 Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite, Que le ferviteur n'eft point plus grand que fon maiftre. S'ils m'ont perfecuté, auffi vous perfecuteront-ils : s'ils ont gardé ma parole, auffi garderont-ils la voftre.

2I Mais ils vous feront toutes ces chofes à caufe de mon Nom : parce qu'ils ne connoiffent point celui qui m'a envoyé.

22 Si je ne fuffe venu, & n'euffe parlé à eux, ils n'auroyent point de peché : mais maintenant ils n'ont point d'excufe de leur peché.

23 Celui qui m'a en haine, il a auffi en haine mon Pere.

24 Si je n'euffe fait entr'eux les œuvres que nul autre n'a faites ; ils n'auroyent point de peché : mais maintenant ils les ont veuës, & ont eu en haine & moi & mon Pere.

25 Mais c'eft afin que foit accomplie la parole qui eft écrite en leur Loi, Ils m'ont eu en haine fans caufe.

26 Mais quand le Confolateur fera venu, lequel je vous envoyerai de par mon Pere, affavoir l'Efprit de verité, qui procede de mon Pere, celui-là témoignera de moi.

27 Et vous auffi en témoignerez : car vous eftes dés le commencement avec moi.

 

Retour au sommaire

 

Jean 16

JE vous ai dit ces chofes, afin que vous ne foyez point fcandalizez.

2 Ils vous chafferont hors des Synagogues : mefmes le temps vient que quiconque vous fera mourir, penfera faire fervice à Dieu.

3 Et ils vous feront ces chofes, parce qu'ils n'ont point connu le Pere ni moi.

4 Mais je vous ai dit ces chofes, afin que quand l'heure fera venuë, il vous fouvienne que je vous les ai

dites : toutefois je ne vous ai point dit ces chofes dés le commencement, parce que j'eftois avec vous.

5 Et maintenant je m'en vais à celui qui m'a envoyé, & perfonne de vous ne me demande, Où vas-tu ?

6 Mais parce que je vous ai dit ces chofes, la trifteffe a rempli voftre cœur.

7 Toutefois je vous dis la verité, il vous eft expedient que je m'en aille : car fi je ne m'en vais, le Confolateur ne viendra point à vous : & fi je m'en vais, je vous l'envoyerai.

8 Et quand il fera venu, il convaincra le monde de peché, de juftice, & de jugement.

9 De peché, parce qu'ils ne croyent point en moi.

I0 De juftice, parce que je m'en vais à mon Pere, & que vous ne me verrez plus.

II De jugement, parce que le prince de ce monde eft déja jugé.

I2 J'ai à vous dire encore plufieurs chofes, mais vous ne les pouvez porter maintenant.

I3 Mais quand celui-là fera venu, affavoir l'Efprit de verité, il vous conduira en toute verité, il vous parlera point de par foi-mefme : mais il dira tout ce qu'il aura ouï, & vous annoncera les chofes à venir.

I4 Celui-là me glorifiera : car il prendra du mien, & vous l'annoncera.

I5 Tout ce qu'a mon Pere, eft mien, c'eft pourquoi j'ai dit qu'il prendra du mien, & qu'il vous l'annoncera.

I6 Un petit de temps, & vous ne me verrez point : & derechef un petit de temps, & vous me verrez : car je m'en vais à mon Pere.

I7 Dont quelques-uns de fes difciples dirent entr'eux, Qu'eft-ce qu'il nous dit ? Un petit de temps, & vous ne me verrez point : & derechef un petit de temps, & vous me verrez : car je m'en vais à mon Pere.

I8 Ils difoyent donc, Qu'eft-ce qu'il dit, Un petit de temps ; nous ne fçavons ce qu'il dit.

I9 Et Jefus connoiffant qu'ils le vouloyent interroger, leur dit, Vous demandez entre vous touchant ce que j'ai dit, Un petit de temps, & vous ne me verrez plus : & derechef un petit de temps, & vous me verrez.

20 En verité, en verité je vous dis, que vous pleurerez & lamenterez, & le monde s'éjouïra : voire que vous ferez contriftez : mais voftre trifteffe fera convertie en joye.

2I Quand la femme enfante, elle fent fes douleurs, parce que font terme eft venu : mais apres qu'elle a fait un petit enfant, il ne lui fouvient plus de l'angoiffe, pour la joye qu'elle a qu'une creature humaine eft née au monde.

22 Vous donc auffi avez maintenant de la trifteffe : mais je vous verrai derechef, & voftre cœur s'éjouïra, & perfonne ne vous oftera voftre joye.

23 Et en ce jour-là vous ne m'interrogerez de rien. En verité, en verité je vous dis, que toutes les chofes que vous demanderez au Pere en mon Nom, il vous les donnera.

24 Jufques à prefent vous n'avez rien demandé en mon Nom : demandez, & vous recevez, afin que voftre joye foit accomplie.

25 Je vous ai dit ces chofes par fimilitudes : mais l'heure vient que

je ne parlerai plus à vous par

fimilitudes : mais je vous parlerai ouvertement de mon Pere :

26 En ce jour-là vous demanderez en mon Nom ; & je ne vous dis point que je prierai le Pere pour vous :

27 Car le Pere lui-mefme vous aime, parce que vous m'avez aimés & que vous avez creu que je fuis iffu de Dieu.

28 Je fuis iffu du Pere, & fuis venu au monde : derechef je laiffe le monde, & m'en vais au Pere.

29 Ses difciples lui dirent, Voici maintenant tu parles ouvertement, & ne dis nulle fimilitude.

30 Maintenant nous fçavons que tu fçais toutes chofes, & n'as pas befoin qu'aucun t'interroge : par cela nous croyons que tu es iffu de Dieu.

3I Jefus refpondit, Croyez-vous maintenant ?

32 Voici, l'heure vient, & eft déja venuë, que vous ferez efpars chacun à part foi, & me delaifferez feul : mais je ne fuis point feul : car le Pere eft avec moi.

33 Je vous ai dit ces chofes, afin que vous ayez paix en moi : vous aurez de l'angoiffe au monde, mais ayez bon courage, j'ai vaincu le monde.

 

Retour au sommaire

 

Jean 17

JESUS dit ces chofes : puis levant les yeux au ciel, il dit, Pere, l'heure eft venuë, glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie.

2 Comme tu lui as donné puiffance fur toute chair, afin qu'il donne la vie eternelle à tous ceux que tu lui as donnez.

3 Et c'eft ici la vie eternelle, Qu'ils te connoiffent feul vrai Dieu, & celui que tu as envoyé, Jefus Chrift.

4 Je t'ai glorifié fur la terre, j'ai achevé l'œuvre que tu m'as baillée à faire.

5 Et maintenant glorifie moi, toi Pere, envers toi-mefme, de la gloire que j'ai euë par devers toit devant que le monde fuft fait.

6 J'ai manifefté ton Nom aux hommes, lefquels tu m'as donnez du monde : ils eftoyent tiens, & tu me les as donnez, & ils ont gardé ta parole.

7 Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m'as donné eft de toi.

8 Car je leur ai donné les paroles que tu m'as données & ils les ont receuës, & ont vrayement connu que je fuis iffu de toi, & ont creu que tu m'as envoyé.

9 Je prie pour eux : je ne prie point pour le monde, mais pour ceux que tu m'as donnez : dautant qu'ils font tiens.

I0 Et tout ce qui eft mien, eft tien : & ce qui eft tien, eft mien : & je fuis glorifié en eux.

II Et maintenant je ne fuis plus au monde : mais ceux-ci font au monde, & je viens à toi, Pere Saint ; garde les en ton Nom, voire ceux que tu m'as donnez, afin qu'ils foyent un, ainfi que nous.

I2 Quand j'eftois avec eux au monde, je les gardois en ton Nom : j'ai gardé ceux que tu m'as donnez, & pas un d'eux n'eft peri, finon le fils de perdition, afin que l'Efcriture fuft accomplie,

I3 Et maintenant je viens à toi, & dis ces chofes eftant encore au monde, afin qu'ils ayent ma joye accomplie en eux-mefmes.

I4 Je leur ai donné ta parole, & le monde les a eus en haine, parce qu'ils ne font point du monde, comme auffi je ne fuis point du monde.

I5 Je ne prie point que tu les oftes du monde, mais que tu les gardes de mal.

I6 Ils ne font point du monde, comme auffi je ne fuis point du monde.

I7 Sanctifie-les par ta verité : ta parole eft verité.

I8 Comme tu m'as envoyé au monde, ainfi auffi je les ai envoyez au monde.

I9 Et pour eux je me fanctifie moi-mefme, afin qu'eux auffi foyent fanctifiez en verité.

20 Or je ne prie point feulement pour eux, mais auffi pour ceux qui croiront en moi par leur parole.

2I Afin que tous foyent un ; ainfi que toi, Pere, es en moi, & moi en toi, afin qu'eux auffi foyent un en nous : à ce que le monde croye que c'eft toi qui m'as envoyé.

22 Et moi auffi je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée : afin qu'ils foyent un, comme nous fommes un.

23 Je fuis en eux, & toi en moi, afin qu'ils foyent confommez en un, & que le monde connoiffe que c'eft toi qui m'as envoyé, & que tu les aimes, ainfi que tu m'as aimé.

24 Pere, mon defir eft touchant ceux que tu m'as donnez, que là où je fuis, ils foyent auffi avec moi : afin qu'ils contemplent ma gloire, laquelle tu m'as donnée : dautant que tu m'as aimé devant la fondation du monde.

25 Pere jufte, le monde ne t'a point connu, mais moi je t'ai connu, & ceux-ci ont connu que c'eft toi qui m'as envoyé.

26 Et je leur ai fait connoiftre ton Nom, & le leur ferai connoiftre, afin que l'amour duquel tu m'as aimé, foit en eux, & moi en eux.

 

Retour au sommaire

 

Jean 18

APRES que Jefus eut dit ces chofes, il s'en alla outre le torrent de Cedron, où il y avoit un jardin, auquel il entra avec ses difciples.

2 Or Judas, qui le trahiffoit, fçavoit auffi le lieu : car Jefus s'eftoit fouvent affemblé là avec ses difciples.

3 Judas donc ayant pris une bande de foldats, & des fergeans, de par les principaux Sacrificateurs & de par les Pharifiens, s'en vint là avec lanternes, & flambeaux, & armes.

4 Or Jefus fçachant toutes les chofes qui lui devoyent advenir, s'avançant leur dit, Qui cherchez-vous ?

5 Ils lui refpondirent, Jefus le Nazarien. Jefus leur dit, C'eft moi. Et Judas, qui le trahiffoit, eftoit auffi avec eux.

6 Apres donc qu'il leur eut dit, C'eft moi, ils s'en allerent à la renverfe, & cheurent par terre.

7 Derechef donc il les interrogea, Qui cherchez-vous ? Et ils refpondirent, Jefus le Nazarien.

8 Jefus refpondit, Je vous ai dit que c'eft moi : fi donc vous me cherchez, laiffez aller ceux-ci.

9 C'eftoit afin que la parole qu'il avoit dite fuft accomplie, Je n'ai perdu pas un de ceux que tu m'as donnez.

I0 Or Simon Pierre ayant une efpée, la tira, & frappa le ferviteur du Souverain Sacrificateur, & lui coupa l'oreille droite ; & ce ferviteur-là avoit nom Malchus.

II Jefus donc dit à Pierre, Remets ton efpée au fourreau. Ne boirai-je pas la coupe que le Pere m'a donnée ?

I2 Alors la bande, & le capitaine, & les fergeans des Juifs empoignerent Jefus, & le lierent :

I3 Et l'emmenerent premierement à Anne : car il eftoit beau-pere de Caïphe, qui eftoit le fouverain Sacrificateur de cette année-là.

I4 Or Caïphe eftoit celui qui avoit donné confeil aux Juifs, qu'il eftoit expedient qu'un homme mourût pour le peuple.

I5 Or Simon Pierre, avec un autre difciple, fuivoit Jefus. Et ce difciple eftoit connu du fouverain Sacrificateur ; & il entra avec Jefus en la fale du fouverain Sacrificateur.

I6 Mais Pierre eftoit dehors à la porte. L'autre difciple donc, qui eftoit connu du fouverain Sacrificateur, fortit dehors, & parla à la portiere, laquelle fit entrer Pierre.

I7 La fervante donc, qui eftoit la portiere, dit à Pierre, n'es-tu point auffi des difciples de cet homme ? Il dit, Je n'en fuis point.

I8 Et les ferviteurs & les fergeans, ayant fait du brafier, eftoyent là, parce qu'il faifoit froid, & fe chauffoyent. Pierre auffi eftoit avec eux, & fe chauffoit.

I9 Le fouverain Sacrificateur donc interrogea Jefus touchant fes difciples, & touchant fa doctrine.

20 Jefus lui refpondit, J'ai ouvertement parlé au monde, j'ai toûjours enfeigné en la Synagogue & au temple, où les Juifs s'affemblent toûjours, & je n'ai rien dit en cachette.

2I Pourquoi m'interroges-tu ? Interroge ceux qui ont ouï ce que je leur ai dit : voila, ceux-là fçavent ce que j'ai dit.

22 Quand il eut dit ces chofes, un des fergeans qui eftoit prefent, bailla un coup de fa verge à Jefus, difant, Eft-ce ainfi que tu refpons au fouverain Sacrificateur ?

23 Jefus lui refpondit, Si j'ai mal parlé, ren tefmoignage du mal : & fi j'ay bien dit, pourquoi me frappes-tu ?

24 Or Anne l'avoit envoyé lié à Caïphe Souverain Sacrificateur.

25 Et Simon Pierre eftoit là, & fe chauffoit : alors ils lui dirent, N'es-tu pas auffi de fes difciples ? Lui le nia, & dit, Je n'en fuis point.

26 Et l'un des ferviteurs du fouverain Sacrificateur, parent de celui à qui Pierre avoit coupé l'oreille, dit, Ne t'ai-je pas veu au jardin avec lui ?

27 Pierre donc le nia derechef, & incontinent le coq chanta.

28 Puis apres ils menerent Jefus de Caïphe au pretoire : or c'eftoit au matin, & ils n'entrerent point au Pretoire, de peur qu'ils ne fuffent foüillez, mais afin qu'ils peuffent manger l'agneau de Pafque.

29 Pilate donc fortit vers eux, & dit, Quelle accufation apportez-vous contre cet homme-ci ?

30 Il refpondirent, & lui dirent, Si celui-ci n'eftoit malfaiteur, nous ne te l'euffions pas livré.

3I Alors Pilate leur dit, Prenez-le vous, & le jugez felon voftre Loi. Alors les Juifs lui dirent, Il ne nous eft pas permis de mettre aucun à mort.

32 Et ce fut afin que la parole de Jefus fuft accomplie, laquelle il avoit dite, fignifiant de quelle mort il devoit mourir.

33 Pilate donc entra derechef au Pretoire, & appella Jefus, & lui dit, Es-tu le Roi des Juifs ?

34 Jefus lui refpondit, Dis-tu ceci de par toi-mefme, ou fi les autres te l'ont dit de moi ?

35 Pilate refpondit, Suis-je Juif ? Ta nation & les principaux Sacrificateurs t'ont livré à moi : qu'as-tu fait ?

36 Jefus refpondit, Mon regne n'eft point de ce monde : fi mon regne eftoit de ce monde, mes gens combattroyent, afin que je ne fuffe point livré aux Juifs : mais maintenant mon regne n'eft point d'ici bas.

37 Alors Pilate lui dit, Es-tu donc Roi ? Jefus refpondit, Tu le dis que je fuis Roi : je fuis né pour cela : & pour cela je fuis venu au monde, afin que je rende tefmoignage à la verité. Quiconque eft de verité, oit ma voix.

38 Pilate lui dit, Qu'eft-ce que verité ? Et quand il eut dit cela, il fortit derechef vers les Juifs, & leur dit, Je ne trouve aucun crime en lui.

39 Or vous avez une couftume, que je vous en delivre un à la fefte de Pafque : voulez-vous donc que je vous delivre le Roi des Juifs ?

40 Alors tous derechef s'écrierent, difans, Non pas celui-ci, mais Barrabas. Or Barrabas eftoit un brigand.

 

Retour au sommaire

 

Jean 19

ALORS donc Pilate prit Jefus, & le foüetta.

2 Et les foldats plierent une couronne d'efpines, qu'ils mirent fur fa tefte, & le veftirent d'un veftement de pourpre :

3 Et difoyent, Roi des Juifs, bien te foit : Et lui donnoyent des coups de leurs verges.

4 Cela eftant fait, Pilate forit derechef dehors, & leur dit, Voici, je vous l'amene dehors, afin que vous connoiffiez que je ne trouve aucun crime en lui.

5 Jefus donc forit dehors portant la couronne d'efpines, & le veftement de pourpre : & Pilate leur dit, Voici l'homme.

6 Mais quand les principaux Sacrificateurs & les fergens le virent, ils s'écrierent, difans, Crucifie, crucifie. Pilate leur dit, prenez-le vous mefmes, & le crucifiez : car je ne trouve point de crime en lui.

7 Les Juifs lui refpondirent, Nous avons une Loi, & felon noftre Loi il doit mourir : car il s'eft fait le Fils de Dieu.

8 Quand donc Pilate eut ouï cette parole, il craignit plus fort.

9 Et il entra derechef au pretoire, & dit à Jefus, D'où es-tu ? Et Jefus ne lui donna point de refponfe.

I0 Alors Pilate lui dit, Ne parles-tu point à moi ? Ne fçais-tu pas que j'ai puiffance de te crucifier, & puiffance de te delivrer ?

II Jefus refpondit, Tu n'aurois puiffance quelconque fur moi, s'il ne t'eftoit donné d'en haut : pour cette caufe celui qui m'a livré à toi, à plus grand peché.

I2 Depuis cela Pilate tafchoit à le delivrer : mais les Juifs crioyent, difans, Si tu delivres celui-ci, tu n'es point ami de Cefar : car quiconque fe fait Roi, contredit à Cefar.

I3 Et quand Pilate eut ouï cette parole, il amena Jefus dehors, & s'affit au fiege judicial, au lieu appellé Pavement, & en Hebreu Gabatha.

I4 Or il eftoit alors la preparation de Pafque, environ fix heures : & Pilate dit aux Juifs, Voici voftre Roi.

I5 Mais ils crioyent, Ofte, ofte, crucifie-le. Pilate leur dit, Crucifierai-je voftre Roi ? Les principaux Sacrificateurs refpondirent, Nous n'avons point de Roi finon Cefar.

I6 Alors donc il le leur livra pour eftre crucifié. Ils prirent donc Jefus, & l'emmenerent.

I7 Et lui portant fa croix vint en la place qu'on appelle la place du Teft, & en Hebreu Golgotha :

I8 Où ils le crucifierent, & avec lui deux autres ; l'un deça, & l'autre delà, & Jefus au milieu.

I9 Or Pilate écrivit un écriteau, & le mit fur la croix : où il y avoit en écrit, Jesus Nazarien le Roi des Juifs.

20 Plufieurs donc des Juifs leurent cet écriteau, dautant que ce lieu, où Jefus eftoit crucifié, eftoit prés de la ville : & il eftoit écrit en Hebreu, en Grec, & en Latin.

2I C'eft pourquoi les principaux Sacrificateurs des Juifs dirent à Pilate, n'écri point, Le Roi des Juifs : mais que celui-ci a dit, Je fuis le Roi des Juifs.

22 Pilate refpondit, Ce que j'ai écrit, je l'ai écrit.

23 Or quand les foldats eurent crucifié Jefus, ils prirent fes veftemens, & en firent quatre parties, à chaque foldat une partie : ils prirent auffi le faye : mais le faye eftoit fans coufture, tiffu depuis le haut tout au long.

24 Dont ils dirent entr'eux, Ne le mettons point en pieces, mais jettons le fort deffus à qui il fera. Et cela afin que l'Efcriture fuft accomplie, difant, Ils ont partagé mes veftemens entr'eux, & ont jetté le fort fur mon habillement. Les foldats donc firent ces chofes.

25 Or là prés de la croix de Jefus eftoit fa mere, & la fœur de fa mere Marie femme de Cleophas, & Marie Magdeleine.

26 Et Jefus voyant fa mere, & le difciple qu'il aimoit, eftre là, dit à fa mere, Femme, voila ton fils.

27 Puis il dit au difciple, Voila ta mere. Et dés cette heure-là le difciple la receut chez foi.

28 Puis apres Jefus fçachant que toutes chofes eftoient déja accomplies, afin que l'Efcriture fuft accomplie, dit, J'ai foif.

29 Et il y avoit là un vaiffeau plein de vinaigre. Ils emplirent donc de vinaigre une éponge, & la mirent à l'entour de l'hyffope, & la lui prefenterent à la bouche.

30 Et quand Jefus eut pris le vinaigre, il dit, Tout eft accompli. Et ayant baiffé la tefte il rendit l'efprit.

3I Alors les Juifs, afin que les corps ne demeuraffent point en croix au jour du Sabbat, parce qu'alors eftoit le jour de la preparation, (car c'eftoit le grand jour de ce Sabbat-là) prierent Pilate qu'on leur rompift les jambes, & qu'on les oftaft.

32 Les foldats donc vinrent, & rompirent les jambes du premier, & de l'autre qui eftoit crucifié avec lui.

33 Mais quand ils vinrent à Jefus, & virent qu'il eftoit déja mort, ils ne lui rompirent point les jambes :

34 Mais l'un des foldats lui perça le cofté, avec une lance, & incontinent il en fortit du fang & de l'eau.

35 Et celui qui l'a veu, l'a tefmoigné, & fon tefmoignage eft digne de foi : & celui-là fçait qu'il dit vrai, afin que vous le croyïez.

36 Car ces chofes-là font advenuës, afin que l'Efcriture fuft accomplie, Pas un de fes os ne fera caffé.

37 Et encore une autre Efcriture dit, Ils verront celui qu'ils ont percé.

38 Or apres ces chofes, Jofeph d'Arimathée (qui eftoit difciple de Jefus, fecret toutefois pour la crainte des Juifs) pria Pilate qu'il lui permift d'ofter le corps de Jefus : & Pilate le lui permit. Il vint donc, & prit le corps de Jefus.

39 Nicodeme auffi (celui qui eftoit premierement venu de nuit à Jefus) y vint, apportant une mixtion de myrrhe & d'aloës, environ cent livres.

40 Alors ils prirent le corps de Jefus, & le banderent de linges avec des fenteurs aromatiques, comme c'eft la couftume des Juifs d'enfevelir.

4I Or il y avoit au lieu qu'il fut crucifié un jardin, & au jardin un fepulcre neuf, auquel perfonne n'avoit encore efté mis.

42 Ils mirent donc là Jefus à caufe du jour de la preparation des Juifs, parce que le fepulcre eftoit prés.

 

Retour au sommaire

 

Jean 20

OR le premier jour de la femaine, Marie Magdeleine vint le matin au fepulcre, comme il faifoit encore obfur : & vid que la pierre eftoit oftée du fepulcre.

2 Alors elle courut, & vint à Simon Pierre, & à l'autre difciple que Jefus aimoit, & leur dit, On a enlevé le Seigneur du fepulcre, & nous ne fçavons où on l'a mis.

3 Alors Pierre partit, & l'autre difciple, & ils s'en vinrent au fepulcre.

4 Et couroyent eux deux enfemble : mais l'autre difciple couroit plus vifte que Pierre, & vint le premier au fepulcre.

5 Et s'eftant baiffé il vid bien les linges mis à cofté : toutefois il n'y entra point.

6 Alors Simon Pierre vint, le fuivant, & entra au fepulcre, & vid les linges mis à cofté,

7 Et le couvrechef qui avoit efté fur fa tefte, non point mis avec les linges, mais enveloppé en un lieu à part.

8 Alors l'autre difciple, qui eftoit venu le premier au fepulcre, y entra auffi, & le vid, & creut.

9 Car ils ne fçavoyent point encore l'Efcriture, qu'il faloit qu'il reffufcitaft des morts.

I0 Les difciples donc s'en allerent derechef chez eux.

II Mais Marie fe tenoit prés du fepulcre dehors en pleurant. Comme donc elle pleuroit, elle fe baiffa dans le fepulcre.

I2 Et elle vid deux Anges veftus de blanc, affis l'un à la tefte, & l'autre aux pieds, là où gifoit auparavant le corps de Jefus,

I3 Et ils lui dirent, Femme, pourquoi pleures-tu ? Elle leur dit, Parce qu'on a en levé mon Seigneur : & je ne fçais où on l'a mis.

I4 Et quand elle eut dit cela, en fe retournant en arriere, elle vid Jefus qui eftoit là : & elle ne fçavoit point que c'eftoit Jefus.

I5 Jefus lui dit, Femme, pourquoi pleures-tu ? qui cherches-tu ? Elle penfant que ce fuft le jardinier, lui dit, Seigneur, fi tu l'as emporté, dis moi où tu l'as mis, & je l'ofterai.

I6 Jefus lui dit, Marie. Elle s'eftant retournée, lui dit, Rabboni, qui eft à dire, Maiftre.

I7 Jefus lui dit, Ne me touche point : car je ne fuis point encore monté à mon Pere : mais va à mes freres, & leur dit : Je monte à mon Pere, & à voftre Pere, & à mon Dieu, & à voftre Dieu.

I8 Marie Magdeleine vint, annonçant aux difciples qu'elle avoit veu le Seigneur, & qu'il lui avoit dit ces chofes.

I9 Et quand le foir de ce jour-là fut venu, qui eftoit le premier de la femaine, & que les portes du lieu où les difciples eftoyent affemblez, pour la crainte qu'ils avoyent des Juifs, eftoyent fermées, Jefus vint, & fut là au milieu d'eux, & leur dit : Paix vous foit.

20 Et quand il leur eut dit cela, il leur montra fes mains & fon cofté. Alors les difciples s'éjouïrent, quand ils eurent veu le Seigneur.

2I Et leur dit derechef, Paix vous foit : comme mon Pere m'a envoyé, ainfi auffi je vous envoye.

22 Et quand il eut dit cela, il fouffla fur eux, & leur dit, Recevez le fainct Efprit.

23 A quiconque vous pardonnerez les pechez, ils feront pardonnez : & à quiconque vous les retiendrez, ils feront retenus.

24 Or Thomas l'un des douze, appellé Didyme, n'eftoit point avec eux quand Jefus vint.

25 Dont les autres difciples lui dirent, Nous avons veu le Seigneur. Mais il leur dit, Si je ne vois les enfeignes des cloux en fes mains, & fi je ne mets mon doigt là où eftoyent les cloux, & fi je ne mets ma main en fon cofté, je ne le croirai point.

26 Et huict jours apres, fes difciples eftoyent derechef là dedans, & Thomas avec eux. Alors Jefus vint, les portes eftant fermées, & fut là au milieu d'eux & leur dit : Paix vous foit.

27 Puis il dit à Thomas, Mets ton doigt ici, & regarde mes mains : avance auffi ta main, & la mets en mon cofté : & ne fois point incredule, mais fidele.

28 Et Thomas refpondit & lui dit : Mon Seigneur & mon Dieu.

29 Jefus lui dit, parce que tu m'as veu, Thomas, tu as creu : bien-heureux font ceux qui n'ont point veu, & ont creu.

30 Jefus fit auffi plufieurs autres fignes en la prefence de fes difciples, lefquels ne font point efcrits en ce livre.

3I Mais ces chofes font efcrites, afin que vous croyïez que Jefus eft le Chrift, le Fils de Dieu, & qu'en croyant vous ayez la vie par fon Nom.

 

Retour au sommaire

 

Jean 21

APRES cela Jefus fe manifefta derechef prés de la mer de Tiberias, & fe manifefta ainfi :

2 Simon Pierre, & Thomas, appellé Didyme, & Nathanaël, qui eftoit de Cana de Galilée, & les fils de Zebedée, & deux autres de fes difciples eftoyent enfemble.

3 Simon Pierre leur dit, Je m'en vais pefcher. Ils lui dirent, Nous y allons auffi avec toi. Ils partirent, & monterent incontinent en la naffelle, & ne prirent rien en cette nuict-là.

4 Mais le matin eftant venu, Jefus fe trouva au rivage : toutefois les difciples ne connurent point que c'eftoit Jefus.

5 Jefus donc leur dit, Enfans, avez-vous quelque petit poiffon à manger ? Ils lui refpondirent, Non.

6 Et il leur dit, jettez le filé à cofté droit de la naffelle, & vous en trouverez. Ils le jetterent donc, & ne le pouvoyent plus tirer pour la multitude des poiffons.

7 C'eft pourquoi le difciple que Jefus aimoit, dit à Pierre, C'eft le Seigneur. Quand donc Simon Pierre eut ouï que c'eftoit le Seigneur, il fe ceignit de fa jupe, (parce qu'il eftoit nud) & fe jetta en la mer.

8 Et les autres difciples vinrent en la terre, mais feulement environ deux cens coudées) trainans le filé de poiffons.

9 Or quand ils furent defcendus en terre, ils virent de la braife mife, & du poiffon mis deffus, & du pain.

I0 Jefus leur dit : apportez des poiffons que vous avez maintenant pris.

II Simon Pierre monta, & tira le filé plein de cent cinquante trois grands poiffons : & bien qu'il y en euft tant, le filé ne fut point rompu.

I2 Jefus leur dit : Venez & difnez. Et nul de fes difciples ne l'ofoit interroger, Qui es-tu ? Sçachans que c'eftoit le Seigneur.

I3 Jefus donc vint, & prit du pain, & leur en bailla : & du poiffon femblablement.

I4 Ce fut la troifième fois que Jefus fe manifefta à fes difciples, apres eftre reffufcité des morts.

I5 Or apres qu'ils eurent difné, Jefus dit à Simon Pierre, Simon fils de Jona, m'aimes-tu plus que ne font ceux-ci ? Il lui refpondit, Oui vrayement, Seigneur : tu fçais que je t'aime. Il lui dit, Pai mes agneaux.

I6 Il lui dit encore derechef, Simon fils de Jona, m'aimes-tu ? Il lui refpondit, Oui vrayement, Seigneur, tu fçais que je t'aime. Il lui dit, Pai mes brebis.

I7 Il lui dit pour la troifième fois, Simon fils de Jona, m'aimes-tu ? Pierre fut contrifté de ce qu'il lui avoit dit pour la troifième fois, M'aimes-tu ? Et il lui refpondit, Seigneur, tu fçais toutes chofes, tu fçais que je t'aime. Jefus lui dit, Pai mes brebis.

I8 En verité, en verité je te dis, quand tu eftois plus jeune, tu te ceignois, & allois où tu voulois ; mais quand tu fera ancien, tu eftendras tes mains, & un autre te ceindra, & te menera où tu ne voudras pas.

I9 Or il dit cela fignifiant de quelle mort il devoit glorifier Dieu. Quand il eut dit cela, il lui dit, Sui moi.

20 Et Pierre fe retournant vid le difciple que Jefus aimoit, qui fuivoit : lequel auffi s'eftoit encliné au fouper fur l'eftomac d'icelui, & avoit dit, Seigneur, qui eft celui à qui il adviendra de te trahir ?

2I Quand donc Pierre le vid, il dit à Jefus, Seigneur, & celui-ci, quoi ?

22 Jefus lui dit, Si je veux qu'il demeure jufques à ce que je vienne, qu'en as-tu à faire ? Toi, fui moi.

23 Or cette parole courut entre les freres, que ce difciple-là ne mourroit point. Toutefois Jefus ne lui avoit pas dit, Il ne mourra point : mais, Si je veux qu'il demeure jufques à ce que je vienne, qu'en as-tu à faire ?

24 C'eft ce difciple-là qui rend tefmoignage de ces chofes, & qui a efcrit ces chofes, & nous fçavons que fon tefmoignage eft digne de foi.

25 Il y a auffi plufieurs autres chofes que Jefus a faites, lefquelles eftant écrites de poinct en poinct, je ne pense pas que le monde mefme peuft tenir les livres qu'on en écriroit. Amen.

 

Fin du S. Evangile felon S. Jean